Changer d'édition

Praxisdienst gagnée par la fièvre de l'e-commerce
Économie 2 min. 18.11.2021
Matériel médical

Praxisdienst gagnée par la fièvre de l'e-commerce

Masques chirurgicaux, tests et gels hydroalcooliques ont évidemment contribué en grande partie à l'explosion du chiffre d'affaires de l'entreprise.
Matériel médical

Praxisdienst gagnée par la fièvre de l'e-commerce

Masques chirurgicaux, tests et gels hydroalcooliques ont évidemment contribué en grande partie à l'explosion du chiffre d'affaires de l'entreprise.
Photo: Oli Kerschen
Économie 2 min. 18.11.2021
Matériel médical

Praxisdienst gagnée par la fièvre de l'e-commerce

Basée à Biwer, l'entreprise Praxisdienst est en plein développement. En deux ans, elle a quintuplé son chiffre d'affaires. De quoi lui donner l'ambition de devenir un véritable «Amazon des produits médicaux».

(BaL avec Marco MENG) Elle commercialise du matériel médical en ligne depuis 2007. L'entreprise Praxisdienst avait tout pour réussir en temps de pandémie. Déjà en 2020, elle quadruplait son chiffre d'affaires (de 20,8 à 80 millions d'euros). Le grossiste bat à nouveau des records cette année. «En septembre, nous avons franchi la barre magique des 100 millions d'euros», se réjouit Michael Heine, directeur et propriétaire de la société.


People using and looking at mockup laptop computer on wooden table together
«Tout ou presque» reste à faire dans l'e-commerce
Conséquence directe de la pandémie, les commerçants du Luxembourg ont mis un coup d'accélérateur sur les ventes en ligne. Mais cet intérêt soudain se heurte, pour l'heure, à un manque de main-d'œuvre «formée et compétente». Une lacune amenée à être comblée.

Durant les confinements successifs, les recettes du grossiste en matériel médical ont donc explosé. De quoi permettre à Praxisdienst, implantée au Luxembourg en 2018, de dépasser son principal concurrent au Grand-Duché. Il s'agit d'Hospilux, dont Nicolas Henckes s'apprête à prendre les commandes

Dans le panier des cabinets médicaux, les principaux clients du site, masques, tests rapides et désinfectants se sont multipliés. Cette envolée, le directeur de l'entreprise ne l'attribue pas uniquement à la pandémie. Le comportement de ses acheteurs aurait également évolué. Ainsi, les professionnels du secteur santé n'ont tout simplement plus le temps de recevoir des représentants commerciaux. Une aubaine pour Michael Heine qui n'a qu'un objectif en tête : «Devenir une sorte d'Amazon des produits médicaux».  

Mais pour y parvenir, le directeur aimerait accélérer la cadence. Une ambition pour le moment freinée par des problèmes de recrutement. «Si nous trouvions suffisamment de bons collaborateurs, nous pourrions encore développer notre activité.» Des spécialistes de la vente en ligne et du marketing sont notamment recherchés pour étoffer l'équipe d'une cinquantaine de salariés administratifs au Luxembourg. 

Pour le moment concentrée en Allemagne, la logistique de la société pourrait également être étendue au Grand-Duché. Alors que l'entreprise traite déjà un grand volume de fret aérien via l'aéroport de Findel, elle souhaite aussi utiliser davantage le rail. «Dans ce contexte, le Luxembourg serait l'emplacement idéal pour nous», explique Michael Heine. Avec l'ambition de développer ses activités en France, Belgique et Espagne, la création d'un nœud logistique supplémentaire au Luxembourg constituerait un avantage. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En 2024, tout devrait rouler pour le site-concept bâti par le groupe Giorgetti autour de l'automobile à Reckange-sur-Mess. Mais au-delà de la vente ou de l'entretien mécanique, les lieux proposeront hôtel, restaurant, bureaux, salle des fêtes.
Die Baustelle in Wickringen liegt neben der Autobahn A4.
Pas simple en ce moment pour les sociétés luxembourgeoises de transports routiers. D'un côté des prix à la pompe trop hauts et d'un autre, des volants qui ne trouvent pas de professionnels.
Trop peu de terrains disponibles sur les zones d'activités du pays, des prix au m2 trop élevés : voilà qui nuit à l'installation ou au développement des entreprises artisanales au Luxembourg. Elles seraient 200 à rechercher un site.