Changer d'édition

Un soutien financier aussi pour les indépendants
Économie 2 min. 08.04.2020 Cet article est archivé

Un soutien financier aussi pour les indépendants

Les demandes d'indemnisation pourront être faites dès la semaine prochaine.

Un soutien financier aussi pour les indépendants

Les demandes d'indemnisation pourront être faites dès la semaine prochaine.
Photo : Shutterstock
Économie 2 min. 08.04.2020 Cet article est archivé

Un soutien financier aussi pour les indépendants

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Des aides pour les uns, des soutiens pour les autres mais les milliers de salariés sous statut d'indépendant au Luxembourg semblaient écartés du plan de stabilisation. Ce mercredi le gouvernement leur promet 2.500 euros d'indemnité.

D'abord, il y a eu ce chiffre. Massif. 8,8 milliards d'euros uniquement destinés à des mesures d'aides dans le cadre de la crise liée au covid-19. Pour les détails, les ministres du Travail, de la Sécurité sociale, de l'Economie, des Classes moyennes et des Finances avaient chacun tenu à exposer les dispositifs spécifiques inventés dans la précipitation d'une épidémie aussi dévastatrice au Luxembourg pour les citoyens (44 morts décomptés) que les salariés (73.000 mesures de chômage partiel acceptées). Sauf que, pour un peu, pas une bouée ne venait au secours des indépendants.

Pourtant, ces graphistes, architectes, infirmières libérales, artisans ou agriculteurs travaillant en solo ou presque constituent bien une part de l'économie nationale. Aussi, était-il temps que le gouvernement se préoccupe de cette catégorie. C'est chose faite avec une aide promise de 2.500 euros à chacun. Sachant que pour les autres petites structures, une aide forfaitaire de 5.000€ a d'ores et déjà été dévoilée.


ARCHIV - 15.01.2020, Stuttgart: Ein Bäcker hält in seiner Bäckerei einen Bon in der Hand, auf dem Backwaren verbucht sind. Die Bäckerinnung, der Einzelhandel, die Apotheker - sie alle laufen Sturm gegen die seit Jahresbeginn geltende Kassenbon-Pflicht. Auch bei Kunden stoße die Regelung auf Unverständnis. Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Feu vert pour le soutien aux PME et aux artistes
Le Parlement a donné son accord, ce mardi, au projet de loi prévoyant un nouveau régime d’aides en faveur des entreprises et du monde culturel qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Le texte a été adopté à l’unanimité.

L’octroi de cette indemnité sera toutefois soumise à plusieurs conditions. Le demandeur doit ainsi rencontrer des difficultés financières temporaires dues aux conséquences du covid-19, occuper moins de 10 personnes et son revenu professionnel servant de base de calcul pour les cotisations sociales ne doit pas dépasser deux fois et demi le salaire social minimum (soit 4.282€).

Sitôt ce 8 avril, la mesure se trouvera applicable dès la semaine prochaine. Rejoignant là la promesse de rapidité et d'efficacité administratives promise par le ministre des Classes moyennes, Lex Delles (DP). De fait, le formulaire pour introduire les demandes se trouvera disponible sur Guichet.lu au début de la semaine de Pâques. La procédure nécessitera l'emploi d'un produit LuxTrust (comme Token, Smartcard ou Signing stick) ou d'une carte d'identité électronique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants
Oubliés des premières mesures de soutien, les travailleurs indépendants vont bénéficier d'une nouvelle aide du gouvernement. Son montant variable étant fixé en fonction de la tranche de revenu du bénéficiaire.
Déjà 16,5 millions pour les petits entrepreneurs
Très petites entreprises et indépendants étant plus vulnérables dans la crise économique, la direction des Classes moyennes a décidé de veiller prioritairement sur leurs aides. En huit jours, 3.300 bénéficiaires ont déjà été indemnisés.
Un levier inédit de 400 millions d'euros
La Société nationale de crédit et d'investissement (SNCI) va aider les entreprises luxembourgeoises en mal de liquidités. Aux côtés des banques privées, l'établissement public pourra débloquer rapidement de 12.500 à 10 millions d'euros de prêt.
La CSSF demande aux banques de retenir les dividendes
Le gendarme financier luxembourgeois formule cette recommandation aux établissements de crédit jusqu'au 1er octobre, suivant en cela l'exemple de la BCE. Objectif: maintenir un niveau de liquidités suffisant et permettre de créditer leurs clients.
Luxembourg Times, Wirtschaft, neues CssF Gebäude, Claude Marx, neuer Generaldirektor,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme