Changer d'édition

Plus de 200.000 logements en plus à construire d'ici 2060
Économie 2 min. 24.04.2019 Cet article est archivé

Plus de 200.000 logements en plus à construire d'ici 2060

Plus de 200.000 logements en plus à construire d'ici 2060

Photo: Shutterstock
Économie 2 min. 24.04.2019 Cet article est archivé

Plus de 200.000 logements en plus à construire d'ici 2060

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le Statec a publié ce mercredi ses projections en termes de croissance et d'habitats pour les 40 prochaines années. Le Luxembourg aura besoin de plus de 5.600 nouveaux locaux par an pour faire face à la croissance du pays.

Alors que le pays a dépassé le seuil des 600.000 habitants il y a tout juste un an, les projections du Statec publiées ce mercredi prouvent que l'attrait du Luxembourg va croître encore un peu plus dans les années à venir. Et poser quelques problèmes, notamment au niveau du logement.


Sur un an, les prix des logements flambent
Les biens immobiliers ont connu leur plus forte hausse trimestrielle à 9,3% entre fin 2017 et fin 2018, selon les dernières statistiques d’Eurostat publiées ce jeudi.

En effet, le Luxembourg aura besoin de 243.000 à 324.000 logements supplémentaires d'ici 2060. Une projection qui résulte de quatre phénomènes mis en avant par le portail des statistiques:

  • Le nombre de ménages privés résidant au Grand-Duché va doubler. En 2018, ce sont 253.000 ménages qui ont été comptabilisés dans le pays. Mais selon le Statec, ce chiffre devrait osciller entre 462.000 et 539.000 selon la croissance du PIB en 2060.
  • Plus de monde donc, mais a contrario, une taille des ménages qui va diminuer. Selon les projections du Statec, un ménage privé passera ainsi de 2,35 personnes à 2,08.
  • Moins de monde dans les ménages et surtout des personnes vivant seules. Le nombre de personnes vivant seules tend ainsi à augmenter d'ici 2060.
  • Dernier phénomène à prendre en compte dans ces calculs de logements: la baisse de la mortalité. Les personnes âgées vivent plus longtemps et occupent donc un logement de manière pérenne.

Face à ces projections, le Statec prévoit ainsi un renforcement nécessaire de 5.600 à 7.500 logements par an pour les 41 prochaines années. En clair: plus le PIB du Luxembourg va croître, plus la demande de logements augmentera également.

Mais cette thématique figure déjà actuellement comme la préoccupation principale des résidents du Grand-Duché. Avec des prix toujours plus élevés, nombreux sont les résidents à éprouver des difficultés à joindre les deux bouts.

Il faut dire qu'entre 2010 et 2016, les prix des logements ont augmenté au Grand-Duché de 4,5% par an, selon les données publiées par l'Observatoire de l'habitat.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les prix de l'immobilier accentuent les inégalités
Pour les résidents, l'habitat constitue le poste de dépense le plus lourd. Pour les revenus les plus faibles, se loger peut même devenir un poids si lourd qu'il pousse dans la misère les ménages les plus fragiles, selon le Statec.
614.000 habitants peuplent désormais le Luxembourg
Au cours de l'année 2018, près de 12.000 nouveaux résidents se sont enregistrés au Grand-Duché, selon les données du Statec, publiées mardi. Avec comme principale raison l'immigration, bien que le pourcentage de résidents étrangers recule légèrement.
Luxemburg,Bevölkerung,Wachstum,Grand-Rue,Geschäfte,Fahne,drapeau,.Foto:Gerry Huberty
Le logement pèse toujours sur les foyers
En 2018, 26.3% des ménages luxembourgeois déclarent éprouver des difficultés à joindre les deux bouts, selon une étude du Statec, qui pointe notamment le problème du logement dans le pays.