Changer d'édition

Sur un mois au Luxembourg: 29% d'immatriculations en plus
Économie 4 min. 16.04.2015

Sur un mois au Luxembourg: 29% d'immatriculations en plus

Les nouvelles immatriculations révélateur de l'évolution de la construction automobile.

Sur un mois au Luxembourg: 29% d'immatriculations en plus

Les nouvelles immatriculations révélateur de l'évolution de la construction automobile.
AFP
Économie 4 min. 16.04.2015

Sur un mois au Luxembourg: 29% d'immatriculations en plus

Au Luxembourg comme en Europe, le marché automobile montre des signes de vigueur sur base des chiffres du mois de mars. Le haut de gamme figure en tête du classement par marques au Grand-Duché.

Les chiffres des immatriculations de mars publiés ce jeudi se révèlent très positifs. Au Luxembourg comme dans le reste de l'Europe.

Au Luxembourg tout d'abord. De février à mars, le nombre d'immatriculations a bondi de 29% passant de 3.783 unités à 4.868. Sur un an cependant, l'augmentation n'est que de 2%. Mais elle se place dans un contexte d'augmentation depuis janvier du taux de TVA, de 15 à 17%.

Dans une large mesure et au regard de l'augmentation significative des crédits à la consommation en décembre (ils ont augmenté de 19% sur un mois passant de 1,186 milliard d'euros d'encours à 1,417), il peut en être déduit que les acquéreurs ont payé leur véhicule en décembre au taux TVA alors en vigueur pour n'être livrés que lors des premiers mois de l'année.

Il n'en reste pas moins que la conjoncture économique s'éclaircit et que le marché automobile reprend de la vigueur partout en Europe puisque les immatriculations ont augmenté de 10,6% sur le Vieux Continent.

Meilleur mois de mars depuis 2010

Selon l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), "tous les grands marchés ont contribué positivement à l'expansion générale, en particulier l'Espagne (+40,5%) et l'Italie (+15,1%)". L'ACEA note également que les trois premiers marchés automobiles de l'UE avaient également fait preuve de vigueur: la Grande-Bretagne (+6%), l'Allemagne (+9%) et la France (+9,3%).

Les marchés italien et espagnol avaient beaucoup souffert de la crise déclenchée en 2008, rétrécissant quasiment de moitié. D'autres pays de taille plus modeste ont également connu un rebond en mars, comme le Portugal (+41,8%). À l'échelle du marché européen, en croissance pour le 19ème mois consécutif, il s'agit du meilleur mois de mars depuis 2010.

+8,6% sur un trimestre

Sur le premier trimestre 2015, la hausse des immatriculations européennes s'établit à 8,6% par rapport à la même période de 2014, pour un volume de 3,52 millions de voitures particulières. Là encore, les grands gagnants sont l'Espagne (+32,2%), l'Italie (+13,5%) mais aussi la France (+6,9%).

Sur le plan des constructeurs, le groupe Volkswagen reste le leader incontesté du Vieux continent, avec 24,3% de parts de marché sur le premier trimestre, fort de la vigueur de ses marques Volkswagen (+10,7%) et Seat (+16,2%).

PSA, deuxième du marché européen

PSA, deuxième, reste en retrait de la croissance générale sur trois mois, avec +3,4%, conséquence en particulier de la méforme de sa marque orientée haut de gamme DS, qui plonge de 17%. Il voit logiquement sa part de marché européen s'effriter, à 10,7% contre 11,2% au premier trimestre 2014.

Le groupe Renault fait quant à lui mieux que le marché sur le trimestre, grâce à une croissance des immatriculations de 10,1% qui lui permet d'atteindre 9,5% de part des immatriculations dans l'UE. La marque au losange (+12,2%) croît davantage que le "low-cost" Dacia (+5,1%).

Come-back de Ford et effondrement d'Opel

Suivent deux généralistes allemands aux racines américaines: Ford, dont les ventes sur le trimestre ont crû de 7,3%, donc un peu moins que la moyenne, et Opel, qui n'arrive pas à sortir du marasme (-3%) attribué au retrait de la marque Chevrolet du continent européen.

Excellente forme en revanche pour le groupe italo-américain Fiat Chrysler (FCA), dont les immatriculations ont progressé de 12,1% sur les trois premiers mois de 2015, un résultat qu'il doit à un Jeep profitant à plein de son nouveau 4x4 compact "Renegade": +206,8% pour cette marque.

BMW rugit aussi

Les groupes de luxe allemands BMW et Daimler sont en embuscade, et eux aussi éclatants de santé: +12% sur le trimestre pour le groupe bavarois à l'hélice, qui comprend Mini, et +16,3% pour la société de Stuttgart, grâce à une gamme Smart renouvelée (+45,9%) même si les voitures ornées de l'étoile ne déméritent pas (+13,2%).

Renault peut aussi se féliciter des résultats de son partenaire Nissan, qui souffle de justesse à Toyota la place de premier groupe japonais dans l'UE sur le trimestre, à 900 unités près. Nissan a progressé de 26,8% lors de cette période et Toyota de 10,9%. 

Classement par marques au Luxembourg

Volkswagen demeure également la voiture du peuple luxembourgeois. Les immatriculations de la marque (655) dépassent largement celles de Renault (491), BMW (463) et Audi (448). Le haut de gamme figure en tête au Luxembourg puisque Mercedes suit avec 353 immatriculations... et pas si loin derrière figure Porsche avec 77 immatriculations sur un mois.

(pso et AFP)


Sur le même sujet