Changer d'édition

Selon Pierre Gramegna: La BIL vendue, l'Etat reste au capital
Économie 1 2 min. 01.09.2017

Selon Pierre Gramegna: La BIL vendue, l'Etat reste au capital

Pierre Gramegna à son arrivée devant la Commission parlementaire des Finances. A sa droite le président de la Commission Eugène Berger, à sa gauche Isabelle Goubin, directeur du Trésor.

Selon Pierre Gramegna: La BIL vendue, l'Etat reste au capital

Pierre Gramegna à son arrivée devant la Commission parlementaire des Finances. A sa droite le président de la Commission Eugène Berger, à sa gauche Isabelle Goubin, directeur du Trésor.
Pierre Matgé
Économie 1 2 min. 01.09.2017

Selon Pierre Gramegna: La BIL vendue, l'Etat reste au capital

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Après accord de la BCE, Banque internationale à Luxembourg (BIL) aura pour nouvel actionnaire de référence le groupe chinois Legend Holdings. L'Etat a préféré garder sa part d'une valeur de 160 millions d'euros.

(ndp/pso) -  Après accord de la BCE, Banque internationale à Luxembourg (BIL) aura pour nouvel actionnaire de référence le groupe chinois Legend Holdings. L'Etat a lui fait une croix sur les 160 millions d'euros qu'il aurait pu obtenir pour sa participation de 10% dans la banque, a expliqué le ministre des Finances à la sortie de la Chambre des députés ce vendredi.

Pierre Gramegna avait répondu à l'invitation de l'opposition d'informer la Commission des Finances sur les éventuels changements dans l'actionnariat de la BIL évoqués ces dernières semaines dans la presse.

La société luxembourgeoise portant les intérêts de la famille royale qatarie, Precision Capital, va selon le ministre céder ses 90% dans la banque généraliste de la route d'Esch pour une somme avoisinant le 1,5 milliard d'euros. La BIL avait été acquise pour 730 millions d'euros en 2012.

Les représentants des parties qatarie et chinoise doivent signer les documents aujourd'hui.

Le conseil de gouvernement réuni ce vendredi matin a lui décidé que l'Etat conservera sa participation de 10% dans la banque. «C'est bien pour le pays et pour la banque», a expliqué M. Gramegna.

Selon une source contactée jeudi, la Banque centrale européenne à Francfort attend l'obtention de l'accord entre les parties et la notification du régulateur luxembourgeois, la CSSF (Commission de surveillance du secteur financier), pour étudier le dossier. Les transactions de parts significatives de banques (plus de 10%) passent par le conseil de surveillance prudentielle de la BCE. L'organe composé de représentants de la BCE et des régulateurs nationaux devrait rapidement statuer (via la procédure écrite de non-objection) sur la cession des parts qataries de la BIL, informe notre contact.

Une question de stabilité

Le ministre des Finances luxembourgeois a souhaité rassurer sur la «stabilité» de la banque et de la place pour les clients comme pour les 2.000 employés de l'établissement. Il a garanti qu'aucun plan social n'interviendrait dans les trois prochaines années.

A midi, la BIL informait de l'organisation d'un point presse à 15h30 en son siège de la route d'Esch. Le président de son conseil d'administration Luc Frieden (il occupe les mêmes responsabilités auprès de la maison d'édition du Luxemburger Wort) et son directeur général Hugues Delcourt y prendront la parole.

Retrouvez le suivi du dossier sur www.wort.lu cet après-midi et dans les pages de notre édition week-end. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Feu vert pour l'acquisition de la BIL
La Legend Holdings Corporation chinoise a obtenu tous les agréments réglementaires des autorités de régulation pour acquérir un peu moins de 90% des parts de la Banque Internationale à Luxembourg (BIL).
Jeudi dernier, le président du conseil d'administration de BIL, Luc Frieden (à droite) a rencontré le président du conseil d'administration de Legend Holdings Corporation, Liu Chuanzhi, pour finaliser la transaction, en Chine.
Du Qatar à la Chine: La BIL aux mains des Chinois
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a officialisé ce vendredi après-midi la cession de 90% des parts de Banque internationale à Luxembourg (BIL) appartenant à la famille royale qatarie au groupe d'investissement chinois Legend Holdings.
La BIL avait été rachetée à Dexia entre 2011 et 2012 pour 730 millions d'euros.