Changer d'édition

Sort incertain pour 274 salariés d'ArcelorMittal
Économie 2 min. 15.09.2020

Sort incertain pour 274 salariés d'ArcelorMittal

Dans son plan de réorganisation, ArcelorMittal envisage de créer plus de 120 postes.

Sort incertain pour 274 salariés d'ArcelorMittal

Dans son plan de réorganisation, ArcelorMittal envisage de créer plus de 120 postes.
Photo: Guy Jallay
Économie 2 min. 15.09.2020

Sort incertain pour 274 salariés d'ArcelorMittal

Le ministre du Travail Dan Kersch a donné ce mardi quelques précisions sur la réorganisation que le géant de l'acier compte mettre en place au Grand-Duché. Plus de 350 postes concernent des préretraites.

(ER) - Après la première rencontre, programmée lundi, entre les syndicats, la direction et le gouvernement, les ministres LSAP Dan Kersch (Travail) et Franz Fayot (Economie) ont donné ce mardi quelques précisions sur la restructuration d'ArcelorMittal et les 570 emplois menacés.  

Le ministre du Travail a détaillé les changements envisagés par le groupe sidérurgique: 87 postes concernent des départs en préretraite, 30 des pensions, 273 des préretraites ajustement mais aussi 37 autres départs. A noter aussi que 123 nouvelles embauches sont à l'agenda mais aussi 274 personnes dont le sort n'est pas encore déterminé.


Stahlwerk von Arcelor-Mittal in Differdingen
Une tripartite sur ArcelorMittal en octobre
Quelques jours après l'annonce du numéro un mondial de l'acier de supprimer plus de 570 emplois, la rencontre entre les représentants syndicaux, la direction et le gouvernement a permis de mettre en place «un premier échange de vue».

Dan Kersch a aussi rappelé la mise en place d'un comité de suivi avec les ministères de l'Economie et du Travail. Une proposition officielle de tripartite de l'acier devrait être annoncée ce mercredi. 

La possibilité d'un éventuel plan de maintien de l'emploi a été évoquée, une hypothèse que le ministre du Travail a envisagée comme une des suites de la tripartite. L'idée d'un plan social inquiète aussi pas mal d'observateurs. Certains ont le sentiment que l'entreprise est prête à un licenciement d'un certain nombre d'employés pour obliger l’Etat d'ouvrir ses caisses pour accompagner les personnes concernées.


Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba
ArcelorMittal veut supprimer 570 postes au Luxembourg
Déjà impacté par un marché volatile, le numéro un mondial de l'acier annonce ce jeudi vouloir mettre en place «des mesures d'économie» au niveau de son personnel. Plusieurs centaines de personnes pourraient perdre leur emploi.

Au sein de la Chambre, de nombreux députés ont leur incompréhension quant à la volonté de l'entreprise «de recruter un certain nombre de profils alors même que les effectifs sont réduits». D'autres soulignent le fait que, selon eux, ces informations tendent à confirmer qu'ArcelorMittal tente de profiter de la crise actuelle pour se restructurer avec des fonds de l'Etat. En guise de conclusion, Dan Kersch a réaffirmé «qu'aucun site ni aucune ligne de production ne seront fermés au Luxembourg». 

Pour rappel, l'entreprise sidérurgique a annoncé la semaine dernière son intention de réduire son effectif global au Luxembourg de 570 postes. La branche luxembourgeoise du géant de l'acier évoque une situation de crise (taxes aux États-Unis, concurrence asiatique, respect des normes d'émissions carbone,...).   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Premier tour de table sur l'avenir d'ArcelorMittal
Quatre jours après l'annonce, par la direction du numéro un mondial de l'acier, de la suppression potentielle de 578 emplois, partenaires sociaux et gouvernement se réunissent ce lundi à 16h30. Une réunion qui ne devrait toutefois pas aboutir à des annonces concrètes.
An employee looks at coils of steel treated by galvanization are stored in the world's largest steel maker ArcelorMittal's "cold factory" of the northeastern France plant of Florange, on April 16, 2013. Usibor steel (weight savings and improved crashworthiness) are producted in the cold factory.   AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
ArcelorMittal supprimera 260 postes
Le géant mondial de l'acier prévoit un plan de restructuration pour les sites de Belval et de Differdange. Selon le ministre du Travail Dan Kersch, il s'agit de départs naturels ou de préretraites.
ArcelorMittal bietet Werk Dudelange zum Verkauf, Foto Lex Kleren
Pour une prolongation de la tripartite sidérurgie
L'OGBL comme le LCGB plaident pour que l'accord en vigueur dans le secteur soit maintenu au-delà du 1er juillet, dans un contexte de crainte de réduction d'effectifs liée à la restructuration des sites d'ArcelorMittal au Grand-Duché.
Un jour avec un Couleur-Giesser, Chez Arcelor Mittal, Stahlwerk, Siderurgie, Stahlindustrie a Esch-sur-Alzette, le 06 Decembre 2016. Photo: Chris Karaba