Changer d'édition

RTL possède-t-il encore un avenir au Luxembourg?
Économie 3 min. 15.04.2019

RTL possède-t-il encore un avenir au Luxembourg?

Fondée en 1931, Radio Télévision Luxembourg devenue depuis RTL Group, opère depuis le Kirchberg et compte comme actionnaire majoritaire (à 75%) la société de médias allemande Bertelsmann.

RTL possède-t-il encore un avenir au Luxembourg?

Fondée en 1931, Radio Télévision Luxembourg devenue depuis RTL Group, opère depuis le Kirchberg et compte comme actionnaire majoritaire (à 75%) la société de médias allemande Bertelsmann.
Photo: Guy Jallay
Économie 3 min. 15.04.2019

RTL possède-t-il encore un avenir au Luxembourg?

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
La démission surprise, le 1er avril dernier, du CEO du premier groupe audiovisuel européen pourrait aboutir à une remise en cause de la place du siège du Kirchberg dans la stratégie du groupe. Une hypothèse qu'évoque directement la presse allemande.

Le siège de RTL Group quittera-t-il le Luxembourg? À peine deux semaines après le départ pour «raisons personnelles et familiales» du CEO de RTL Group Bert Habets, puis l'annonce dans la foulée de son remplacement par Thomas Rabe - le président du conseil d'administration de Bertelsmann -, la presse allemande s'interroge sur les raisons de ce soudain jeu de chaises musicales. 

«Là où jadis tout a commencé pour Radio Télévision Luxembourg, on peut craindre, après l'expulsion soudaine de Bert Habets, que Bertelsmann préfère l'axe Cologne-Gütersloh  dans le secteur de la télévision», s'interroge le site spécialisé dwdl.de, en référence aux sièges de RTL Medien Deutschland et du quartier général du groupe de médias.

Restructuration côté allemand

«Les "raisons personnelles et familiales" d'un tel départ surprise, sans un mot de la part de Habets, ne correspondent pas à un retrait planifié de sa part», ajoutait Thomas Lückerath, le fondateur et rédacteur en chef de dwdl.de.

Il y a quelques semaines, Bertelsmann avait en effet entamé une restructuration des activités des deux entités allemandes, avec la mise en place d'une stratégie commune en termes de marketing publicitaire et de contenus notamment. «Le Luxembourg n'a pu observer cette réorganisation orchestrée par Gütersloh et Cologne que depuis le banc de touche», estimait le spécialiste des médias. 

Interrogé ce lundi, par la radio 100.7, Thomas Lückerath croit savoir que le départ de Bert Habets s'inscrit dans cette logique. Bien que «la soudaineté de la décision surprenne», le journaliste allemand estime que «cela ne semble pas être une solution intermédiaire mais bien une solution à long terme». 

Depuis le 1er avril, Thomas Rabe est devenu CEO de RTL Group, après avoir été président du conseil d'administration de l'actionnaire principal, Bertelsmann.
Depuis le 1er avril, Thomas Rabe est devenu CEO de RTL Group, après avoir été président du conseil d'administration de l'actionnaire principal, Bertelsmann.
Photo: Archives Luxemburger Wort

La réorganisation en cours au sein du groupe ne devrait cependant pas aboutir à un abandon pur et simple du Grand-Duché. Mais plutôt à une redistribution des cartes dans laquelle le site du Kirchberg pourrait changer de statut, passant «de siège du groupe à celui de filiale», selon l'hypothèse de Thomas Lückerath . Un transfert qui se ferait au profit des deux sites allemands «qui pourraient à l'avenir être combinés».

Cette réorganisation potentielle impacterait non seulement le poids du Luxembourg au sein du groupe mais pourrait également impacter le financement du site du Kirchberg. La nouvelle convention signée en janvier 2017 entre Xavier Bettel (DP), ministre des Médias, et RTL Group prévoit l'octroi d'une dotation annuelle de 10 millions d'euros, pour la période 2021-2023.

Le Luxembourg est et restera le siège de RTL Group 

Le texte, qui porte sur la période 2021-2023, est censé encadrer les relations entre l'État et le géant des médias, avec obligation notamment d'assurer une prestation de service public. A savoir la production de programmes de télévision quotidiens en langue luxembourgeoise.

En réaction à l'interview de Thomas Lückerath  de lundi matin, Oliver Fahlbusch, l'Executive vice president corporate communications & marketing  de RTL Group, a affirmé au Luxemburger Wort que «le Luxembourg est et restera le siège de RTL Group».

Pour rappel, en 2018, RTL Group a vu son chiffre d'affaires augmenter de 2,1%, à 6,505 milliards d'euros. Un résultat en hausse pour la quatrième année consécutive. En revanche, le bénéfice net du groupe a diminué de 9,6% à 668 millions d'euros.  

 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bettel plaide pour «des solutions en dialogue» chez RTL
Au lendemain de l'annonce d'une restructuration au sein du siège luxembourgeois du leader européen de l'audiovisuel, le ministre des Communications et des Médias indique mercredi être en contact régulier avec les dirigeants pour que le groupe «continue à évoluer de manière positive au Luxembourg».
15.2. Kirchberg/ RTL Group / Medien /  foto: Guy Jallay
Restructuration annoncée au sein de RTL Group
En raison de «la nécessité de redistribuer les ressources et de réduire les coûts», le conseil d'administration du leader européen de l'audiovisuel a annoncé mardi soir sa volonté de réduire d'un tiers la taille de son «Corporate center». 190 personnes y travaillent.
RTL Group,Neues RTL Gebäude,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
Thomas Rabe, nouveau CEO de RTL Group
La démission, «pour raisons personnelles» de Bert Habets, de ses fonctions à la tête du premier groupe audiovisuel européen pousse l'ancien président du conseil d'administration de Bertelsmann à prendre sa suite, annonce lundi RTL Group.
ARCHIV - 26.03.2019, Berlin: Thomas Rabe, Vorstandsvorsitzender, steht nach der Bilanz-Pressekonferenz der Bertelsmann SE & Co. KGaA in der Bertelsmann-Repräsentanz. Rabe übernimmt die Führung der wichtigen Unternehmenstochter RTL Group. Er löst damit B. Habets als CEO ab, der aus persönlichen Gründen zurücktrete, wie die RTL-Gruppe am 01.04.2019 in Luxemburg mitteilte. Rabe bleibe in Personalunion Vorstandsvorsitzender von Bertelsmann Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++ dpa-Bildfunk +++