Changer d'édition

Nouveau geste à destination des indépendants
Économie 08.01.2021

Nouveau geste à destination des indépendants

Le projet de loi instaurant une nouvelle aide pour les indépendants doit être déposé par Lex Delles (DP), ministre des Classes moyennes, dans les prochaines semaines.

Nouveau geste à destination des indépendants

Le projet de loi instaurant une nouvelle aide pour les indépendants doit être déposé par Lex Delles (DP), ministre des Classes moyennes, dans les prochaines semaines.
Photo: Guy Jallay
Économie 08.01.2021

Nouveau geste à destination des indépendants

Le Conseil de gouvernement a validé, vendredi, la mise en place d'une indemnité unique «non remboursable et non imposable» pouvant aller jusqu'à 4.000 euros. Le projet de loi associé doit être déposé «dans les meilleurs délais».

(Jmh) - Alors que la colère monte dans certains secteurs comme l'Horeca, le gouvernement tente d'apaiser les tensions. La preuve avec la validation, vendredi en Conseil de gouvernement, d'une nouvelle aide à destination des indépendants. Cette dernière va prendre la forme «d’une indemnité unique non remboursable et non imposable».


Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, Brasserie Relay, foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Je ne veux pas mettre en jeu des vies humaines»
Pour tenter de faire entendre leur voix et exprimer leur désarroi face à la fermeture prolongée des bars et restaurants jusqu'au 31 janvier, certains restaurateurs envisagent une manifestation mi-janvier. Une idée loin de faire l'unanimité au sein de la profession.

D'un montant variable «en fonction de la tranche de revenu cotisable dans laquelle la personne se situe», la future indemnité comprendra trois paliers: 3.000, 3.500 et 4.000 euros. Réservée aux personnes exerçant leur activité sous le statut d'indépendant «à titre principal» et affiliées en tant que tel à la Sécurité sociale, l'aide ne sera également versée qu'à ceux et celles dont le revenu professionnel est «au moins égal ou supérieur à un tiers du salaire social minimum» et ne dépasse pas «le montant de deux fois et demi le salaire social minimum.»

Selon le communiqué officiel, le projet de loi introduisant cette nouvelle mesure doit être déposé «dans les meilleurs délais». Aucune indication sur la date d'entrée en vigueur de la mesure n'a, pour l'heure, été précisée. A noter enfin que ce n'est pas la première fois que des aides spécifiques visent les indépendants. En mars dernier, une aide forfaitaire de 5.000 euros avait notamment été débloquée, de même qu'un report de certaines cotisations sociales.


Geschlossene Lokale in der Hauptstadt.Ghost City. Leere Kneipen.Luxemburg-Stadt. Corona,Covid-19.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«L'Horeca sert encore une fois de bouc émissaire»
En décidant de faire rouvrir les commerces et pas les bars et restaurants, le gouvernement se met à dos un secteur déjà affaibli par une activité en dents de scie depuis des mois. En cause notamment les formulations employées par la ministre de la Santé, jugées «inadmissibles»

Sauf que dix mois plus tard, la situation apparaît comme très compliquée pour ces acteurs économiques. Lors de l'annonce des nouvelles mesures sanitaires qui entreront en vigueur lundi prochain, Nicolas Henckes, directeur de la CLC, ne cachait pas les difficultés de prise en charge. En cause, notamment, la loi qui ne prévoit pas, pour l'heure, le versement d'un revenu de substitution sans l'arrêt du statut d'indépendant.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Je ne veux pas mettre en jeu des vies humaines»
Pour tenter de faire entendre leur voix et exprimer leur désarroi face à la fermeture prolongée des bars et restaurants jusqu'au 31 janvier, certains restaurateurs envisagent une manifestation mi-janvier. Une idée loin de faire l'unanimité au sein de la profession.
Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, Brasserie Relay, foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
«L'Horeca sert encore une fois de bouc émissaire»
En décidant de faire rouvrir les commerces et pas les bars et restaurants, le gouvernement se met à dos un secteur déjà affaibli par une activité en dents de scie depuis des mois. En cause notamment les formulations employées par la ministre de la Santé, jugées «inadmissibles»
Geschlossene Lokale in der Hauptstadt.Ghost City. Leere Kneipen.Luxemburg-Stadt. Corona,Covid-19.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un soutien financier aussi pour les indépendants
Des aides pour les uns, des soutiens pour les autres mais les milliers de salariés sous statut d'indépendant au Luxembourg semblaient écartés du plan de stabilisation. Ce mercredi le gouvernement leur promet 2.500 euros d'indemnité.