Changer d'édition

Le covid met à mal les importations
Économie 2 min. 05.07.2021
Selon le Statec

Le covid met à mal les importations

Au final, seule la Chine tire son épingle du jeu: ses importations au Luxembourg ont augmenté de 8% par rapport à 2019.
Selon le Statec

Le covid met à mal les importations

Au final, seule la Chine tire son épingle du jeu: ses importations au Luxembourg ont augmenté de 8% par rapport à 2019.
Photo:Guy Jallay
Économie 2 min. 05.07.2021
Selon le Statec

Le covid met à mal les importations

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Si les échanges avec la Grande Région et le Benelux se sont maintenus à flot, les achats conclus avec les pays non européens ont baissé de 10% en un an, rapporte le Statec ce lundi. Seuls les transports depuis la Chine observent la tendance inverse.

Comme d'autres pans de l'économie, le commerce extérieur luxembourgeois a été mis à mal par le covid, et plus particulièrement en ce qui concerne les importations. Ainsi, en raison notamment du confinement et de la fermeture des frontières, les achats de produits à l'étranger ont diminué de 10%, révèle le Statec ce lundi.

Le rapport précise que les échanges commerciaux avec les pays extérieurs à l'Union européenne ont été «les plus atteints». Les importations depuis les Etats-Unis ont ainsi chuté de 30% par rapport à 2019. Et si le Grand-Duché a pu compter sur ses partenaires économiques de la Grande Région et du Benelux, là aussi l'approvisionnement est à la baisse.

Les achats conclus avec les Pays-Bas arrivent en tête, avec une diminution de 18%. Viennent ensuite la France (16%), la Belgique (15%) et l'Allemagne (5%). Pourtant, le Statec relève que la proximité géographique, celle des ports de Rotterdam et d'Anvers et le cadre commercial de l'UE qui «favorise le commerce entre les 27», ont permis de limiter la casse.


Wirtschaft, Die Lage in der Luftfrachbranche. Boom nur ein Strohfeuer, LuxairCargo, Luxair, Cargo, Cargolux, Frachtflugzeug, Coronavirus, COVID 19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le covid-19 anesthésie le commerce international
De janvier à avril 2020, le Luxembourg a diminué d'environ un tiers le total de ses exportations et de ses importations de biens commerciaux, selon le baromètre Eurostat publié ce lundi. Un effondrement général à travers l'UE, qui s'explique par les effets de la crise sanitaire mondiale.

Au final, seule la Chine tire son épingle du jeu: ses importations au Luxembourg ont augmenté de 8% par rapport à 2019. Un chiffre inédit qui s'explique par «l'accroissement de la demande luxembourgeoise en masques et appareils médicaux», précise le rapport.

Des produits qui restent toutefois d'une moindre importance dans le détail des achats du Luxembourg, puisque le matériel médical chinois n'apparaît même pas dans le top 10. Ainsi, les véhicules routiers, les produits pétroliers et les appareils industriels continuent d'être les trois principaux produits achetés par le Grand-Duché à ses partenaires étrangers.

Le Statec souligne d'ailleurs que «50% de la baisse généralisée des importations» est due à «la régression des véhicules routiers et des produits pétroliers». Un approvisionnement amoindri qui s'explique selon les experts par le télétravail et la fermeture des commerces non essentiels, comme les concessionnaires automobiles.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A l'instar des importations, les ventes du Luxembourg vers les pays étrangers ont été limitées par le covid et les mesures sanitaires. Malgré une baisse de 10%, le Grand-Duché a pu s'appuyer sur les pays de la Grande Région et du Benelux.
2.7. wi / Bettemburg / Visite CFL Plateforme Fret / Warentransport per Bahn / CFL Container / Containerterminal  /  Foto: Guy Jallay
Comment le gouvernement a réagi face à l'épidémie de Covid-19 ? Quelles mesures ont été mises en place aux moments-clés de la première et de la deuxième vague ? Revivez ces événements qui ont bousculé notre quotidien au travers d'une chronologie interactive détaillée.
Si le bilan de l'opération n'est pas encore connu, le festival de l'automobile se clôture néanmoins sur une note positive. Car si cette édition 2021 n'aura certes pas connu le succès de ces dernières années, elle aura eu le mérite de faire revenir les clients.
Lokales, Autofestival 2020, Porsche, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
De janvier à avril 2020, le Luxembourg a diminué d'environ un tiers le total de ses exportations et de ses importations de biens commerciaux, selon le baromètre Eurostat publié ce lundi. Un effondrement général à travers l'UE, qui s'explique par les effets de la crise sanitaire mondiale.
Wirtschaft, Die Lage in der Luftfrachbranche. Boom nur ein Strohfeuer, LuxairCargo, Luxair, Cargo, Cargolux, Frachtflugzeug, Coronavirus, COVID 19, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Si des différences de prix entre les commerces de la Grande Région existent bien, le Grand-Duché obtient de bons points. Même dans le domaine des produits bio pour certaines enseignes, indique la dernière étude de l'Observatoire de la formation des prix, publiée vendredi.
Lokales, Shopping  Center Belle Etoile, so macht Shoppen keinen Spass, Desinfektionsspender, Abstand, Sicherheitsbestimmungen, Mindestabstand, Höchstanzahl von Kunden,  der Corona-Krise, Lockerung,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort