Changer d'édition

Une légère accalmie au niveau de l'inflation
Économie 2 min. 05.01.2022
Pouvoir d'achat

Une légère accalmie au niveau de l'inflation

L'indice des prix à la consommation national était en recul de 0,1% en décembre par rapport au mois de novembre.
Pouvoir d'achat

Une légère accalmie au niveau de l'inflation

L'indice des prix à la consommation national était en recul de 0,1% en décembre par rapport au mois de novembre.
Photo : AFP
Économie 2 min. 05.01.2022
Pouvoir d'achat

Une légère accalmie au niveau de l'inflation

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
La baisse des produits pétroliers en fin d'année fait du bien au portefeuille des ménages.

Voilà une bonne nouvelle pour de très nombreux ménages. L'inflation se calme enfin un peu. Le Statec a annoncé que l'indice des prix à la consommation national était en recul de 0,1% en décembre par rapport au mois précédent.  Quant au taux annuel d’inflation, il atteint 4,1% en décembre 2021 contre 4,5% en novembre. Reste à voir si cet accalmie se confirmera en 2022...


ARCHIV - 14.04.2021, Berlin: Ein Einkauf liegt in einem Einkaufswagen in einem Supermarkt. Die Angst vor steigenden Preisen könnte Ökonomen zufolge die Inflation anheizen. (zu dpa «DIW: Bei Inflation droht Gefahr von psychologischer Seite») Foto: Fabian Sommer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Comment fonctionne l'index au Luxembourg?
Déclenchée pour la dernière fois en octobre dernier, la nouvelle tranche indiciaire s'est traduite par une revalorisation de 2,5% des salaires, pensions et traitements dans le pays. Explication des objectifs et du fonctionnement du dispositif avec un spécialiste du Statec.

Ce mouvement à la baisse s'explique principalement par une diminution des prix des produits pétroliers de 4,8% entre novembre et décembre, alors que depuis trois mois, une hausse constante était enregistrée. 

En décembre, un plein d'essence valait 6,8% moins cher qu'en novembre. Pour le diesel, le passage à la pompe était en décembre 4,5% moins cher. Il était également intéressant de faire le plein de sa cuve à mazout en fin d'année puisque la facture s'est allégée de 7,6% en un mois. Malgré ce ralentissement mensuel, les prix des produits pétroliers restent supérieurs de 46,9% à ceux observés l'an dernier en décembre!

Les légumes frais en forte hausse

Cette diminution de prix mensuelle ne concerne toutefois pas les produits alimentaires, en hausse de 0,2% par rapport à novembre.  Les plus fortes hausses constatées concernent les légumes frais (+5%), les pâtes et le couscous (+3,5%) et le poisson frais (+3,2%). Les prix des fruits frais (-3,8%), la nourriture pour bébés (-2%) et les fruits de mer surgelés (-3,3%) ont par contre baissé.  Sur un an, les prix alimentaires ont augmenté de 2,4%.

Concernant les boissons alcoolisées, le prix a diminué par rapport au mois de novembre (-0,5%). Et ce, suite à des actions promotionnelles pour les fêtes de fin d'année sur les prix des spiritueux et des liqueurs (-2,5%) et du vin (-0,9%, vin mousseux compris).

Les prix des billets d'avion se sont envolés

Le Statec a par contre relevé des hausses de prix (+0,4%) pour les repas et les boissons consommés dans les restaurants et les cafés. Les prix des billets d'avion se sont également envolés par rapport au mois précédent, en raison des vacance scolaires (+22,1%). L'augmentation pour les voyages à forfait plafonne elle à 5,4%.

Malgré ce léger recul, le taux annule d'inflation sous-jacent gagne 0,1% et s'établit à 2,3% en décembre. La moyenne semestrielle de l'indice passe de 903,1 à 906,33 points. La prochaine indexation sera déclenchée lorsque la valeur de 918,17 sera atteinte.

Le Statec publiera début février une première estimation du taux annuel d'inflation. On saura dès lors si un nouvel index sera enclenché dès cette année.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avec une inflation qui menace de durer, une reprise retardée par la crise covid, l'instance aimerait bien se débarrasser du dispositif d'augmentation des salaires qu'elle qualifie de «fardeau supplémentaire».
Wirtschaft, Carlo Thelen, Christel Chatelain, 2022 Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
En décembre, les prix ont légèrement augmenté. Le Statec révise ainsi son taux d'inflation de 0,3% par rapport au mois précédent. Une tendance qui s'explique notamment par une hausse des prix des produits pétroliers et des voyages.
En augmentant de 0,14% en décembre dernier, l'indice des prix à la consommation a eu pour conséquence de déclencher l'index. D'où l'augmentation de 2,5% des salaires, pensions, traitements et certains services à compter de janvier 2020.
Supermarché Auchan Kirchberg  - Photo  : Pierre Matgé
Les prix des autres biens et services progressent de 0,2% pour ce mois de juillet 2019. Selon les prévisions du Statec, la tranche indiciaire annoncée pour cet hiver pourrait tomber entre octobre et décembre.
Pour la Chambre des salariés, l'indexation et l'ajustement du salaire social minimum ne sont pas préjudiciables à la compétitivité de notre économie. 
(Photo: AFP)
Au mois de juillet 2018, l’indice des prix à la consommation recule de 0,7% par rapport au mois précédent. Ce repli s'explique par les réductions de prix à l'occasion des soldes d'été.
Avec le début des vacances scolaires, les prix des voyages augmentent de 7,2% en un mois.