Changer d'édition

Toujours moins de recours au chômage partiel
Économie 26.11.2021
Social

Toujours moins de recours au chômage partiel

Une vingtaine de sociétés frappées par les inondations de juillet bénéficient toujours du chômage partiel "cas de force majeure".
Social

Toujours moins de recours au chômage partiel

Une vingtaine de sociétés frappées par les inondations de juillet bénéficient toujours du chômage partiel "cas de force majeure".
Photo : AFP
Économie 26.11.2021
Social

Toujours moins de recours au chômage partiel

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
86% des demandes de chômage validées ce mois-ci concernent des sociétés dont l'activité reste fortement impactée par les effets de la crise covid. Mais le nombre de bénéficiaires n'a jamais été aussi bas depuis près d'un an et demi.

Alors que plane la menace d'un retour au confinement, jamais l'activité n'aura été en aussi bonne forme depuis mars 2020, et la fameuse survenue du covid. Deux signes viennent traduire ce retour en bonne forme économique du pays : le (faible) nombre de demandeurs d'emploi recensés par l'Adem (15.417 personnes  le mois dernier) et le total (de plus en plus restreint) d'entreprises ayant dû avoir recours au chômage partiel pour se tirer d'une mauvaise passe. Ainsi, le dernier comité de conjoncture n'a-t-il validé ''que'' 616 demandes de soutien.


Industrie, Klimaschutz, Klimafreundlich
Le patronat repousse la réforme du chômage partiel
L'union des entreprises luxembourgeoises (UEL) vient de signifier son désaccord avec le projet de loi envisageant de modifier les règles d'accès au chômage partiel ou de mise en place de plans de maintien dans l'emploi.

Pour mémoire, en avril 2020, elles avaient été plus de 14.000 à solliciter ce soutien public, assurant du coup le paiement de la majeure partie du salaire de plus de 30.000 salariés. Aujourd'hui encore, ils sont trois fois moins à bénéficier de la mesure, mais tout de même 10.874 personnes. Chiffre équivalent temps-plein que vient d'indiquer le ministère de l'Economie.

Selon le comité de conjoncture sur l'ensemble des dossiers validés, «534 relèvent de source structurelle simplifiée covid». Pour les cas restants, 61 «sont issues du secteur manufacturier», 20 se rapportent aux inondations de la mi-juillet dernier quand une situation relève du «lien de dépendance économique». 

La même instance, réunissant l'ensemble des partenaires sociaux, a aussi avisé favorablement un plan de maintien dans l’emploi. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.