Changer d'édition

Un second compte luxembourgeois pour Lionel Messi
Économie 27.09.2019

Un second compte luxembourgeois pour Lionel Messi

Lionel Messi n'en est pas à son coup d'essai en matière de tentative de fraude fiscale

Un second compte luxembourgeois pour Lionel Messi

Lionel Messi n'en est pas à son coup d'essai en matière de tentative de fraude fiscale
Photo: AFP
Économie 27.09.2019

Un second compte luxembourgeois pour Lionel Messi

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le site français Mediapart révèle une nouvelle manœuvre d’évitement fiscal de la part du clan de Lionel Messi. Le père et agent du prodige argentin a touché 10,5 millions d’euros du FC Barcelone sur le compte luxembourgeois d’une société écran.

Sur base de documents des Football Leaks, le site d'information français Mediapart relate que «le FC Barcelone a versé entre 2010 et 2016 10,5 millions d'euros d'honoraires d'agent et de scouting au père de Lionel Messi sur le compte luxembourgeois d'une société écran britannique baptisée Sidefloor.»

Le dirigeant de cette société, David Waygood, ne serait en réalité que le prête-nom de... Jorge Messi, le papa du joueur, qui gère sa fortune. Averti, le fisc espagnol soupçonne que ce montage financier ne vise à minorer artificiellement le salaire de Lionel Messi, et donc à éluder l'impôt sur le revenu en Espagne.

L'entourage de la star argentine du FC Barcelone Lionel Messi n'en est pas à son coup d'essai en matière de tentative de fraude fiscale. En 2017 déjà, le quotidien espagnol ABC révélait que la Fundaciòn Lionel Messi avait effectué des transferts sur un compte de Hanns Entreprises Ltd logé chez Andbanc Luxembourg S.A., la banque andorrane qui héberge aussi les comptes de... Sidefloor.

Déjà condamné en juillet 2016

A propos d'Andbanc Luxembourg S.A., d'LëtzebuergerLand écrit que «les comptes de 2018 révèlent un bilan qui a chuté à 350 millions d'euros, contre 500 fin 2017 et une perte de 2,8 millions, tandis que «le nombre de salariés a chuté de 51 à 40.» En outre, le rapport annuel fait état de «provisions en hausse liées à l'introduction de clients en provenance d'Espagne (2,5 millions d'euros).»

Rappelons enfin que Lionel Messi et son père ont déjà été condamnés en juillet 2016 pour une fraude portant sur 4,16 millions d'euros provenant des droits à l'image perçus entre 2007 et 2009, à travers un réseau complexe de différentes sociétés.


Sur le même sujet