Changer d'édition

Panama Papers: Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg
Économie 10.02.2017 Cet article est archivé

Panama Papers: Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg

Mossack Fonseca était présent au Grand-Duché via deux sociétés.

Panama Papers: Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg

Mossack Fonseca était présent au Grand-Duché via deux sociétés.
Chris Karaba
Économie 10.02.2017 Cet article est archivé

Panama Papers: Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg

Dix mois après la publication des Panama Papers, le cabinet de conseil en placements financiers Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg.

(ndp/trad. AF) - Dix mois après la publication des Panama Papers, le cabinet de conseil en placements financiers Mossack Fonseca a fermé son bureau au Luxembourg.

Mossack Fonseca était présent à travers deux sociétés au Luxembourg: Mossack Fonseca sarl et Mossfon Luxembourg sarl. Mossfon reste présent au Grand-Duché.

Après les révélations des Panama Papers, la société avait fermé plusieurs de ses bureaux dans les paradis fiscaux britanniques (Jersey, Ile de Man et Gibraltar).

La raison évoquée par Mossack Fonseca était une stratégie de «consolidation du réseau de bureaux». La société avait déclaré dans un communiqué rester à la disposition de «tous ses clients».

Mossack Fonseca avait 44 bureaux dans le monde. Elle a été fondée en 1977 par Jürgen Mossack sous la forme d'un cabinet d'avocats. C'est en 1986 qu'une nouvelle entité est créée avec Ramon Fonseca Mora.

Le cabinet est devenu connu du monde entier en avril 2016, lorsque le Consortium international des journalistes d'investigation a publié plus de 200.000 des sociétés écrans ouvertes par Mossack Fonseca. Le scandale impliquait des personnalités du monde politique, sportif, des affaires.

Cette révélation a conduit à l'ouverture d'enquêtes dans le monde entier, ainsi qu'à une réflexion pour lutter contre les paradis fiscaux et le blanchiment d'argent.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'émission Cash Investigation: La Société Générale Bank and Trust Luxembourg dans l’œil du cyclone
En 2012, la Société Générale assurait ne plus avoir d'activité dans 
les paradis fiscaux. Les informations diffusées ce mardi par le journal Le Monde et l'émission Cash Investigation contredisent en partie cette déclaration. Les «Panama papers» montrent que la banque française 
a créé des centaines de sociétés-écrans, dont les deux tiers via 
sa filiale luxembourgeoise.
L'entité luxembourgeoise SGBT Luxembourg ne communique plus directement. Elle renvoie les journalistes à la
direction parisienne du groupe pour toute question relative aux «Panama papers».
"Panama Papers": Les comptes secrets des hommes influents
Une enquête planétaire réalisée par une centaine de journaux, sur 11,5 millions de documents, a révélé des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan. Une gigantesque base de données, une boîte noire des paradis fiscaux. Retrouvez aussi nos articles du point de vue du Luxembourg.