Changer d'édition

Le covid booste le recours à l'intérim
Économie 2 min. 03.09.2021
Social

Le covid booste le recours à l'intérim

Les intérimaires parviennent de moins en moins à signer un CDI à l'issue de leurs contrats temporaires.
Social

Le covid booste le recours à l'intérim

Les intérimaires parviennent de moins en moins à signer un CDI à l'issue de leurs contrats temporaires.
Photo: AFP
Économie 2 min. 03.09.2021
Social

Le covid booste le recours à l'intérim

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
La pandémie a provoqué un autre changement que le télétravail sur le marché de l'emploi : les recruteurs signent plus facilement des contrats intérimaires que des CDI, selon le ministère du Travail. De quoi peser sur la précarité.

Si le covid et les mesures sanitaires ont fait grimper un temps la courbe du chômage au Luxembourg, ils ont également bouleversé le monde du travail. Après une baisse du nombre d'intérimaires en 2020, les employeurs ont de plus en plus recours aux contrats courts et missions temporaires. Ainsi, en un an, le nombre de personnes en intérim a été multiplié par 2,5. Passant de 3.320 en mars 2020 à 8.360 en 2021, selon l'Inspection de la sécurité sociale.

Ce vendredi, le ministre du Travail Dan Kersch (LSAP) a aussi précisé que ces contrats ne dépassent généralement pas plus d'une semaine. Et ce raccourcissement semble convenir à de plus en plus de recruteurs.

Plus long et délicat de décrocher un CDI

Ainsi,  entre mars 2020 et février 2021 (au cœur de la crise covid donc) 84,8% des intérimaires signaient pour une semaine voire moins. Un an plus tôt, sur la même période 2019-2020, le ratio était de 82,4%. Mais cet essor n'est, bien entendu, guère favorable aux salariés. Car enchaîner les missions temporaires «ne protège pas adéquatement contre la maladie et la perte d'emploi», rappelle le député Sven Clement (Piraten) qui interpellait le ministre à ce sujet.

Il apparaît ainsi de plus en plus difficile pour les intérimaires de décrocher un contrat de longue durée. Le taux de recrutement de ces employés a en effet «baissé de 14%» entre 2019 et 2020, souligne Dan Kersch dans sa réponse parlementaire. 

Autrement dit, les chances de transformer l'essai «sont réduites de 20% après la pandémie». 

Selon les données de l'administration luxembourgeoise, même le délai entre une mission intérim et une proposition d'embauche aurait tendance à s'allonger. En 2019, 3,2% des intérimaires parvenaient à décrocher un CDI au bout d'un mois d'intérim. En 2020, ce taux «devrait retomber à 2,7%», selon Dan Kersch. Certainement dans le doute concernant l'activité de leur entreprise, bien des dirigeants hésitent à signer un engagement à long terme, faute de visibilité économique.

Le ministre du Travail rappelle, au passage, que des négociations sur ce statut d'intérim sont en cours avec les partenaires sociaux pour procéder à «des ajustement législatifs». Pas un mot de plus sur la nature et l'avancée des mesures proposées jusque-là, les discussions «n'étant pas encore terminées».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour nombre d'entreprises, septembre sera le mois du retour à plus de présentiel. Un pas que certains salariés redoutent déjà. C'est grave, docteur? Non, assure Chloé Baumann, psychologue du travail.
Büro
Au 31 juillet, l'ADEM comptait 16.807 inscrits. Un chiffre en progression par rapport au mois précédent. Mais sur un an, le chômage aura marqué un recul spectaculaire de l'ordre de 15%.
ARCHIV - 29.09.2020, Nordrhein-Westfalen;Bayern, Beckum: Ein Mitarbeiter des Bauunternehmens beobachtet den 3D Drucker, der die nächste Schicht Beton auf die Wände aufträgt. (zu dpa: «Hausbau mit dem 3D-Drucker - Technologie auch gegen Hochwasser?») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Comme pour le reste de la population active, le chômage des moins de 30 ans recule ces derniers mois. Si les aides de l'Etat ont permis de limiter la casse, la formation joue également un rôle dans leur insertion sur le marché du travail.
Lok , Sueden , Esch/Alzette , Centre Formida , Arcus , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
D'une année à l'autre, le nombre de personnes en mission intérimaire au Luxembourg a diminué de près de deux tiers. Il est vrai que ce type de contrat est principalement utilisé par des branches dont l'activité a chuté ces mois derniers.
online.fr, Post, neues Gebaüde in rue du commerce, Gespräch mit Tom  Weier und Holger Beinig, Bauarbeiten Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le rapport annuel 2018 de la Banque nationale belge, publié lundi, souligne une forte hausse des contrats précaires ces dix dernières années sur le marché de l'emploi du royaume. Une tendance qui se retrouve aussi au Luxembourg.