Changer d'édition

«Post ne fait pas partie des gagnants de la crise»
Économie 3 min. 18.05.2021 Cet article est archivé

«Post ne fait pas partie des gagnants de la crise»

Parmi les leçons de la crise, Serge Allegrezza retient la possibilité pour Post de développer la cybersécurité, mais aussi l'exploitation des données liées aux smartphones.

«Post ne fait pas partie des gagnants de la crise»

Parmi les leçons de la crise, Serge Allegrezza retient la possibilité pour Post de développer la cybersécurité, mais aussi l'exploitation des données liées aux smartphones.
Photo:Guy Jallay
Économie 3 min. 18.05.2021 Cet article est archivé

«Post ne fait pas partie des gagnants de la crise»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Avec une hausse du chiffre d'affaires de 0,3% mais avec un résultat brut en chute de 16% et un bénéfice net en recul de 5%, le principal employeur du pays aura connu une année 2020 en dents de scie.

A la différence de Cargolux qui aura connu une année record en 2020, Post Group aura connu une tout autre trajectoire. Si le principal employeur du pays ne s'est pas effondré, il n'aura pas connu non plus «une année folichonne en ce qui concerne les performances financières», constate mardi Serge Allegrezza. Référence directe à un chiffre d'affaires quasi stable par rapport à 2019 (+0,3% à 864 millions d'euros) mais aussi et surtout à un résultat opérationnel et à un bénéfice en recul. De 16% (153,4 millions) dans le premier cas et de 5% (36,2 millions) dans le second. 

De quoi pousser le président du conseil d'administration à clamer haut et fort que «Post ne fait pas partie des gagnants de la crise». Derrière ces chiffres globaux se cachent bien évidemment plusieurs réalités, les activités directement en lien avec le numérique ayant, sans surprise, tiré leur épingle du jeu. C'est notamment le cas des télécommunications qui ont progressé de 3,4% et marquées notamment par le lancement de la 5G ou les activités logistiques, boostées par l'essor de l'e-commerce. Ainsi, ce sont pas moins de 14 millions de colis en provenance d'Asie qui ont été traités au Findel à destination de toute l'Europe, dont 6,1 millions à destination du Luxembourg. Soit une hausse de 47% sur un an.


Letzshop.lu gonfle ses ventes de 803% en un an
Avec la crise covid (et les fermetures administratives des commerces) la plateforme de vente en ligne est devenue LA "marketplace to be". Résultat, plus de boutiques inscrites, plus de produits à vendre et une explosion des commandes.

A l'inverse, l'année 2020 aura accéléré le recul du service postal. De l'ordre de 12% sur un an, selon les données dévoilées mardi «en excluant les quelque six millions de lettres qui ont été envoyées dans le cadre du Large scale testing», précise Claude Strasser, directeur général de Post Group. Une «tendance qui se poursuivra dans les années à venir», prévient-il, en référence au déclin constant enregistré ces dix dernières années. Même recul en ce qui concerne les activités Finances du groupe, impactées notamment par les taux négatifs qui ont abouti à un recul des volumes de dépôts des comptes courants postaux (CCP). 


Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Permis a Point - Fuhrerschein - Permis de conduire -  Photo : Pierre Matge
2.425 agents ont déjà renoncé au CCP
Maintenant qu'ils n'en ont plus l'obligation, les agents du secteur public se détournent du compte chèque postal. Mais le flux est loin d'être massif pour le moment.

Un constat qui pousse le groupe à indiquer qu'il entend proposer prochainement une évolution de la formule, destinée à «mieux répondre aux attentes des clients qui restent, pour deux tiers d'entre eux, très attachés à ce dispositif». Sans en dévoiler plus, Claude Strasser a toutefois affirmé que «cela ne se traduira en revanche pas par la mise en place de crédits». Côté emploi, le groupe revendique désormais 4.697 salariés et annonce sa volonté de continuer à grandir, «aussi bien avec des profils de personnes sans diplôme que des ingénieurs ou des data scientists», précise le directeur général.

S'appuyant sur «la volonté de l'actionnaire - l'Etat, ndlr - de faire de Post un acteur qui continue à investir», Serge Allegrezza se veut optimiste puisqu'il assure que «la crise nous a appris plein de choses sur de nouvelles opportunités de service», telles que la cybersécurité ou l'exploitation des données notamment liées à l'utilisation des smartphones. Un dernier projet qui devrait aboutir, courant 2022, à la mise en place «d'un système comme celui de Google, mais nettement plus transparent».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Conséquence directe de la pandémie, les commerçants du Luxembourg ont mis un coup d'accélérateur sur les ventes en ligne. Mais cet intérêt soudain se heurte, pour l'heure, à un manque de main-d'œuvre «formée et compétente». Une lacune amenée à être comblée.
People using and looking at mockup laptop computer on wooden table together
Quatre mois après un débat à la Chambre sur la 5G, les fournisseurs de réseau s'attèlent à équiper les installations luxembourgeoises malgré les réticences. D'ici 2024, 90% du territoire devrait être couvert par cette nouvelle génération de standards téléphoniques.