Changer d'édition

Un nouveau coup porté au tourisme à la pompe?
Économie 4 min. 09.07.2020

Un nouveau coup porté au tourisme à la pompe?

La vente de tabac a rapporté près de 775 millions d'euros de recettes en 2019.

Un nouveau coup porté au tourisme à la pompe?

La vente de tabac a rapporté près de 775 millions d'euros de recettes en 2019.
Photo: Shutterstock
Économie 4 min. 09.07.2020

Un nouveau coup porté au tourisme à la pompe?

A la suite des augmentations décidées par le gouvernement des accises sur les carburants et le tabac, la France vient de limiter l'achat des frontaliers ou touristes français à une cartouche de cigarettes. Quel sera l'impact sur un secteur qui génère chaque année, tous produits confondus, près de trois milliards de revenus fiscaux?

(DH) - A la suite des augmentations des accises sur les produits pétroliers et le tabac pour répondre aux objectifs climatiques et de santé du gouvernement luxembourgeois, l'Assemblée nationale française a voté, ce mercredi, la réduction de certains achats de cigarettes et de tabac dans les pays voisins. Les consommateurs ne pourraient désormais ramener en France qu'une seule cartouche contre quatre auparavant. Une décision contestée par l'administration des Douanes et Accises.

Si manque à gagner il y a, il serait difficilement quantifiable à ce jour. Pour rappel, ce sont 106.000 Français qui passent habituellement la frontière chaque jour alors que l'industrie du tabac a rapporté près de 775 millions d'euros (dont 170 millions de TVA) en 2019, selon le ministère de l'Environnement, sur les près de trois milliards d'euros que rapporte à l'Etat le tourisme à la pompe.

Côté français, la décision de limiter l'achat de tabac à l'étranger répond à «un objectif de santé publique et de soutien aux buralistes», selon les propos du  ministre des Comptes publics Olivier Dussopt. Mais le tabac demeure aussi une manne financière non négligeable pour le gouvernement français. Une manne estimée par certains députés, qui se sont exprimés mercredi, entre 250 et 300 millions d'euros de rentrées au titre de la fiscalité du tabac au mois de mars et avril. Soit près de trois milliards d'euros sur l'année.


Les droits d'accise tirent les ventes du gazole vers le bas, faisant régir le patron du GPL
Les taxes freineraient le tourisme à la pompe
Les ventes de gazole au Luxembourg ont baissé pour la première fois, comme l'a annoncé le Groupement pétrolier luxembourgeois (GPL), jeudi. Un manque à gagner de 35,5 millions d'euros pour l'État depuis le 1er mai et la hausse des accises voulue par le gouvernement.

Pour ce qui est de l'objectif de santé publique, il est utile de rappeler que le ministère français de la Santé estime à 100 milliards d'euros par an le coût des conséquences de la consommation du tabac, supportées par la sécurité sociale, les entreprises et l'Etat. 

Du côté des buralistes lorrains, la consommation a effectivement varié en fonction de l'ouverture ou de la fermeture des frontières, sans que les chiffres officiels ne soient encore communiqués. Mais c'est un fait, après le 15 juin et l'ouverture généralisée des frontières, les stations-service du pays ont été reprises d'assaut comme en ont témoigné les files d'attente aux pompes et aux caisses. Pour rappel, 234 stations-service maillent le pays et plus de 60% de ces installations sont implantées à proximité des frontières.

Image singulière du 15 juin dans une station-service de Dudelange.
Image singulière du 15 juin dans une station-service de Dudelange.
Photo: Lex Kleren

Au niveau des prix, et malgré la hausse de ce début d'année, les tarifs pratiqués au Grand-Duché demeurent toujours nettement plus attractifs. Les cartouches de 20 cigarettes les moins chères se vendent en moyenne 43 euros alors qu'en France le prix est plus de deux fois supérieur. Une tendance qui n'est pas près d'épouser une courbe descendante puisqu'une nouvelle augmentation de 40 centimes est annoncée pour le mois de novembre.

Pour mémoire, depuis l'arrivée d’Emmanuel Macron à l'Elysée, le prix annuel moyen du paquet de Marlboro est ainsi passé de 7,05 euros en 2017 à 7,88 euros en 2018, et devrait atteindre 9,96 euros en 2020. Mais la hausse accélérée de la cigarette la plus populaire de France n'est pas nouvelle, comme le montrent les chiffres de la Direction générale des douanes et des droits indirects.

