Changer d'édition

«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»
Économie 2 min. 13.10.2020

«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»

Pour Lex Delles, chaque entreprise d'un même secteur a ses propres spécificités.

«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»

Pour Lex Delles, chaque entreprise d'un même secteur a ses propres spécificités.
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 13.10.2020

«Quiconque a besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir»

Lex Delles (DP) ne ferme pas la porte à une extension des aides mises en place pour atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire. Mais pour le ministre des Classes moyennes, la solution passera par une décision européenne.

(ER avec ndp) - Aide d'urgence, mesures de soutien pour les PME et les indépendants ou encore fonds de solidarité, le gouvernement a mis la main à la poche et fait des efforts sans précédent pour réduire l'impact économique de la crise sanitaire. Ces mesures sont-elles suffisantes? Les entreprises peuvent-elles miser sur de nouveaux soutiens en 2021? Le ministre des Classes moyennes a dressé l'état des lieux dans une interview auprès du Luxemburger Wort.  

«La situation varie d'un secteur à l'autre et d'une entreprise à une autre. Par exemple dans l'Horeca, certains hôtels ont connu un été intéressant alors que les établissements de la capitale ont subi des pertes élevées. Il n'y a pas une situation unique pour tout le monde», estime Lex Delles. 

«Mettre en place un package global»

Et ce dernier de rappeler que le gouvernement a travaillé dans l'urgence pour mettre en place différentes mesures comme l'aide de 5.000 euros, le Fonds de relance et de solidarité mais aussi les autres formes de soutien mises en place par l'Etat. «Les entreprises peuvent bénéficier de subventions directes, d'avances remboursables ou d'avantages fiscaux jusqu'à un maximum de 800.000 euros», dit-il. 


Wirtschaft, Schulkantine Agora, Kantinen, Lizeum, lycée  technique du centre, Frau Monique Ludovicy, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les entreprises jouent le jeu du chômage partiel
Sur un total de 3.680 sociétés ayant demandé à bénéficier de la réduction d'activité de leurs employés pour le mois de juillet, moins de 16% d'entre elles ont omis de renvoyer une déclaration à l'administration.

Le problème c'est que ces soutiens sont limités à l'année 2020. Mais pour le ministre, il est capital «d'entamer des discussions pour prolonger certaines mesures» via des actions ciblées voire limitées dans le temps . «Quiconque a encore besoin d'aide doit pouvoir l'obtenir. Nous travaillons dur pour une solution au niveau européen. C'est la seule façon dont nous pouvons agir pour aider ceux qui en ont besoin.» 

La question du chômage partiel est bien évidemment au cœur des discussions. «Pour chaque secteur de l'économie, la question doit être posée. L'aide financière seule ne suffit pas et le chômage partiel n'est pas la solution à tout. Nous devons mettre en place un package global le plus complet possible», rappelle Lex Delles. 

Pour rappel, le dispositif du chômage partiel est maintenu jusqu'au 31 décembre 2020. Une somme de 1,2 milliard d'euros a été dégagée par l'Etat selon les estimations faites par le ministère de l'Economie.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un déficit public de 2,9 milliards d'euros
Lundi, le ministre des Finances a présenté aux membres de la Commission des finances et du contrôle budgétaire l'évolution des finances publiques jusqu'à la fin du mois d'août.
«Pas de retard dans les aides à l'événementiel»
Les coups de pouce de l'État à destination de ce secteur particulièrement touché par la crise sanitaire sont enfin arrivés. C'est ce que confirment tant le ministère du Travail que la Luxembourg Event Association (LEA).
Pano , Luxexpo The Box , Salon des Douceurs ,Backkrusus mit Yves Jehanne ,von der Vereinigung  " Les Sucrés du Lux"  Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le chômage partiel revisité
Le Comité de conjoncture a trouvé un accord dans le cadre du traitement des décomptes concernant les arrêts de travail liés à la crise sanitaire. Ce procédé sera d'application pour la période allant de juillet à décembre 2020.
-
Les demandes de chômage partiel en baisse
2.849 requêtes ont été introduites par des entreprises au mois de septembre. 99,1% des dossiers ont été validés par le dernier Comité de conjoncture, annonce lundi le ministère de l'Economie. Ces demandes accordées pour le mois d'octobre concernent 23.122 salariés.
Réduire le chômage partiel pour relancer l'emploi
Si le dispositif a jusque-là été un outil très utilisé depuis le début de la pandémie, le gouvernement entend désormais sortir les entreprises de ce schéma. Pour cela, l'Etat a mis en place une nouvelle aide dès juillet. Mais pour ce premier mois, le nombre de bénéficiaires s'annonce réduit.
Kurzarbeit, Arbeiter, Fabrik, Produkion