Changer d'édition

«Une nouvelle page de l'industrie luxembourgeoise»
Économie 4 min. 05.05.2022
Le nouveau site Goodyear à Dudelange

«Une nouvelle page de l'industrie luxembourgeoise»

"Avec cette usine, Goodyear ouvre un nouveau chapitre de l'histoire industrielle luxembourgeoise", a souligné le ministre de l'Economie Franz Fayot.
Le nouveau site Goodyear à Dudelange

«Une nouvelle page de l'industrie luxembourgeoise»

"Avec cette usine, Goodyear ouvre un nouveau chapitre de l'histoire industrielle luxembourgeoise", a souligné le ministre de l'Economie Franz Fayot.
Photo: Chris Karaba
Économie 4 min. 05.05.2022
Le nouveau site Goodyear à Dudelange

«Une nouvelle page de l'industrie luxembourgeoise»

La nouvelle usine de pneus de Goodyear à Dudelange est désormais officiellement ouverte : entièrement automatisée, elle permet de produire de petites quantités de manière rentable.

(tb avec Marco MENG) - «Avec cette usine, Goodyear ouvre un nouveau chapitre de l'histoire industrielle luxembourgeoise», a déclaré jeudi le ministre de l'Économie Franz Fayot (LSAP). Voir les choses en grand dans un petit pays est possible, comme le prouve la nouvelle usine Goodyear à Dudelange. La Goodyear Tire & Rubber Company a construit ici, pour environ 73 millions d'euros, une usine qui produit des pneus premium en petites quantités et des pneus de remplacement à la demande. 

En 2021, les premiers pneus ont été fabriqués pour le marché après une phase d'essai. Actuellement, environ 100.000 pneus par an sont produits ici, l'objectif étant d'atteindre cinq fois plus. Même si l'odeur de caoutchouc est la même qu'ailleurs, le processus de fabrication des pneus à Dudelange est différent.

Pour Dan Biancalana, bourgmestre de Dudelange, l'ouverture de l'usine est un "signe positif".
Pour Dan Biancalana, bourgmestre de Dudelange, l'ouverture de l'usine est un "signe positif".
Photo: Chris Karaba

Le nouveau procédé de production développé par Goodyear, auquel l'entreprise a donné le nom de «Mercury», permet de fabriquer des pneus presque comme on fabrique des logiciels. Il s'agit de la première usine Goodyear de ce type en Europe, dont l'inauguration officielle solennelle a eu lieu jeudi dans la zone industrielle Wolser, en présence du ministre de l'Économie Franz Fayot, du bourgmestre de Dudelange Dan Biancalana  (LSAP)et du grand-duc Henri. 

Après le début des travaux en 2018 et l'installation des équipements de production et un essai, 90 collaborateurs travaillent actuellement sur le site de Dudelange. Dans les mois à venir, 20 mécatroniciens supplémentaires devraient être recrutés.

Deuxième site dans le pays

À Colmar-Berg, où 1,6 million de pneus pour véhicules utilitaires - camions, pelleteuses ou véhicules agricoles - sont fabriqués chaque année, près de 3.500 personnes sont employées, dont environ 1.400 dans la recherche et le développement et à peu près autant dans la production. 

Avant d'opter pour Dudelange en 2017, le fabricant de pneus avait également étudié d'autres sites. La proximité du «Goodyear Innovation Center» à Colmar-Berg, où des ingénieurs, des chimistes, des physiciens et des mathématiciens effectuent des recherches et développent et testent de nouveaux types de pneu, a été l'un des facteurs décisifs en faveur du Luxembourg. Il s'agit du plus grand centre de développement de Goodyear en dehors des États-Unis. 

La production est entièrement automatisée, sans intervention humaine.
La production est entièrement automatisée, sans intervention humaine.
Photo: Goodyear

Le domaine de recherche est par exemple la résistance au roulement du caoutchouc : le mélange d'un pneu normal se compose de 30 types de caoutchouc différents, de matières de remplissage et d'autres composants. Sur le deuxième site de Dudelange, un processus de production numérisé est utilisé. 

«Nous avons développé ce processus intégré pour répondre aux exigences changeantes du marché. Nous créons ainsi un nouveau modèle d'entreprise», explique Chris Helsel, Senior Vice President Global Operations et Chief Technology Officer de Goodyear.

Les processus de travail sont mis en réseau et coordonnés : il est ainsi possible de produire simultanément des pneus de différentes sortes.
Les processus de travail sont mis en réseau et coordonnés : il est ainsi possible de produire simultanément des pneus de différentes sortes.
Photo: Goodyear

Les stations de travail entièrement automatisées transforment les différentes couches qui composent un pneu en produit final, sans qu'aucune intervention humaine ne soit nécessaire. Le premier contact avec un être humain a lieu à la fin, lors du contrôle qualité. 

La nouvelle usine et le processus de production Mercury sont considérés comme une réponse à la complexité croissante de l'industrie du pneu, étant donné que le nombre de modèles de véhicules et d'options disponibles pour les consommateurs continue d'augmenter - des quantités plus petites de certains pneus sont de plus en plus souvent nécessaires. 

«Cela signifie que nous pouvons désormais répondre rapidement et efficacement aux demandes des clients», explique Chris Helsel. Et Goodyear augmente ainsi en même temps la diversité de ses produits. 

 La nouvelle usine utilise également la réalité augmentée  

Des stations de travail hautement automatisées et reliées entre elles permettent de produire de petites quantités adaptées aux besoins des clients, sans que les coûts de fabrication n'augmentent pour autant de manière démesurée. 

L'usine Mercury de Dudelange permet à Goodyear de fabriquer des pneus haut de gamme pour voitures quatre fois plus vite que dans un cycle de production normal, en moulant les composants dans la machine de montage de pneus et en les appliquant à chaud, comme dans l'impression 3D. La nouvelle usine utilise également la réalité augmentée (AR), l'extension virtuelle en trois dimensions de la perception de la réalité en temps réel, par exemple dans le cadre des outils de formation et de perfectionnement ou pour les activités de maintenance et de qualité de la chaîne de production. Cela permet d'augmenter l'efficacité, de gagner du temps et de réduire les coûts. 

Comme le souligne le ministre de l'Économie Fayot, Goodyear fait partie des premières grandes entreprises étrangères à s'être installées au Luxembourg après la Seconde Guerre mondiale. Parallèlement à la nouvelle usine de pneus automobiles haut de gamme de Dudelange, Goodyear avait également investi des millions dans la production de pneus à Colmar-Berg au cours des dernières années, afin de l'améliorer et de l'étendre.


Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

1951-2021 : voilà sept décennies que l'usine de pneumatiques a débuté sa production au Luxembourg. Un anniversaire qui intervient dans un climat industriel morose.
L'équipementier luxembourgeois s'associe avec Enovos pour installer deux centrales solaires capables de produire l'équivalent des attentes en électricité d'une commune de 1.200 foyers. Premiers watts en 2022.
This picture taken on August 6, 2012 shows workers checking on a solar panel at a field in Hami, China's farwest Xinjiang region. German Chancellor Angela Merkel said on August 30 that a dispute between Chinese and European solar panel makers should be solved via talks, not trade limits, as she starts a visit to strengthen ties with China.      CHINA OUT      AFP PHOTO
L'usine que Goodyear commencera à construire avant la fin de l'année dans la zone industrielle de Dudelange est petite mais son intérêt est très grand. A la fois pour le leader mondial du pneumatique et pour le gouvernement.