Changer d'édition

Sterpenich (B): Decathlon un concurrent redoutable
Économie 19.01.2016

Sterpenich (B): Decathlon un concurrent redoutable

Environ la moitié de la clientèle du magasin vient du Luxembourg.

Sterpenich (B): Decathlon un concurrent redoutable

Environ la moitié de la clientèle du magasin vient du Luxembourg.
Photo: Guy Jallay
Économie 19.01.2016

Sterpenich (B): Decathlon un concurrent redoutable

Les magasins de sports du Grand-Duché vont certainement sentir le poids de la concurrence après que le géant du sport Decathlon aura ouvert en Belgique, tout près de la frontière luxembourgeoise.

Les magasins de sports du Grand-Duché vont certainement sentir le poids de la concurrence après que le géant du sport Decathlon aura ouvert en Belgique, tout près de la frontière luxembourgeoise.

Decathlon a ouvert à Sterpenich, à côté d'Ikea, le 18 décembre et a accueilli 7.000 clients en trois jours dès son ouverture.

D'après le directeur du magasin, Sylvain Deschamps, la moitié de la clientèle viendrait du Luxembourg. Un fait qui met les autres magasins de sport établis au Luxembourg sous pression.

"Pour nous, l'arrivée de Decathlon n'est certainement pas une bonne nouvelle", dit le directeur de Citabel Sports, Marc Galli, avant d'ajouter: "La concurrence est déjà forte au Grand-Duché." Depuis l'ouverture de Decathlon il y a un mois, il ne constate pas de diminution de ses ventes, du moins pour le moment.

Decathlon compte 1.030 magasins répartis dans 27 pays. L'an passé, l'enseigne a enregistré une croissance avec un chiffre d'affaires brut à deux chiffres, et atteignant 8,2 milliards d'euros de ventes.

La chaîne sportive est connue aussi pour vendre sa propre marque, beaucoup moins chère que des marques connues.

Citabel envisage de se focaliser sur la proximité et l'expertise de ses vendeurs. "Cela n'aurait aucun sens de commencer une guerre des prix", estime-t-il.

En 2013, la vente d'articles sportifs au Grand-Duché s'élevait à 112,5 millions d'euros. Le directeur d'Asport Marc Haentges restait confiant quant à la force de son enseigne. "Decathlon est bien sûr un concurrent sérieux. Mais nous avons remarqué que Decathlon ne sert pas la même clientèle", dit-il, ajoutant: "Nos clients s'intéressent à des articles de marque alors que Decathlon vend surtout des produits sans marque, sans nom.

Les commerçants du Luxembourg ne sont pas les seuls à être menacés par le géant français. En Belgique, des magasins proches de Sterpenich ont enregistré une baisse de revenus allant parfois jusqu'à 20%.