Changer d'édition

TIC: Luxembourg: 87% des entreprises n'utilisent pas le cloud
Économie 2 min. 10.12.2014 Cet article est archivé

TIC: Luxembourg: 87% des entreprises n'utilisent pas le cloud

Avec ses centres de données, le Luxembourg devrait accentuer ses efforts pour rattraper ses concurrents.

TIC: Luxembourg: 87% des entreprises n'utilisent pas le cloud

Avec ses centres de données, le Luxembourg devrait accentuer ses efforts pour rattraper ses concurrents.
Photo: Shutterstock
Économie 2 min. 10.12.2014 Cet article est archivé

TIC: Luxembourg: 87% des entreprises n'utilisent pas le cloud

Plus de huit entreprises sur dix au Luxembourg et en Europe préfèrent continuer à utiliser leur propre infrastructure que passer au cloud. Pour Eurostat, avant tout un problème de connaissance et de sécurité. L'enjeu est pourtant majeur pour les datacenters luxembourgeois.

Tout hub high-tech qu'il aspire à devenir dans le cadre de la diversification de son économie, le Luxembourg a encore des progrès à faire en ce qui concerne le recours au cloud.  Moins d'une entreprise sur huit utilise en effet les services de serveurs à distance, le cloud, indique une étude d'Eurostat. Pourtant, d'ici cinq ans, le cloud devrait créer  2,5 millions d’emplois en Europe pour 160 milliards d’euros. Le Luxembourg a développé une véritable force de frappe en terme de centre de données qu'il faut désormais pouvoir "vendre" à des utilisateurs, notamment dans le monde de l'entreprise.

Seizième pays européen selon Eurostat, le Luxembourg est en retard sur la moyenne de l'UE, même si l'Allemagne ou la France sont encore plus mal classées.

Sans suprise, note Eurostat, plus une société travaille dans le domaine des technologies, plus elle s'y est mise (45%). La plupart des entreprises qui utilisent le cloud le font  pour les emails (66%) et pour la conservation de données (53%). Elles disent que le principal frein à une utilisation plus importante du cloud est la question de  la sécurité de leurs données. Mais ne négligent pas non plus le manque d'informations sur la  législation qui s'applique à leurs données ou encore la  localisation de leurs données. Parmi les plus petites entreprises, c'est aussi une question de coûts.

Les pays du nord de l'Europe sont en pointe (Finlande 51%, Suède 39% et Danemark 38%), un classement dans lequel l'Italie s'est intercalée à la deuxième place (40%), probablement pour l'utilisation très largement généralisé du cloud pour les courriers électroniques (86%) alors que l'Irlande s'est fait une spécialité du stockage de données (74%) comme le Royaume-Uni (71%), le Danemark (70%) et Chypre (70%). Héberger des bases de données d'entreprises est le plus répandu aux Pays-Bas (64%). Autant de thématiques sur lesquelles il faudrait travailler au Luxembourg. (T. L.)

Les statistiques d'Eurostat sont là.

Une étude de la Banque publique d'investissement en France sur les enjeux du cloud.


Sur le même sujet

Partenariat inédit dans la gestion des données
Une fois encore, le Luxembourg pourrait se retrouver aux avant-postes dans la gestion des données grâce à la position de la CSSF. Ce que Telindus, Cisco et Google Cloud se sont attachés à montrer, jeudi soir dernier, à la Lhoft. Leur «mariage» préfigure l'évolution du secteur.
Le cloud, une solution entre entreprises et régulateurs -Thomas Scherer -  (Telindus) - Bob Krentler (Google)
Google plus efficace sans l'humain
Lentement mais sûrement, Google poursuit son travail administratif pour ouvrir son centre de données à Bissen. L'énergie est un élément clé dans la stratégie de ceux qui stockent et échangent des données. A ce petit jeu, l'Américain vient de prendre une longueur d'avance.