Changer d'édition

«Tout ne va pas dans la bonne direction» pour Luxair
Économie 2 min. 06.04.2021

«Tout ne va pas dans la bonne direction» pour Luxair

Jusqu'à la fin du mois d'avril, entre six et sept Q400 de la compagnie devront rester cloués au sol, faute de passagers en nombre suffisant.

«Tout ne va pas dans la bonne direction» pour Luxair

Jusqu'à la fin du mois d'avril, entre six et sept Q400 de la compagnie devront rester cloués au sol, faute de passagers en nombre suffisant.
Photo: Chris Karaba
Économie 2 min. 06.04.2021

«Tout ne va pas dans la bonne direction» pour Luxair

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Vacances de Pâques obligent, la compagnie aérienne connaît un pic d'activité et fait faire des rotations à ses huit Boeing.Une première depuis un an. Mais cette parenthèse ne permettra pas d'effacer le passif, selon les perspectives dressées par Gilles Feith, CEO de Luxair.

Depuis le week-end dernier, une partie de la flotte de Luxair sort de sa léthargie imposée par la pandémie. Pour répondre à la demande des vacances de Pâques, les huit Boeing estampillés aux couleurs de la compagnie aérienne nationale font la connexion depuis le Findel vers «les Canaries, les Baléares, Madère, l'Egypte ou la Turquie», énumère mardi Gilles Feith. 


Luxair vole pour... mieux redécoller
«C'est stratégique !» Aux commandes de la compagnie aérienne depuis sept mois, Gilles Feith n'en démord pas : «Maintenir tous nos avions au sol coûterait bien plus cher que maintenir une certaine activité, donc des vols.»

Mais si la traditionnelle desserte de destinations ensoleillées représente quelque 25.000 clients, «cela reste insuffisant», relate mardi le CEO de Luxair qui estime que «la situation sanitaire reste compliquée» et que «tout ne va pas dans le bon sens».

Bien que les clients luxembourgeois aient peu à peu retrouvé le chemin de l'aéroport, il n'en est pas de même pour les passagers venus d'Allemagne ou de France. La faute aux différentes mesures imposées pour lutter contre le regain de la pandémie enregistré ces dernières semaines, qui se traduit par le maintien au sol d'une partie de la flotte. En l'occurrence l'absence de passagers en nombre suffisant pour sept Q400 jusqu'au 22 avril prochain, puis six à compter du 30 avril. Soit un tiers des appareils de Luxair contraints de rester sur le tarmac


Luxair am Doppelpack
Des avions cloués au sol mais bichonnés
Les 19 appareils de Luxair languissent sur le tarmac du Findel depuis le 23 mars. Objets d'une scrupuleuse surveillance et d'une maintenance minutieuse, ils seront fin prêts à reprendre les airs le week-end de la Pentecôte. Dans le respect des nouvelles règles sanitaires en vigueur.

«Par rapport à 2019, pour ces vacances de Pâques, nous sommes à 86% d'activité en moins pour l'airline», constate Gilles Feith qui avance des chiffres pour l'ensemble du premier trimestre 2021 en recul de 78% par rapport à la dernière année sans covid. Chiffres Luxair et LuxairTours confondus. Si la stratégie consistant à proposer de nouvelles destinations de loisirs comme Toulon Saint-Tropez, Dubaï ou Antalya répond à une certaine demande, elle ne comble pas les pertes engendrées par la chute spectaculaire du nombre de passagers de la compagnie.  

 Les chiffres précis devraient être dévoilés à la mi-mai, lors de l'assemblée générale de Luxair qui doit valider les résultats annuels de 2020. A noter que les perturbations du secteur aérien devraient durer encore un peu, puisque les projections actuelles ne tablent pas sur un retour à une nouvelle normalité en termes de trafic avant 2023. Date de fin prévue du plan de soutien accordé aux quelque 3.000 salariés de Luxair et validé lors de la tripartite sectorielle.  

 A cet horizon, la compagnie devrait avoir changé de visage avec une transformation des fonctions de certains personnels et une recapitalisation annoncée. Les passagers, eux non plus, n'échapperont pas au phénomène, puisqu'une hausse des tarifs figure également au programme.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Luxair vole pour... mieux redécoller
«C'est stratégique !» Aux commandes de la compagnie aérienne depuis sept mois, Gilles Feith n'en démord pas : «Maintenir tous nos avions au sol coûterait bien plus cher que maintenir une certaine activité, donc des vols.»
Luxair entrevoit Dubaï entre les nuages
En plus de mettre le cap vers les Emirats arabes unis, la compagnie propose à ses clients d'aller skier en Suède pour les vacances de février. Mais avec une chute de 78% des réservations sur le début d'année, l'horizon est loin d'être dégagé.
Mission économique aux Émirats arabes unis du 26 au 30 janvier 2020 - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'aérien luxembourgeois attend son parachute
Lundi 9 novembre, une nouvelle tripartite reprendra les commandes pour poser le plus en douceur possible un secteur en chute libre depuis mars. Un plan de secours qui va au-delà des seuls salariés de Luxair, Cargolux et Luxairport.
(FILES) In this file photo taken on October 30, 2009 then new Airbus A380 superjumbo passenger jet sits on the tarmac of the Airbus plant in Hamburg as the French flag carrier Air France became the first European airline to take delivery of the plane in a ceremony in the northern German city before flying to Paris's Charles de Gaulle airport. - European aerospace giant Airbus said on February 14, 2019 it would end production of the A380 superjumbo, the double-decker jet which earned plaudits from passengers but failed to win over enough airlines to justify its massive costs. The firm said it would stop deliveries in 2021 of the A380, which has been in operation for more than a decade, after Dubai-based carrier Emirates reduced its total order of the model by 39 planes. (Photo by Eric PIERMONT / AFP)
Des avions cloués au sol mais bichonnés
Les 19 appareils de Luxair languissent sur le tarmac du Findel depuis le 23 mars. Objets d'une scrupuleuse surveillance et d'une maintenance minutieuse, ils seront fin prêts à reprendre les airs le week-end de la Pentecôte. Dans le respect des nouvelles règles sanitaires en vigueur.
Luxair am Doppelpack