Changer d'édition

Telindus et Tango fusionnent en Proximus Luxembourg
Économie 2 min. 21.12.2018 Cet article est archivé

Telindus et Tango fusionnent en Proximus Luxembourg

Telindus et Tango fusionnent en Proximus Luxembourg

Shutterstock
Économie 2 min. 21.12.2018 Cet article est archivé

Telindus et Tango fusionnent en Proximus Luxembourg

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Telindus et Tango annoncent leur fusion sous la dénomination de Proximus Luxembourg et un nouveau siège à Bertrange en avril.

Deux ans après leur rapprochement opérationnel, Telindus et Tango ont annoncé fusionner et deviendront Proximus Luxembourg dès le 1er janvier et le siège social sera basé à Bertrange.

Le mouvement a été entamé dès 2015  avec l’acquisition de 100% des parts de Telindus en décembre par Proximus, la maison-mère belge des deux filiales. Puis, dans un communiqué, en mai 2016, Gérard Hoffmann, CEO et Jean-François Willame, Co-CEO et responsable pour l’intégration, avaient déjà annoncé un rapprochement opérationnel autour de trois entités.

"Tango continuera d’adresser le marché résidentiel et les petites entreprises de moins de 10 personnes avec ses services de téléphonie mobile, fixe, Internet et TV. Telindus, quant à elle, accompagnera les grandes et moyennes entreprises dans leur transformation digitale en leur offrant des services convergents ICT & Telecom fixes et mobiles. Les clients bénéficieront ainsi des meilleurs services et solutions rendues possibles par la synergie des compétences ICT & Telecom, tout en conservant leurs contacts habituels", indique le communiqué.

Un nouveau siège à Bertrange

"Cette fusion sera également concrétisée par le rassemblement des 3 sites actuels de Esch-sur-Alzette, Bertrange et Strassen dans un tout nouveau bâtiment : la Proximus House. Situé dans la zone du Bourmicht à Bertrange, ce bâtiment accueillera à partir du mois d’avril 2019 les salariés du groupe (hors points de ventes Tango présents sur tout le territoire). Un regroupement qui facilitera les échanges et la collaboration, tout en respectant les exigences légales et réglementaires propres à chacune des activités.

Proximus Luxembourg, sous statut PSF de support, comptera ainsi près de 650 employés".


Il y a quasiment un an, le 18 décembre, le Premier ministre, Xavier Bettel, avait reçu le président du conseil d'administration  du groupe Proximus, Stefan De Clerck. " Acteur de poids dans la transformation digitale du pays, le groupe Proximus adossé à ses filiales Telindus et Tango, a réitéré auprès du Premier ministre sa volonté de jouer un rôle actif dans l'écosystème luxembourgeois de la technologie et de l'innovation.

L’engagement du groupe sur le marché luxembourgeois s’est déjà illustré par son investissement dans le « Digital Tech Fund » qui soutient les start-ups luxembourgeoises, sa participation au développement des infrastructures de télécommunication au Luxembourg et sa décision stratégique d’unir les forces de ses entités luxembourgeoises Telindus et Tango pour créer Proximus Luxembourg, une nouvelle organisation aux ambitions de croissance élevées." Post, la Bil, SES et Proximus  avaient apporté 11,33 millions d'euros du DTF, qui en comprend aussi cinq de l'Etat, 3 de la SNCI et un de l'Université de Luxembourg.

Telindus, née au Luxembourg en 1978, a réalisé un chiffre d'affaires de 148 millions d'euros l'an dernier pour un bénéfice de 7,8 millions d'euros. Elle emploie 500 personnes. Tango, l'opérateur alternatif de téléphonie présent au Luxembourg depuis 2003, a réalisé un bénéfice de 11,9 millions d'euros et emploie 115 personnes.


Sur le même sujet

Eltrona gagne en envergure
Le câblo-opérateur historique reprend les activités de SFR-Coditel au Luxembourg qui étaient détenues par le belge Telenet. Les deux entreprises ont donné naissance à une nouvelle entité qui espère ainsi «augmenter sa compétitivité sur le marché des télécommunications au Grand-Duché».
SOUS LE POUCE: L'ACTU DU JOUR
>> Les nouveaux membres du gouvernement sont assermentés >> Le nouveau gouvernement luxembourgeois en 8 points >> Martine Hansen prend la tête de la fraction du CSV