Changer d'édition

Société Générale sabrera 1.600 emplois dans le monde
Économie 2 min. 09.04.2019 Cet article est archivé

Société Générale sabrera 1.600 emplois dans le monde

Au Grand-Duché, Société Générale emploie quelque 1.300 personnes, selon les dernières données du Statec.

Société Générale sabrera 1.600 emplois dans le monde

Au Grand-Duché, Société Générale emploie quelque 1.300 personnes, selon les dernières données du Statec.
Photo: Pierre Matgé
Économie 2 min. 09.04.2019 Cet article est archivé

Société Générale sabrera 1.600 emplois dans le monde

La banque française a annoncé lundi soir aux organisations syndicales vouloir mettre en place un nouveau plan d'économies, à l'échelle mondiale. La banque de financement et d'investissement (BFI) du groupe devrait être particulièrement touchée.

Jmh avec AFP - «La direction a présenté aux organisations syndicales un plan d'économies» lors d'une réunion à la Défense, son siège, a indiqué  Khalid Bel Hadaoui, délégué CFDT Société Générale. «Le détail du plan sera communiqué mardi matin aux élus», précise dans un communiqué la CGT, qui évoque 1.200 suppressions de postes pour la seule BFI de la banque et dénonce «le 12e plan de réduction d'effectif de l'ère (Frédéric) Oudéa», directeur général du groupe. 

En France, la banque souhaite supprimer environ 500 postes dans la BFI et 171 dans son activité de banque de détail et de services financiers internationaux, d'après les deux syndicats. Pour le reste du monde, aucun détail n'a été donné. Sollicitée, la direction de la Société Générale n'a pas souhaité faire de commentaires. Le groupe bancaire emploie 148.000 personnes dans le monde, dont 20.000 dans la banque de financement et d'investissement.

Baisse de la rentabilité

La banque avait annoncé dès le 7 février, lors de la présentation de ses résultats annuels, vouloir réduire la voilure au sein de sa banque de financement et d'investissement, notamment en baissant le capital utilisé par ce pôle bancaire à hauteur de 8 milliards d'euros, plus particulièrement sur les activités obligataires, de changes et de matières premières. À quoi est venu s'ajouter un plan supplémentaire de réduction des coûts d'environ 500 millions d'euros d'ici 2020 dans cette même branche au niveau mondial, devant permettre à la banque de regagner en rentabilité sur les activités de marché. 

Cela porte le plan d'économies de la banque rouge et noir à 1,6 milliard d'euros. À l'instar des autres banques européennes, la Société Générale est confrontée à une baisse de la rentabilité de ses activités en raison de taux bas durables. Les exigences réglementaires l'obligent aussi à mettre de côté une certaine proportion de son capital pour couvrir les risques inhérents à ses activités. 

1.300 salariés au Luxembourg

«La priorité du management des banques aujourd'hui est d'essayer d'améliorer la rentabilité structurelle», avait défendu Frédéric Oudéa lors de la conférence de presse des résultats 2018. «Nous devons nous adapter à un marché dont la taille est plus petite (...), le nombre d'acteurs sur ces marchés reste très important et donc on voit très bien que les effets de taille sur ces activités-là et en particulier sur les activités de flux sont des éléments majeurs de la rentabilité», avait renchéri Séverin Cabannes, directeur général délégué responsable de la BFI du groupe français. 

Au Luxembourg, le groupe emploie quelque 1.300 personnes, selon les données les plus récentes du Statec. Aucune information quant à une éventuelle restructuration pour le personnel de la Place n'a été, à ce jour, communiquée.


Sur le même sujet

Le secteur bancaire vit à nouveau des heures difficiles suite aux annonces de la Société Générale et de Commerzbank. Plus de 44.000 postes passeront à la trappe dans les établissements du Vieux Continent d'ici 2022. Le Luxembourg, pour l'heure, n'est pas encore concerné.
Société Générale Bank and Trust, Panama Papers, le 05 Avril 2016. Photo: Chris Karaba
Les banques ont des particularités en fonction de leur nationalité. A la Suisse, la banque privée et aux Américains, les fonds d'investissements. Une étude de PwC détaille pour la première fois les spécificités des banques selon leur pays d'origine.
Les banques n'exercent pas toutes le même métier au Luxembourg. Leurs activités sont surtout déterminées en fonction de leur nationalité.
Malgré l'impact de la crise russe
La Société générale a annoncé jeudi matin un bénéfice en hausse de 30% à 2,69 milliards d'euros, malgré la dépréciation de 525 millions d'euros des activités russes, où le groupe est présent avec sa filiale Rosbank, et la sortie du marché du crédit au Brésil pour 200 millions d'euros.
La Société générale voit son bénéfice augmenter de 30% malgré des conditions difficiles, notamment en Russie.