Changer d'édition

Rome prête à nationaliser Alitalia
Économie 2 min. 17.03.2020

Rome prête à nationaliser Alitalia

La compagnie aérienne perd environ 300 millions d'euros par an.

Rome prête à nationaliser Alitalia

La compagnie aérienne perd environ 300 millions d'euros par an.
Photo : AFP
Économie 2 min. 17.03.2020

Rome prête à nationaliser Alitalia

Le gouvernement italien a annoncé son intention de faire l'acquisition de la compagnie au bord de la faillite depuis des années. Une mesure rendue urgente après la chute de l'activité aérienne en lien avec la pandémie de covid-19.

(AFP) - Le conseil des ministres italien a annoncé prévoir la constitution d'une «nouvelle société entièrement contrôlée par le ministère de l'Economie et des Finances, ou contrôlée par une société à participation publique majoritaire, même indirecte» pour reprendre les commandes d'Alitalia. Le gouvernement ne précise pas les délais ou d'autres modalités plus concrètes de ce projet de nationalisation de la compagnie aérienne.

Selon divers médias, Rome a prévu une enveloppe globale de 600 millions d'euros pour l'ensemble du secteur aérien national, dans lequel Alitalia représente la part du lion. «Ce n'est pas une situation facile, cette expérience (du coronavirus, ndlr) m'a renforcée dans l'idée qu'une compagnie nationale est stratégique pour notre pays», a déclaré mardi la ministre des Transports Paola De Micheli. Sachant qu'en Europe, les compagnies aériennes souffrent de la chute du trafic. Certaines, comme Flybe, ayant même déjà déclaré faillite.

Un nouvel appel à manifestation d'intérêts pour racheter Alitalia avait été publié il y a moins de deux semaines, le 5 mars, et les entreprises ou fonds intéressés avaient jusqu'au 18 mars pour se faire connaître, selon un document publié sur le site de la compagnie.

Alitalia accumule les pertes depuis des années et a dû être placée sous tutelle de l'administration en 2017 à la suite du rejet par les salariés d'un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d'emplois sur 11.000. Rome cherche depuis un ou des repreneurs, sans succès. Le groupe public italien des chemins de fer, Ferrovie dello Stato (FS), qui a tenté un temps de constituer un consortium pour sauver Alitalia, a annoncé début janvier avoir jeté l'éponge.

800 millions d'euros de prêt

Des contacts ont eu lieu avec l'américaine Delta, l'allemande Lufthansa et le gestionnaire italien d'autoroutes et aéroports Atlantia (famille de Luciano Benetton). Mais Lufthansa avait indiqué en janvier ne pas vouloir investir pour le moment dans Alitalia, soulignant que celle-ci avait besoin d'une profonde restructuration. Delta, de son côté, s'était dite prête à investir 100 millions d'euros et à prendre 10% du capital. 

Fin février, la Commission européenne avait annoncé l'ouverture d'une enquête approfondie sur un prêt de 400 millions d'euros consenti par l'Etat italien à Alitalia, pour déterminer si cette aide est conforme aux règles de la concurrence. Fin 2019, les autorités italiennes avaient annoncé qu'elles accorderaient un nouveau prêt de 400 millions d'euros à Alitalia pour faciliter la rationalisation de l'entreprise afin de tenter de vendre ses actifs. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Vers la fin des «vols fantômes» dans le ciel
Le coronavirus peut aussi avoir un impact positif sur l'environnement. La Commission européenne veut mettre fin aux vols à vide causés par l'épidémie de covid-19. Une pratique incompréhensible à première vue mais qui s'explique.
Medical Personnel help load passengers from the Grand Princess cruise ship onto airplanes at Oakland International Airport in Oakland, California on March 10, 2020. - The first passengers were taken ashore from a coronavirus-hit cruise ship that docked at California's port of Oakland on March 9, 2020, with the infected "being dealt with in proper isolation," said US Vice President Mike Pence. The Grand Princess arrived in the San Francisco Bay after days stranded at sea with 21 confirmed coronavirus infections among more than 3,500 passengers and crew. (Photo by Josh Edelson / AFP)
Luxair doit réduire la voilure
Baisse des réservations, annulations de vols: comme d'autres firmes aériennes, la compagnie nationale doit faire face aux conséquences du coronavirus. Quatre connexions Luxair vers l'Italie seront ainsi annulées aujourd'hui.
26.9. Wi / Findel / Flughafen / Luxair Services / Flugzeuge / Luftfahrt  Foto:Guy Jallay
Cargolux souffle ses 50 bougies
La compagnie de fret aérien luxembourgeoise fête son demi-siècle d'existence ce mercredi 4 mars. Tout a commencé un mardi, avec une livraison de fraises et de laitues iceberg à destination de New York, via Stockholm.
Ce n'est qu'à partir de 1973 que la flotte de Cargolux a commencé à remplacer ses appareils à hélices
Lufthansa négocie un rachat d'une part de TAP
Selon le quotidien économique portugais Jornal de Negocios, la compagnie aérienne allemande a entamé des négociations pour racheter 45% du capital de sa concurrente portugaise à son principal actionnaire privé. Lufthansa se serait allié avec United Airlines.