Changer d'édition

Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation
Économie 2 min. 24.03.2020 Cet article est archivé

Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation

En milieu de semaine, Franz Fayot dévoilera un plan d'un montant global qui devrait dépasser la barre du milliard d'euros.

Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation

En milieu de semaine, Franz Fayot dévoilera un plan d'un montant global qui devrait dépasser la barre du milliard d'euros.
Pierre Matgé
Économie 2 min. 24.03.2020 Cet article est archivé

Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que la Commission européenne a validé, mardi, un régime d'aide à destination des entreprises à hauteur de 300 millions d'euros, d'autres mesures seront annoncées d'ici la fin de semaine par le ministère de l'Economie. Pour un volume global bien supérieur à celui autorisé par Bruxelles.

Pour le milieu de semaine, le «plan de stabilisation» évoqué la semaine dernière par Franz Fayot (LSAP) deviendra concret. Destiné à soutenir les entreprises frappées de plein fouet par les conséquences du confinement, ce paquet de mesures élaboré par les ministères de l'Economie et celui des Finances dépassera de loin les 300 millions d'euros validés mardi par la Commission européenne. 

Car si Bruxelles a donné son aval à une demande du Grand-Duché, ce dernier ne concerne que le volet «avances remboursables» prévu dans le dispositif temporaire visant à «soutenir l’économie dans le contexte actuel de la flambée de covid-19 ». Autrement dit, une partie seulement d'un plan qui doit comprendre «plusieurs autres nouvelles mesures», selon plusieurs sources proches du dossier. Si tous se refusent à avancer un chiffre précis, certains avancent une estimation globale qui dépasserait la barre du milliard d'euros. 


Wirtschaftsminister Franz Fayot befindet sich derzeit in Quarantäne.
Le drôle de «plan de stabilisation» de Franz Fayot
Pas de chiffres avancés, pas d'annonces nouvelles, une phrase maladroite. L'intervention du ministre de l'Economie, vendredi soir, poserait presque plus de questions qu'elle n'apporte de réconfort.

Un secret jalousement gardé jusqu'à mercredi ou jeudi, dates envisagées pour la présentation officielle d'un ensemble que le ministre de l'Economie avait décrit comme «cohérent et substantiel». Sans surprise, le dispositif devrait donc s'adresser à un large spectre économique, englobant aussi bien les professions libérales que les entreprises du secteur industriel ou les acteurs de la Place. L'inconnu, encore à ce stade, tient à la part des acteurs économiques que Franz Fayot avait indiqué «ne pas pouvoir aider».

Pour rappel, le successeur d'Etienne Schneider avait indiqué que les mesures qui seraient prises n'engendreraient pas «un besoin d'un endettement de nos finances publiques supérieur» et que la notation triple A du pays devrait être conservée. Et ce, en raison« des finances publiques saines» du pays. Jeudi dernier, Dan Kersch (LSAP), ministre du Travail avait indiqué que pas moins de 3.200 entreprises avaient d'ores et déjà demandé à bénéficier du chômage partiel. De son côté, Romain Schneider (LSAP), ministre de la Sécurité sociale avait avancé le chiffre de 15.000 demandes de congé spécial pour raisons familiales.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une valse à deux temps pour le chômage partiel
Prolongé jusque juin 2021, le dispositif devrait connaître deux formes d'application pour les milliers de salariés. La première, d'ici mars, empêchera les industriels bénéficiaires de procéder à des licenciements pour raisons économiques.
Wirtschaft, Dan KERSCH, Franz FAYOT, Konferenz, chômage partiel, Teilarbeitslosigkeit,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
14.722 entreprises en chômage partiel
Le ministère de l'Economie a déjà versé plus de 860 millions d'euros pour assurer le versement des salaires des employés concernés. Si le dispositif reste maintenu jusqu'au 31 décembre, sa poursuite au-delà reste à déterminer.
A worker welds medal truck parts at a factory in Weifang in China's eastern Shandong province on August 14, 2020. (Photo by STR / AFP) / China OUT
La CLC appelle à l'achat en ligne et au gel des loyers
Alarmée par la situation de crise actuelle, la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) enjoint les consommateurs à maintenir leur fidélité aux commerçants. En outre, la clc préconise des délais de paiement des loyers commerciaux de plusieurs mois, voire des réductions.
Geschlossene Geschäfte und Restaurants, Coronavirus, Covid-19, Luxemburg Stadt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Franz Fayot sur orbite
Le président du parti socialiste, le député Franz Fayot, reprend ce mardi les rênes du ministère de l'Economie. Il est perçu comme bien plus critique envers une économie libérale que ses prédécesseurs camarades du LSAP.
IPO ,Europawahlen 2019 , Wahlparty LSAP , vlnr Bettel , Fayot Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort