Changer d'édition

Rendre les entreprises à nouveau compétitives
Économie 2 min. 09.03.2021

Rendre les entreprises à nouveau compétitives

Pour la FEDIL, le retour à une certaine normalité passera inévitablement par la vaccination.

Rendre les entreprises à nouveau compétitives

Pour la FEDIL, le retour à une certaine normalité passera inévitablement par la vaccination.
Photo : AFP
Économie 2 min. 09.03.2021

Rendre les entreprises à nouveau compétitives

La FEDIL appelle ce mardi à la mise en œuvre urgente «des solutions existantes». Par là, la fédération entend poser les jalons d'un «retour rapide à la normale». Tout en limitant les dégâts économiques.

(ASdN) - Vaccination, dépistage ou encore contact tracing digital... Si des réponses à la pandémie sont désormais disponibles, il est désormais nécessaire d'aller plus loin. Autrement dit, de les «mettre en oeuvre», souligne la FEDIL dans un communiqué publié ce mardi. Et pour la fédération des entreprises multisectorielles, plus question d'attendre. 


Baeckerei, Panelux-Fischer, Wirtschaft, Produktion, Nahrungsmittel, Arbeiterin, Arbeit, ACHTUNG !! ATTENTION !! : DIESE BILDER DUERFEN NUR FUER SAINT-PAUL PRODUKTE VERWENDET WERDEN / CES IMAGES SONT POUR UNE UTILISATION EXCLUSIVE DANS LES PRODUITS SAINT-PAUL / JEDE ANDERWEITIGE NUTZUNG BEDARF DER VORHERIGEN ZUSTIMMUNG / POUR TOUTE AUTRE UTILISATION IL FAUT IMPERATIVEMENT DEMANDER UNE AUTORISATION AU PREALABLE / CONTACT : ROMAIN REINARD OU LE PHOTOGRAPHE DE L`IMAGE,
151.322 salariés ont pu bénéficier du chômage partiel
Le ministre du Travail est revenu, lundi, sur «l'énormité de l'effort consenti» depuis un an par le gouvernement en termes d'aides aux entreprises pour que celles-ci puissent assurer le revenu de leurs employés.

Une urgence d'autant plus nécessaire que les entreprises ne sont pas à l'abri d'un regain de difficultés économiques liées à la crise. A en croire la fédération, les compensations financières de l'Etat pour les pertes d'activités subies ont ainsi «vocation à disparaître graduellement». Plus concrètement, cela signifie que les entreprises ne devront bientôt compter que sur leur chiffre d'affaires. 

Et pour la FEDIL, le problème est donc bien là, en particulier pour les entreprises ouvertes vers l'international. Malgré les possibilités de télétravail, la mobilité au-delà des frontières reste en effet «un besoin vital» pour certaines d'entre elles. La fédération ne peut ainsi cacher son inquiétude concernant les menaces de contrôles promulgués par l'Allemagne ou encore la diversité des politiques anti-covid


4.3. Wi / PK Fedil nach GV /  Rene Winkin Foto:Guy Jallay
«La crise a rendu les faiblesses plus visibles»
Pour le président de la Fedil, la pandémie n'a finalement fait qu'accélérer les restructurations. Mais si pour René Winkin, l'horeca et le commerce de détail seront touchés de plein fouet, l'industrie ne devrait pas non plus échapper au phénomène. Explications.

«La libre circulation des travailleurs ne saura être consacrée sur l’autel d’un repli sur soi parfois trop exagéré», souligne le comité d'administration dans son communiqué, tout en appelant ses membres à poursuivre sa lutte contre le covid-19. Plus concrètement, en préservant un «haut niveau de protection» des travailleurs et en veillant au «bon respect de ces mesures»

Mais l'équation n'est pas aussi simple. Pour réussir la sortie de la crise, la FEDIL estime par ailleurs important de renforcer la compétitivité des entreprises. Un élément indispensable alors que le pays craint une vague de faillites dans les mois à venir. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.