Changer d'édition

Tsume veut passer à l'échelle supérieure
Économie 7 1 3 min. 10.07.2020

Tsume veut passer à l'échelle supérieure

Cyril Machiol, impatient d'atteindre ses objectifs pour 2021.

Tsume veut passer à l'échelle supérieure

Cyril Machiol, impatient d'atteindre ses objectifs pour 2021.
Photo : Steve Eastwood
Économie 7 1 3 min. 10.07.2020

Tsume veut passer à l'échelle supérieure

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Ce n'est pas un virus venu de Chine qui va terrasser le leader de la figurine manga haut de gamme. Pourtant, alors que la société est en plein boom, Cyril Marchiol peine à retrouver ses soutiens financiers. De quoi transformer le patron en boule d'énergie.

«J'ai cru que j'allais exploser...» Et dans la bouche de Cyril Marchiol, ce n'est pas qu'une image tant ce Lorrain bout en permanence. Confinement oblige, le patron de la firme Tsume a dû changer d'univers, s'éloigner de ses mangakas, ses infographistes 3D, ses sculpteurs. Pire encore : il a surtout enragé contre ce covid-19 venu stopper net tous ses projets de développement. «Nous sommes le n°1 mondial de la figurine manga haut de gamme, en édition limitée», relate celui qui fait de sa passion un métier, et de son entreprise un succès. De 1,4 million d'euros, son chiffre d'affaires a grimpé à 6,5 millions en 2018, pour plus de 9,2 millions l'an dernier...

Et si 2020 s'annonce comme une année plus calme, 2021 devrait voir l'activité de Tsume bondir. Déjà avec la signature de nouvelles licences permettant à la société (installée à Sandweiler) d'ajouter de nouveaux héros parmi les statuettes des collections DragonBall, Naruto, One Piece, Sailor Moon, One punch man et autre Fairy Tail. Ensuite en développant un business-model inédit. «Imaginez qu'aujourd'hui, un fan qui commande une statuette doit patienter parfois plus d'un an avant d'être servi. Avec un peu plus de moyens, je peux réduire ce délai de moitié. Et du coup, attirer beaucoup plus de clients, tout en conservant la même exigence de qualité sur nos produits.»

Pour cela, le nerf de la guerre reste l'argent. Aussi depuis des mois, Cyril Marchiol multiplie les contacts avec de possibles soutiens. Des investisseurs privés comme des financiers institutionnels qui auraient déjà dû assurer une levée de fonds de l'ordre de 3 millions d'euros. Le coronavirus est -hélas- venu refroidir les ardeurs. «Même les banquiers qui m'appelaient avant pour nous prêter de l'argent, ne répondent plus aux appels. Prétextant que la priorité de leurs engagements va à la sauvegarde des sociétés en difficulté.»

Alors Cyril Marchiol repart au combat. Sonne aux portes pour obtenir des crédits; croise la route des ministres pouvant débloquer quelques garanties. Ouf, l'aventure pourra bien continuer. Mais pas question de s'arrêter là. Son expérience en 2019, via crowdlending, lui avait permis de récolter 400.000€ de soutien (en huit secondes!) en regroupant un ensemble de prêteurs particuliers. «Faire une nouvelle levée de fonds de ce type permettrait de renforcer la structure existante, de pouvoir bomber le torse après les dégâts du covid. Mais surtout, ce sera comme passer du vidéo-club à Netflix», motive le chef d'entreprise passé maître dans l'art de la punch-line. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Car, dans le projet, figure également une piste de développement du côté de la grande distribution. Pas question de tomber dans la vulgaire poupée plastique, mais Tsume entend produire à plus grande échelle des figurines vendues au-delà du seul cercle des geeks avertis, des collectionneurs hardcore (actuellement, une statuette peut coûter jusqu'à 1.500€) et de ceux qui fréquentent le site ou les boutiques de la marque à Paris, Dubaï ou bientôt Barcelone.

Pour conquérir ce nouveau marché, là encore, la levée de fonds s'avère capitale. «Le prépaiement des clients est plus compliqué sur ce genre de produit, il nous faut donc bien plus de fonds propres pour lancer la machine.» D'où le souhait de Cyril Marchiol d'ouvrir d'ici peu un fonds qui permettra de participer à ce nouveau décollage de l'équipe devenue référence mondiale et d'accompagner le succès de Goku, Luffy, Naruto et tous les autres...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.