Avant mercredi, la limite pour les frontaliers français était fixée à 800 cigarettes (quatre cartouches), 400 cigarillos, 200 cigares et 1 kg de tabac par personne majeure - et non par véhicule -, la restriction adoptée mercredi est sévère. En cas d'infraction, les amendes douanières se montent de un à trois fois le prix des cartouches achetées en France, à cela s'ajoutent des poursuites fiscales. Les cigarettes saisies sont ensuite détruites.

Interrogé par Le Quotidien, Alain Bellot, le directeur de l'administration des Douanes et Accises, a indiqué que «cette limitation est illégale au regard des textes européens». Selon une directive de 2008, la limitation ne peut être inférieure à celle actuellement appliquée. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Paris bride les fumeurs frontaliers
L'Assemblée nationale française a voté mercredi en faveur d'une réduction de certains achats de cigarettes et de tabac autorisés dans les pays voisins avant de les ramener en France. Jusqu'à maintenant, il était possible de ramener en voiture jusqu'à quatre cartouches.
In this May 27, 2009 photo, a store employee arranges cartons of Marlboro cigarettes, an Altria brand, at a Costco store in Mountain View, Calif. Altria Group Inc., owner of Philip Morris USA, said Wednesday, July 22, 2009, that its second-quarter profit rose 9 percent partly on lower corporate expenses, an acquisition and improved cigarette sales.(AP Photo/Paul Sakuma)
Index et climat dans le même panier
Si le gouvernement entend augmenter le prix des carburants, la Chambre de commerce demande de le retirer du panier du consommateur servant de base au calcul de l'indexation des salaires. Une question de cohérence écologique, estime le lobby patronal.
Wi , Tankstellen , Aire de Berchem , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
En février, le tabac prendra un goût de taxes
Le gouvernement a décidé, vendredi, d'augmenter deux accises portant sur le tabac. Amateurs de cartouches ou de seaux de tabac à rouler, il faudra prévoir quelques cents de plus avant de griller une cigarette.
Ne tirez plus sur les pompistes!
Même si les prix des carburants ont enregistré une petite baisse ce mardi, le président du Groupement pétrolier luxembourgeois, est las des différentes taxes affectant essence et diesel. Pas question pour Romain Hoffmann que les 234 stations-service du pays servent de vaches à lait pour la politique environnementale.
16.10.2018 Luxembourg, ville, Tanken, Tanktourismus, Benzin, Diesel, pollution, Umwelt, Neue Aufkleber, Bezeichnung B7 et E5, Auto, Autos, Schmutz, Verbot   photo Anouk Antony
L'e-cigarette garde un arrière-goût nocif
Le gouvernement américain veut interdire l’utilisation d’arômes dans les cigarettes électroniques. Au Grand-Duché, pareille mesure ne figure pas à l'ordre du jour. Mais le Luxembourg reste vigilant sur la toxicité de la «vapoteuse».
(FILES) In this file photo taken on October 02, 2018 a man exhales smoke from an electronic cigarette in Washington, DC. - British American Tobacco on September 12, 2019 said it planned to cut 2,300 jobs globally by January as its new boss seeks to drive revenues in controversial e-cigarettes. (Photo by EVA HAMBACH / AFP)
Les mastodontes du tabac changent de stratégie
Deux des plus grands cigarettiers mondiaux, Philip Morris International et Altria, sont en pourparlers pour refusionner. Le projet consiste à trouver, ensemble, les moyens de compenser l'inexorable chute des ventes de cigarettes.
(FILES) In this file photo taken on January 19, 2006, a woman holds a cigarette during the grand opening of the new Marshall McGearty Tobacco Lounge in Chicago, Ilinois. - Tobacco maker Philip Morris International announced on August 27, 2019, it was looking into teaming up again with its former parent company, the Altria Group. A merger could help the two companies confront declining cigarette sales and diversify in a consumer market shifting toward newer e-cigarettes and other non-traditional products. (Photo by JEFF HAYNES / AFP)
Un résident sur cinq fume activement
Ce vendredi marque la journée mondiale sans tabac. Au Luxembourg, ce sont environ 1.000 personnes par an qui meurent des suites des maladies liées à la cigarette, dont 80 victimes de tabagisme passif.