Changer d'édition

Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants
Économie 3 min. 06.05.2020

Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants

Déjà 1.230 indépendants ont pu bénéficier du premier volant d'aides, en avril.

Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants

Déjà 1.230 indépendants ont pu bénéficier du premier volant d'aides, en avril.
Photo : Shutterstock
Économie 3 min. 06.05.2020

Un (nouveau) coup de pouce aux indépendants

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Oubliés des premières mesures de soutien, les travailleurs indépendants vont bénéficier d'une nouvelle aide du gouvernement. Son montant variable étant fixé en fonction de la tranche de revenu du bénéficiaire.

Payable une seule fois seulement, non remboursable et pouvant s'élever à 3.000, 3.500 et 4.000 euros. Voilà les grandes lignes du dispositif, validé ce mercredi en conseil de gouvernement, pour venir en aide aux  indépendants basés au Luxembourg. De quoi soutenir ces "non-salariés" en activité et dont la crise est venue étouffer la capacité à percevoir une rémunération. Artisans, commerçants, freelance, ils avaient déjà pu bénéficier en avril d'une première aide unique de 2.500€.

Décidée tardivement, alors que l'Etat avait déjà desserré les cordons de la bourse pour des milliers d'entreprises et salariés, ce premier fonds d'urgence a déjà été versé à 1.230 personnes. «Soit un soutien équivalent à 3,07 millions d'euros, rappelle Lex Delles (DP). 


Un soutien financier aussi pour les indépendants
Des aides pour les uns, des soutiens pour les autres mais les milliers de salariés sous statut d'indépendant au Luxembourg semblaient écartés du plan de stabilisation. Ce mercredi le gouvernement leur promet 2.500 euros d'indemnité.

Pour ce dernier, ministre des Classes moyennes, comme pour Franz Fayot (Economie - LSAP), il est visiblement temps d'en finir avec cette polémique entourant le sort que comptait réserver le gouvernement à ces indépendants. Le ministre socialiste du Travail, Dan Kersch, ayant eu la dent dure sur cette catégorie qu'il estimait «avoir les épaules suffisamment larges » pour ne pas faire l'objet d'un coup de pouce public. Dure à entendre pour des professions ne pouvant prétendre au chômage partiel.

Voilà donc des euros qui devraient atténuer les maux nés de cette controverse. Particulièrement auprès des courtiers et agents d’assurances (exclus du champ d’application de la première aide) et qui, maintenant, pourront demander à bénéficier de cette rescousse.

Pour ce soutien de mai, le gouvernement a souhaité concéder un montant variable, en fonction de la tranche de revenu cotisable. D'où les trois niveaux de versement annoncés. «Ce qui garantit un soutien ciblé et équitable», complète Lex Delles. De plus, l’aide pourra être octroyée indépendamment du nombre de salariés employés par l’indépendant, une nouveauté là encore.

Dès le mardi 12 mai, les demandes pourront être faites via le formulaire en ligne sur Guichet.lu. La seule limitation étant pour le sollicitant de ne pas avoir perçu plus de 2,5 fois le montant du revenu social minimum ces derniers mois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«L'indépendant doit percevoir 80% de ses revenus»
Le ministre du Travail «n'a rien contre les indépendants». Mais Dan Kersch (LSAP) pense toujours que le chômage partiel n'est pas l'outil adéquat pour les aider. Qu'importe, ils en ont besoin, rétorque le patron des artisans.
La voix des jeunes artisans au milieu du déconfinement
Alexa Ballmann sera une des trois femmes à participer au comité chargé par le gouvernement de veiller à ce que le déconfinement se déroule au mieux pour les professionnels. Et la présidente de Jonk Handwierk n'entend pas rester muette.
Wirtschaft, Itv Alexa Ballmann, Prasidentin der Jonk Handwierker, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Déjà 16,5 millions pour les petits entrepreneurs
Très petites entreprises et indépendants étant plus vulnérables dans la crise économique, la direction des Classes moyennes a décidé de veiller prioritairement sur leurs aides. En huit jours, 3.300 bénéficiaires ont déjà été indemnisés.
Un levier inédit de 400 millions d'euros
La Société nationale de crédit et d'investissement (SNCI) va aider les entreprises luxembourgeoises en mal de liquidités. Aux côtés des banques privées, l'établissement public pourra débloquer rapidement de 12.500 à 10 millions d'euros de prêt.
Des aides inédites au secours des PME
Dans le Plan de stabilisation, présenté mercredi soir, un accent tout particulier a été mis sur les plus petites sociétés et les indépendants. Elles aussi auront leur part des 8,8 milliards d'euros de soutiens annoncés.
Lex Delles, le ministre des Classes moyennes, ministre du Tourisme