Changer d'édition

Un début plutôt timide pour les soldes
Économie 2 min. 12.01.2022 Cet article est archivé
Economie

Un début plutôt timide pour les soldes

Il y a déjà de belles remises dans les commerces. Les clients ont jusqu'au 29 janvier pour en profiter.
Economie

Un début plutôt timide pour les soldes

Il y a déjà de belles remises dans les commerces. Les clients ont jusqu'au 29 janvier pour en profiter.
Photo: Archives LW
Économie 2 min. 12.01.2022 Cet article est archivé
Economie

Un début plutôt timide pour les soldes

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Les mesures sanitaires mises en œuvre et le télétravail ont un impact sur la fréquentation des commerces en cette période de bonnes affaires.

Depuis le 3 janvier, les amateurs de bonnes affaires se pressent dans les magasins pour profiter des prix réduits. Ils auront d'ailleurs jusqu'au 29 janvier pour en profiter. Dans de nombreux commerces, les remises étaient déjà importantes dès les premiers jours des soldes. Et le stock est bien constitué.


La vaccination à l'assaut des galeries commerciales
Le mois de décembre sera placé sous le signe du sérum anti-covid au Grand-Duché. Du 6 au 12 décembre, une "Semaine de la vaccination" est au programme, mais d'ici là, les points d'injection se multiplient déjà.

Malgré l'augmentation significative des contaminations dues à l'apparition du variant Omicron, le gouvernement a décidé de maintenir la période des rabais cet hiver. Un soulagement pour les commerçants, pour qui les soldes restent une période déterminante dans l'année. «Nous n'avons pas de chiffres exacts sur les ventes depuis le début de la période des soldes, seulement un retour direct de nos membres», indique Claude Bizjak, directeur adjoint de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC). «Mais des premières tendances qui se dégagent, le début des soldes n'a pas été si mauvais que cela, au vu du contexte actuel. Malgré tout, cela reste mitigé.»

«Pas une source de contaminations»

L'arrivée d'Omicron et l'aggravation de la situation sanitaire a en effet des répercussions sur le comportement des consommateurs. «Il est vrai que les mesures sanitaires n'arrangent pas les choses en ce moment. Cela effraie quelque peu les acheteurs, qui n'osent pas toujours franchir la porte des magasins. Mais il est important de rappeler que les commerces n'ont jamais été une source de contamination. Les commerçants respectent strictement l'application des mesures sanitaires. Tout le nécessaire est fait pour que les clients puissent faire leurs achats en toute sécurité.»

Au-delà des mesures mises en place, le télétravail a aussi un impact sur les commerces. «C'est particulièrement visible au niveau des centres commerciaux, où la fréquentation est en baisse depuis les débuts de la pandémie. Le travail à domicile ne favorise clairement pas les achats dans les commerces. Les travailleurs ont tendance à faire du shopping plus proche de leur domicile ou à privilégier les achats en ligne, qui leur permet de ne pas sortir de chez eux.» La période est donc compliquée pour les commerçants. Pour Claude Bizjak, favoriser le télétravail à court terme a tout son sens. «Mais à long terme, il ne faudra pas continuer à généraliser la mesure. C'est primordial pour la cohésion sociale. Les gens ont besoin de contacts sociaux. Et les commerçants ont hâte de voir revenir leurs clients.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le conseil de gouvernement a confirmé la date des prochaines dates de bonnes affaires. En plus des 26 journées de janvier, un mois de prix réduits sera aussi proposé à compter de fin juin.
Illustration, Lokales, Solden, soldes, Winterschlussverkauf, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les magasins en Belgique ont bénéficié de deux semaines bonus, les boutiques françaises pourront casser les prix jusqu'au 2 mars, mais au Grand-Duché, la fin des soldes reste fixée à ce mercredi 17 février.
Geschäfte bereiten sich auf die Wiedereröffnung vor - Soldes, Solden - Foto: John Schmit
Le ministre des Classes moyennes a décidé que les magasins n'auront pas le droit d'ouvrir les 24 et 31 janvier puis les 7 et 14 février. Une décision à laquelle le covid n'est pas étranger.
Solden, Soldes, Einkaufen, Konsum, Winterschlussverkauf, %, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Initialement fixée du 2 au 30 janvier 2021, la période légale de ventes à prix réduit commencera finalement deux semaines plus tard au Grand-Duché, a confirmé le ministère des Classes moyennes.
Winterschlussverkauf - Photo : Pierre Matgé