Changer d'édition

Une centaine de licenciements en vue chez State Street
La banque américaine State Street envisage de licencier 9% de son staff actif au Luxembourg.

Une centaine de licenciements en vue chez State Street

Photo: Anouk Antony
La banque américaine State Street envisage de licencier 9% de son staff actif au Luxembourg.
Économie 07.05.2019

Une centaine de licenciements en vue chez State Street

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
La filiale de la banque américaine basée au Kirchberg supprime 9% de son staff, conformément à sa stratégie de restructuration mondiale.

State Street Luxembourg est en passe de licencier 101 personnes, soit 9% de son staff, selon une information du Luxembourg Times. Spécialisée dans la gestion des fonds, la filiale de la banque américaine du Kirchberg envisage ainsi d’externaliser une partie de ses activités en Inde notamment. 

Selon un porte-parole de l’établissement financier, qui a souhaité garder l’anonymat, «la décision s’aligne sur la stratégie du groupe à l'horizon 2022, elle-même axée sur la numérisation et la restriction des ressources». À l'échelle mondiale, State Street compte ainsi licencier 1.500 personnes sur un effectif de 40.000 salariés. 

 Deux ans de restructuration 

 Au Grand-Duché, la banque emploie 1.100 personnes, dont plus de 200 dans sa filiale International Financial Data Services (IFDS), «dont les employés ne seront pas affectés par la restructuration,» précise le Luxembourg Times. Le porte-parole a cependant refusé de préciser quels métiers seraient affectés par la réduction d’effectifs. 

Il a néanmoins déclaré que «les activités en relation avec les clients, les services de dépositaire, ainsi que les fonctions de surveillance et de contrôle resteront au Luxembourg.» La restructuration se déroulera sur une période de deux ans. «L'ALEBA, le syndicat du secteur bancaire, s'est abstenu de commenter,» précise le Luxembourg Times, «car les termes des licenciements n'ont pas encore été convenus.»    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg des affaires à l'affût d'un Brexit
Officiellement, le Luxembourg souhaite ardemment que le Royaume-Uni reste dans l'UE. Mais en coulisses, l'importante place financière de ce pays fondateur de l'Union est bien décidée à ne pas laisser passer les opportunités d'un éventuel "Brexit".
Brexit:  le Luxembourg pourrait y gagner, anticipent certains analystes à mi-voix.