Changer d'édition

Premier feu vert pour Knauf à Illange
Économie 4 min. 03.12.2018

Premier feu vert pour Knauf à Illange

Le commissaire-enquêteur a rendu un avis favorable

Premier feu vert pour Knauf à Illange

Le commissaire-enquêteur a rendu un avis favorable
Thierry Labro
Économie 4 min. 03.12.2018

Premier feu vert pour Knauf à Illange

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Le commissaire-enquêteur de l'Etat français sur le projet d'installation de l'usine Knauf à Illange a rendu un avis positif. Alain Lintz a toutefois ajouté deux recommandations.

«Nous sommes heureux de constater que le rapport du commissaire-enquêteur (CE) sur notre projet d’implantation d’une nouvelle usine à Illange vient d’être rendu avec un avis favorable. Le projet va non seulement valoriser durablement le département de la Moselle mais aussi jouer un rôle très important pour la transition énergétique en France.» 

Le directeur général de Knauf Insulation pour l’Europe de Ouest est satisfait. 

Mark Leverton voit aussi dans le volumineux avis du commissaire-enquêteur – 139 pages rendues mi-novembre – «une reconnaissance du travail fourni et de la qualité du projet. La transparence que nous pratiquons est une réalité.» 


Knauf? "Qu'ils la mettent au Luxembourg!"
350 personnes ont participé mardi soir à Illange à l'unique débat public de l'enquête qui précède l'installation de Knauf Insulation sur l'ancienne mégazone destinée aux Chinois. Ambiance tendue pour les politiciens locaux.

S'il a rendu un avis favorable, Alain Lentz a toutefois ajouté deux «recommandations» et demie qui prennent en compte les critiques émises par les habitants lors des réunions publiques ou de l'enquête: «Dans l’esprit d’amélioration continue, concevoir la cheminée aval par tronçons assemblables afin de pouvoir en réduire sa hauteur sans difficulté technique suite aux évolutions et modélisations en démontrant la faisabilité», «mettre en œuvre le transport fluvial et du sourcing local qui présentent plusieurs avantages» et «établir un cahier des charges avec les transporteurs fixant dans le détail les modalités du transport». 

Passer par le port d'Illange, compliqué pour 84 camions 

Avoir les meilleures techniques disponibles pour la cheminée aval fait partie des priorités du groupe auxquelles il a décidé de consacrer 20 millions d'euros. La cheminée, d'une hauteur de 30 mètres normalement, sera montée à 60 mètres pour éviter les mauvaises odeurs et équipée de filtres en laine de roche qui permet un recyclage efficace. 

Dans un seul des cinq scénarios météorologiques, ces odeurs pourraient être ressenties sur une zone située à 500-800 mètres de la cheminée elle-même, les premières maisons d'habitation d'Illange étant situées à 570 mètres. 

«Nous sommes en discussion avec notre direction et l’équipe de la chaîne d'approvisionnement et avec les parties prenantes pour discuter de la manière de faire avancer les recommandations du Commissaire», commente sobrement M. Leverton. 

Sur le deuxième point, la situation est plus compliquée. Knauf n'a jamais caché avoir préparé un scénario à 84 camions par jour, 24 qui entrent sur le site pour amener les matières premières et 60 qui sortent pour acheminer la laine de roche vers les clients, tous «à proximité», de l'Est de la France à la Belgique en passant par le Luxembourg. 


Illange. Alors que Knauf devrait s'installer sur l'ex-mégazone pour Chinois, une zone chinoise est née à quelques kilomètres de Sarrebruck. Une histoire folle.
Le "Illange" allemand
Près de Trèves et Sarrebruck, à 146 kilomètres de la mégazone d'Illange, où Knauf veut s'installer mais qui devait accueillir des milliers d'entreprises chinoises, est né... un surprenant quartier d'affaires chinois.

Le premier calcul du groupe estimait le nombre de camions à un par heure sur la route départementale RD 654 qui peut accueillir 25.000 véhicules par heure et par où ne passe que la moitié de ce nombre. L'impact sur l'autoroute A31 qui sépare l'usine de la commune d'Illange est estimé, toujours par Knauf, à +0,1 % du trafic. 

Le basalte, le calcaire et le ciment seront acheminés par la route, depuis l'Allemagne pour le premier, la Belgique pour le second et depuis la France, le Luxembourg et l'Allemagne pour le dernier. La roche (anorthosite) vient de Norvège jusqu'au port d'Illange et le slug, ces substances métalliques, de France par la route ou par transport fluvial. 

Des livraisons sur les marchés voisins 

«Nous travaillons sur d’autres sources et moyens de transport. Ceci est une première étape», avait déjà indiqué la société au cours de l'enquête publique. «Il est nécessaire d’analyser plus en avant le dossier de multimodalité et plus particulièrement les infrastructures du port. On doit décharger les matières premières de la barge vers le quai du port d’Illange. Ensuite, il est nécessaire d’avoir les équipements appropriés pour recharger les camions à partir du quai. On doit aussi prévoir une capacité de stockage sur le port. Par ailleurs, il est nécessaire de vérifier l’absence de nuisances sur le port ainsi que le bilan complet de l’opération. L’opération requiert en effet deux transports en camion, un transport de plusieurs jours par barge et surtout, trois ruptures de charge, ce qui n’est pas neutre tant du point de vue écologique que du point de vue financier.» 

«Nous avons déjà une expérience du transport fluvial», a ajouté le directeur du groupe pour l'Europe de l'ouest «mais ceci se limite généralement aux matières premières, car nos produits sont livrés directement de nos usines chez le client final.» 

Comme à chaque fois, le directeur rappelle le sens de la responsabilité, la transparence et le dialogue. 

«Nous sommes extrêmement conscients que nous n'investissons pas seulement dans une usine à Illange, mais également dans une communauté. Nous sommes impatients de devenir très prochainement un membre à part entière de la communauté Illangeoise.» Réponse du préfet avant le printemps.


Sur le même sujet

Knauf: après un été orageux, place à l'enquête publique
Alors que les premiers travaux de terrassement ont commencé sur le site d’installation de l’usine Knauf à Illange, des voix s’élèvent pour l’obtention de garanties environnementales. Une réunion publique à ce sujet aura lieu mardi 11 septembre prochain et promet d'être particulièrement animée.
Knauf divise les ministres
Mercredi matin, le ministre de l'Economie était furieux que la nouvelle usine de Knauf aille à Illange plutôt qu'au Luxembourg. Pour la ministre de l'Environnement, le leader mondial de l'isolation n'avait pas répondu à certaines questions, cruciales, pour la défense de la qualité de l'air.
Knauf Insulation s'installe près de Thionville et non au Luxembourg
Plus de 120 emplois et 3 à 4 fois plus de postes indirects. Des recrutements qui sont déjà en cours. Le groupe allemand Knauf Insulation, spécialisé dans l'isolation, s'implantera finalement au bord de l'A31 dans la mégazone d'Illange-Bertrange. Etienne Schneider, ministre de l'Economie luxembourgeois ne cache pas sa déception tandis que Patrick Weiten, président du Département de la Moselle, affiche sa satisfaction.