Changer d'édition

Timide croissance du commerce de détail au Luxembourg
Économie 2 min. 05.10.2020

Timide croissance du commerce de détail au Luxembourg

La branche «textile, habillement et chaussures» figure parmi celles qui s'en tirent le mieux, avec une hausse de 6,5% entre juillet et août à l'échelle de l'Union européenne

Timide croissance du commerce de détail au Luxembourg

La branche «textile, habillement et chaussures» figure parmi celles qui s'en tirent le mieux, avec une hausse de 6,5% entre juillet et août à l'échelle de l'Union européenne
Photo: Caroline Martin
Économie 2 min. 05.10.2020

Timide croissance du commerce de détail au Luxembourg

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Alors que le secteur affiche une hausse globale de 3,8% dans l'Union européenne de juillet à août, le Grand-Duché ne connaît qu'un léger frémissement de +0,3% dans le même temps, selon les données d'Eurostat publiées ce lundi.

Après le traumatisme du printemps (-17,4% en mars, -22,7% en avril) et la remontée en flèche en mai (+41,6%), le secteur du commerce de détail semble avoir trouvé un point de stabilisation au Luxembourg depuis l'été. Si les effets de la crise sanitaire, et notamment la persistance du télétravail dans de nombreuses branches d'activités, se font toujours ressentir, le mois d'août a été marqué par «un certain assouplissement des mesures de confinement liées au covid-19». Résultat: le volume des ventes a connu une faible croissance mensuelle de +0,3%, légèrement en deçà de celle de juillet (+0,8%).

Ces données publiées ce lundi par l'office européen de statistiques Eurostat situent toutefois le Grand-Duché nettement en dessous de la moyenne européenne, établie à +3,8% entre juillet et août. Chez les voisins, c'est la Belgique qui présente le meilleur bilan avec un bond de 9,6%, devant le France (6,2%) et l'Allemagne (3,1%).

En termes de variation annuelle cette fois, le volume des ventes du commerce de détail reste en baisse de 4,2% au Luxembourg comparé à août 2019. Une plongée qui ne cesse cependant de freiner par rapport aux mois précédents (-6,3% en juillet, -8,8% en juin, -10% en mai). L'érosion s'amenuise donc, alors que dans le même temps l'Union européenne présente quant à elle une recrudescence moyenne de 3,7% de l'activité entre août 2019 et août 2020.

A l'échelle européenne toujours, les données révèlent sans surprise que la branche des «ventes par correspondance et internet» affiche une hausse mensuelle de 10,5% en août, contre 6,5% pour le «textile, habillement et chaussures» et 2,9% pour les «produits pharmaceutiques et articles médicaux». Si le secteur «alimentation, boissons, tabac» s'en tire plutôt bien (+2,2%), il n'en va pas de même pour l'«équipement informatique et les livres» (-4%) ainsi que les «appareils électro-ménagers et meubles» (-2,7%).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«La crise actuelle ne constitue pas un alibi»
Jean-Paul Olinger, directeur de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL), estime que le chômage partiel devrait se poursuivre pendant une bonne partie de 2021 et devrait constituer une réponse aux conséquences de la crise. A l'image de ce qui se passe ailleurs en Europe.
Wirtschaft, Interview mit Jean-Paul Olinger, UEL, Unions des Entreprises Luxembourgeoise, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le commerce en overdose de télétravail
Le recours au télétravail a permis de contenir l'épidémie de covid au Luxembourg. Mais l'éloignement persistant de milliers de salariés pénalise durement des commerçants et restaurateurs pour qui l'absence physique de clients devient un virus fatal.
L'embellie économique semble se confirmer
Depuis mai dernier, des signes positifs émergent de nombreux secteurs d'activité au Luxembourg. Une orientation favorable que confirment les enquêtes de conjoncture réalisées par le Statec en juillet-août.
Einkaufsstraße / CP Présentation du Pakt pro pour déveloper le commerce de detail luxembourgois / 16.04.2016 /  Luxembourg  / Foto: Julien Ramos
Mobilité, télétravail et redynamisation du commerce
Ce sont les trois grands sujets abordés par le ministre de la Mobilité, François Bausch, en toute décontraction. Il est d'avis qu'il faut «penser et agir de manière plus flexible. Le coronavirus a montré que c'est possible».
Unterwegs mit Francois Bausch, im Tram, Luxtram, Vizepremierminister, Minister für Verteidigung, Mobilität und öffentliche Arbeiten. Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le shopping au Luxembourg repart à la hausse
Selon Eurostat, le secteur du commerce a bondi de près de 29% durant le mois de mai 2020. Pas de doute : la levée progressive des mesures de confinement a été marquée par une augmentation de la consommation.
Wi , Luxemburg-Stadt , Kleidergeschäfte , Modebranche , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin