Changer d'édition

Quand les patrons souhaitent loger leur staff
Le secteur de la construction est confronté à la difficulté de trouver du personnel notamment qualifié.

Quand les patrons souhaitent loger leur staff

Photo: Anouk Antony
Le secteur de la construction est confronté à la difficulté de trouver du personnel notamment qualifié.
Économie 2 min. 14.05.2019

Quand les patrons souhaitent loger leur staff

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Face à la pénurie du logement, Jean-Marc Kieffer, président du groupement des entrepreneurs du bâtiment, réfléchit à une solution pour attirer au Luxembourg du personnel qualifié, a-t-il indiqué sur 100.7 ce mardi.

Le manque de talents n’est pas un problème réservé aux secteurs financier, de l’espace ou de la biotechnologie. Le bâtiment, qui emploie environ 10.000 personnes, peine également à trouver du personnel, notamment qualifié. Interrogé ce mardi par nos confrères de 100.7, Jean-Marc Kieffer président du groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics, mais aussi patron de l’entreprise de construction CDCL est revenu sur une idée qui continue à faire son chemin: mettre des logements à la disposition du personnel du secteur. 

 Nous devons nous tourner vers l’étranger pour recruter (Jean-Marc Kieffer, groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics)

«Celui-ci est confronté à la difficulté de trouver du personnel notamment qualifié. Et il n’est malheureusement plus possible d’embaucher localement. Pour cela nous devons nous tourner vers l’étranger pour recruter celui dont nous avons besoin,» a-t-il expliqué. «Face aux coûts de la vie élevés, beaucoup ont des difficultés à venir s’installer au Luxembourg,» a-t-il ajouté. «Nous devons trouver une solution pour notre staff». 

Interrogé sur la mise en place concrète de cette idée, le président des patrons du bâtiment a répondu que «nous n’avons pas encore de chiffres concrets quant au nombre de logements prévus. Nous n’en sommes qu’aux débuts. Et nous devons voir où trouver les terrains et nous mettre ensemble avec les instances officielles pour y réfléchir.» 

 Le business attire le business (Vincent Bechet, Inowai) 

Comment concilier le dilemme: attirer des entreprises et des personnels qualifiés, et en même temps offrir à ces derniers des possibilités de logement adéquats? Selon les projections du Statec, le Luxembourg aura en effet besoin de 243.000 à 324.000 logements supplémentaires d'ici 2060. 

Un chiffre qui dénote la situation très tendue du marché du logement. Ainsi, entre fin 2017 et fin 2018, les biens immobiliers ont connu leur plus forte hausse trimestrielle à 9,3%, selon les dernières statistiques d’Eurostat. Une tendance qui ne surprend toutefois pas Vincent Bechet, le Président de la «Real Estate Association of Luxembourg» (LuxReal) et dirigeant de la société de conseil en immobilier Inowai: «On a dépassé les 600.000 habitants au Luxembourg, alors bien sûr que le logement est un problème. Ce qu'on n'a pas anticipé, c'est que le business attire le business,» avait-il regretté lors de sa visite au Marché International des Professionnels de l'Immobilier (MIPIM), qui se tient tous les ans en mars à Cannes

Le Statec confirme l’observation: «plus un pays fait preuve de bonne santé économique, plus il construit des maisons et des appartements,» notait-il dans une récente étude.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet