Plus de 300 milliards de dollars dans le ciel

3.000 satellites à lancer en dix ans

Trois fois plus de satellites seront lancés d'ici 2026 que lors de la décennie précédente
Trois fois plus de satellites seront lancés d'ici 2026 que lors de la décennie précédente
SES Astra

(T. L.) Elon Musk peut dormir tranquille. Le marché des lanceurs n'est pas prêt de ralentir. Au contraire. Selon la vingtième édition de "Satellites to be built and launched" (Les satellites qui doivent être construits et lancés), Euroconsult, la société de consultance spécialisée, estime à 300 le nombre de satellites de plus de 50 kilos qui seront lancés chaque année entre 2017 et 2026.

Soit trois fois plus que la décennie précédente en raison de la multiplication des petits satellites et l'arrivée de grosses constellations, surtout celle de OneWeb.

La baisse du prix moyen des satellites résulte de 23 constellations commerciales totalisant 1.800 petits satellites (dont 1.000 environ pour OneWeb) à lancer en orbite basse ou moyenne pour les communications ou l'observation de la Terre.

Les gouvernements concentreront encore plus des trois quarts de la valeur du marché: les 1.000 satellites à lancer des agences civiles et militaires dans 60 pays représentent un marché de 239 milliards de dollars. Cette prédominance s'explique par le remplacement et l'expansion des systèmes satellitaires dans les pays déjà équipés alors que de nouveaux pays acquièrent leur premier système opérationnel de télécommunications, d'observation de la Terre ou de renseignement image. 

Les dix pays ayant une industrie spatiale établie (à savoir Etats-Unis, Russie, Chine, Japon, Inde, et les cinq plus gros pays européens) représenteront encore près de 90% de ce marché gouvernemental

Mais l'on voit émerger de nouveaux acteurs: 50 autres pays lanceront près de 200 satellites, soit le double de la décennie passée. L'industrie spatiale de ces pays étant encore en développement, plus de la moitié de ces 200 satellites seront commandés à des constructeurs étrangers.

Pour le marché spatial commercial, Euroconsult prévoit que 2.000 satellites seront lancés sur la décennie, dont environ la moitié par le seul OneWeb. L'orbite géostationnaire représentera encore presque deux tiers du marché avec 150 nouveaux satellites de télécommunications et télédiffusion. 

Néanmoins, les 1.800 satellites à lancer en orbite non géostationnaire pour les 23 constellations devant collecter ou transmettre des données devraient représenter un marché annuel de 2 milliards de dollars en moyenne sur la décennie.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.