Changer d'édition

Une hausse des prix modérée en août
Économie 2 min. 04.09.2020

Une hausse des prix modérée en août

Le phénomène saisonnier des soldes fausse quelque peu la donne en matière d'indice des prix à la consommation, en particulier dans la division des «articles d'habillement et chaussures»

Une hausse des prix modérée en août

Le phénomène saisonnier des soldes fausse quelque peu la donne en matière d'indice des prix à la consommation, en particulier dans la division des «articles d'habillement et chaussures»
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 04.09.2020

Une hausse des prix modérée en août

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Par rapport au mois précédent, l'inflation a progressé de 0,8%, selon le Statec. Une variation en trompe-l'œil en raison de l'effet modérateur des soldes de juillet. Par ailleurs, le taux annuel d'inflation passe de 0,9% à 0,6% de juillet à août.

Dans le calcul de l'indice des prix à la consommation national, le phénomène saisonnier des soldes fausse la donne. En effet, si le panier de la ménagère subit une hausse globale de 0,8% entre les mois de juillet et août, c'est la division des «articles d'habillement et chaussures» qui se taille la part du lion avec un bond logique de +12,9%. Soucieux de proposer une analyse en neutralisant ces variations dues aux soldes, le Statec établit que les prix des biens et services hors produits pétroliers ont augmenté de seulement 0,2% le mois dernier.

S'agissant des produits alimentaires, l'institut de statistiques constate dans une analyse publiée ce vendredi une stagnation globale des prix en comparaison mensuelle (+0,04%). D'un côté, le poisson frais (-3,8%) et les légumes (-1,7%) ont vu leur prix diminuer, de l'autre, les fruits (+1,9%) et les «cafés, thés et cacaos» (+1,3%) se révèlent plus chers en août. Par rapport à août 2019, le Statec rapporte une hausse globale de 2,3%.

A l'instar des boissons alcoolisées et du tabac (-0,47%), de la division «logement, eau, électricité» (-0,42%) et du secteur des communications (-0,30%), les prix des produits pétroliers subissent une baisse de -1,5% en août. Un relâchement que le Statec explique par «la chute du prix du gaz de ville (-4,6%) et dans une moindre mesure du mazout de chauffage (-0,7%)». A contrario, les automobilistes doivent débourser 0,4% de plus à la pompe pour un litre de diesel, alors que le prix de l'essence est resté stable. Sur une base annuelle, il apparaît que le prix des produits pétroliers a dégringolé de 14,3%.

Suivant les calculs du Statec, le taux d'inflation a baissé de 0,9% à 0,6% de juillet à août. L'indice général s'établit à 877,36 points, loin d'une éventuelle prochaine indexation, déclenchée uniquement si la valeur de 895,78 est atteinte.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le taux fixe gagne les faveurs des acheteurs
Les taux d'intérêt particulièrement bas poussent nombre de futurs propriétaires à repousser les offres de crédit à taux variable. Un changement d'attitude qui pousse le secteur bancaire à s'adapter.
ACHAT AU LUXEMBOURG
Obtenir un prêt immobilier
Les éléments du dossier
shutterstock
Les dépenses des ménages luxembourgeois à la loupe
La part consacrée au logement, au resto ou à la voiture, celle du bio dans le chariot, voire les produits achetés à l'étranger. La nouvelle enquête sur le budget des ménages du Statec décortique les habitudes d'achats.
Coronavirus - Schutzmaßnahmen für supermarkt Mitarbeiter - Cactus - Belle-étoile  - COVID-19 - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'embellie économique semble se confirmer
Depuis mai dernier, des signes positifs émergent de nombreux secteurs d'activité au Luxembourg. Une orientation favorable que confirment les enquêtes de conjoncture réalisées par le Statec en juillet-août.
Einkaufsstraße / CP Présentation du Pakt pro pour déveloper le commerce de detail luxembourgois / 16.04.2016 /  Luxembourg  / Foto: Julien Ramos
Les prix repartent à la hausse
Selon les calculs du Statec, l'indice des prix à la consommation s'est redressé de +0,5% en juin par rapport au mois précédent. Le panier alimentaire souffre cependant moins que l'automobiliste à son passage à la pompe.
Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren
L'index ne devrait pas tomber avant 2022
Bonne nouvelle pour les consommateurs : pour les mois à venir, le Statec ne prévoit pas d'inflation conséquente. De quoi repousser la prochaine hausse systématique des salaires. Par contre, le Luxembourg doit s'attendre cette année à un déficit public comme jamais connu ces 25 dernières années.
ARBEITER LOGISTIC OUVRIER