Changer d'édition

Une co-entreprise basée à Zhengzhou à l'étude: Cargolux pourrait se développer en Chine
Économie 2 min. 28.10.2014 Cet article est archivé

Une co-entreprise basée à Zhengzhou à l'étude: Cargolux pourrait se développer en Chine

Si Cargolux China doit voir le jour, ce ne sera pas au détriment du Findel, assure le spécialiste luxembourgeois du fret aérien.

Une co-entreprise basée à Zhengzhou à l'étude: Cargolux pourrait se développer en Chine

Si Cargolux China doit voir le jour, ce ne sera pas au détriment du Findel, assure le spécialiste luxembourgeois du fret aérien.
Guy Jallay
Économie 2 min. 28.10.2014 Cet article est archivé

Une co-entreprise basée à Zhengzhou à l'étude: Cargolux pourrait se développer en Chine

Le spécialiste luxembourgeois du fret aérien envisage bien de créer une société en Chine pour se développer à Zhengzhou avec son actionnaire principal HNCA. Mais cela ne se fera pas au détriment de Luxembourg, assure Cargolux dans un communiqué.

(lc) -  Le spécialiste luxembourgeois du fret aérien envisage bien de créer une société en Chine pour se développer à Zhengzhou avec son actionnaire principal HNCA. Mais cela ne se fera pas au détriment de Luxembourg, assure mardi Cargolux dans un communiqué.

Le groupe a réagi à un article publié sur le site d’informations spécialisées cargofowarder.eu selon lequel la société Cargolux China allait bientôt voir le jour. « Selon l’accord entre Cargolux et son actionnaire HNCA, la faisabilité de la création d’une société de fret aérien basée à Zhengzhou est actuellement en cours », indique la compagnie aérienne dans un communiqué. « A l’heure actuelle, cette joint venture n’existe pas. Sa création dépendra des résultats de l’étude qui doit être rendue d’ici la fin du mois. C’est seulement à ce moment-là que la direction de Cargolux décidera des actions possibles ».

Le site Cargofowarder.eu assure de son côté que la création est actée et que les résultats de l’étude auront simplement un impact sur quand et comment cette compagnie verrait le jour.

Au-delà de cette nouvelle société, c’est la question de la stratégie de Cargolux qui est posée. Le site d’information spécialisé indiquant que Cargolux China relierait la Chine et l’Europe non pas via le Luxembourg mais via l’Allemagne.

Une « incompréhension », assure le groupe luxembourgeois. « Cargolux étudie la possibilité d’ajouter des arrêts intermédiaires en Allemagne et dans d’autres pays dans ses vols entre le Luxembourg et la Chine dans le but d’optimiser la capacité de ces vols », poursuit le communiqué. « Aucun vol depuis le Luxembourg ne sera remplacé par des vols depuis l’Allemagne ou un autre pays, tous les vols de Cargolux China se feront depuis le hub de Cargolux au Findel».


Sur le même sujet

L'OGBL reçue pendant une heure par Bausch et Schneider: Nouveau trou d'air à Cargolux
Dans une interview à CargoForwarder la semaine dernière, le p.-d.g. de Cargolux, Dirk Reich, évoquait à la fois l'intérêt économique de décoller d'aéroports allemands sans passer par Luxembourg et «Cargolux China». Reçue une heure hier au ministère du Développement durable par 
les ministres François Bausch et Etienne Schneider, une délégation de l'OGBL ne semblait pas tellement rassurée à sa sortie.
A leur sortie de chez les deux ministres, les deux représentants de l'OGBL, Romain Daubenfeld Hubert Hollerich (à gauche et au centre) ne semblaient pas tellement rassurés. Photo: Tania Bettega