Changer d'édition

Stress-tests: Onze banques auraient échoué, dont la Dexia
Économie 3 min. 22.10.2014

Stress-tests: Onze banques auraient échoué, dont la Dexia

Selon l'agence de presse espagnole, la Dexia ferait partie des onze banques qui ont échoué aux stress-tests

Stress-tests: Onze banques auraient échoué, dont la Dexia

Selon l'agence de presse espagnole, la Dexia ferait partie des onze banques qui ont échoué aux stress-tests
Reuters
Économie 3 min. 22.10.2014

Stress-tests: Onze banques auraient échoué, dont la Dexia

L'agence de presse espagnole EFE a publié mercredi matin une liste de onze banques, dont la Dexia qui auraient échoué aux stress-tests de la BCE. Les résultats ne seront connus que dimanche à midi.

«Ce ne sont que de pures spéculations que nous n'allons pas commenter. La publication des résultats des stress-tests est prévue pour dimanche, midi pile.» La voix du porte-parole de la Banque centrale européenne est ferme et posée, la question a dû lui être posée déjà à de nombreuses reprises.

L'agence de presse espagnole EFE a en effet publié mercredi matin une liste de onze banques qui, selon elle, auraient échoué aux stress-tests. Le conditionnel est de mise puisqu'elle indique que ses informations viennent de différentes sources financières sans en identifier aucune et que la situation est susceptible d'évoluer jusqu'au dernier moment.

D'autant que les banques ne recevront les résultats officiels les concernant que vendredi soir. Elles ont déjà reçu certaines informations sur le déroulement des tests, dans le cadre d'un «dialogue de supervision» avec la BCE.

Les banques citées par EFE sont l'autrichienne Erste Bank, les italiennes Banco Popolare, Monte dei Paschi di Siena et Banca Popolare di Milano, les grecques Alpha Bank, Piraeus Bank et Eurobank, la portugaise Millennium BCP et la belge Dexia. L'agence espagnole ajoute, sans mentionner leur nom, qu'une deuxième banque autrichienne et une chypriote devraient aussi avoir échoué.

Six banques luxembourgeoises passent ces tests

Par ailleurs, plusieurs sources financières proches du dossier ont déclaré à Reuters que l'établissement financier public allemand HSH Nordbank, jugé à risque en raison de son exposition au marché du transport maritime, en difficulté, devrait réussir les tests. La banque a refusé de commenter l'information.

Les tests de résistance, conjugués à une «revue de la qualité des actifs» (AQR) des banques, visent à mesurer la capacité de résistance des banques à divers scénarios économiques, y compris un scénario «stressé» de récession, de montée du chômage, de chute des prix immobiliers et de ralentissement continu de l'inflation, pour déterminer si elles doivent lever des fonds propres afin de renforcer leur solvabilité.

La BCE, qui soumet à ces tests 130 banques de la zone euro, assumera à compter du 4 novembre la supervision de l'ensemble du secteur. Six banques luxembourgeoises sont concernées par ces tests: Banque et Caisse d'Epargne de l'Eta, Clearstream Banking , Precision Capital S.A. (Holding de Banque Internationale à Luxembourg et KBL European Private Bankers), RBC Investor Services Bank, State Street Bank Luxembourg et UBS (Luxembourg).

Les banques qui échoueraient auront deux semaines pour réagir et proposer un nouveau plan de capitalisation. Dans le cas de la Dexia, qui fait déjà l’objet d’un plan de résolution, ordonné par la Commission européenne, la recapitalisation effectuée cette année serait alors prise en compte. Il se pourrait donc qu’aucune levée de capital ne lui soit imposée. Si la banque échoue lors de l’AQR ou du stress test avec le scénario de base, elle a six mois pour remédier à son manque de capital à compter de la date de publication des résultats. Si elle échoue lors du scénario le plus négatif, elle aura alors neuf mois pour se recapitaliser.

Les banques concernées selon EFE

Grèce: Alpha Bank, Piraeus Bank, Eurobank

Italie: Banco popolare, Monte dei Paschi, BP Milano

Belgique: Dexia

Autriche: Erste

Chypre: Inconnue

Portugal: Millenium BCP


Sur le même sujet

La CSSF place ABLV en sursis de paiement suite à un risque de blanchiment
La Commission de surveillance du secteur financier a introduit une requête en sursis de paiement auprès du tribunal d'arrondissement contre la banque lettone ABLV. Sa maison mère est accusée par Washington de participer au financement du terrorisme, précisément le développement des armes nord-coréennes.
Le siège du régulateur financier luxembourgeois route d'Arlon.
Du Qatar à la Chine: La BIL aux mains des Chinois
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a officialisé ce vendredi après-midi la cession de 90% des parts de Banque internationale à Luxembourg (BIL) appartenant à la famille royale qatarie au groupe d'investissement chinois Legend Holdings.
La BIL avait été rachetée à Dexia entre 2011 et 2012 pour 730 millions d'euros.
Dans la zone euro: 25 banques ont échoué aux tests de résistance
La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé dimanche que 25 banques de la zone euro sur 130 avaient échoué à l'examen sans précédent du secteur, évaluant leur besoin en capital à quelque 25 milliards d'euros. Les six banques luxembourgeoises ont réussi ce "stress-test".
Vue sur le quartier des banques à Francfort