Changer d'édition

«Nous sommes comme des junkies dépendants»
Économie 3 min. 28.09.2022
Energies fossiles

«Nous sommes comme des junkies dépendants»

Selon François Bausch, la rumeur du départ de l'actuel patron de Luxair, Gilles Feith, a probablement été «sciemment répandue».
Energies fossiles

«Nous sommes comme des junkies dépendants»

Selon François Bausch, la rumeur du départ de l'actuel patron de Luxair, Gilles Feith, a probablement été «sciemment répandue».
Photo: Guy Jallay
Économie 3 min. 28.09.2022
Energies fossiles

«Nous sommes comme des junkies dépendants»

Teddy JAANS
Teddy JAANS
Le vice-Premier ministre défend l'accord tripartite et dénonce la dépendance énergétique.

Le vice-Premier ministre François Bausch (déi gréng) a défendu mercredi matin l'accord tripartite visant à lutter contre l'inflation et la flambée des prix de l'énergie. Mais pour le politicien vert, la limite des 30% d'endettement n'est pas un credo absolu. 


Politik , Tripartite , Gewerkschaften 16:30H , Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
L'accord tripartite sera signé ce mercredi
Les syndicats sont satisfaits, le patronat un peu moins, ce qui n'a pas empêché que l'accord tripartite ait été approuvé par tous.

Selon lui, l'important pour le moment est de «soulager les citoyens et d'éviter une récession imminente», a-t-il déclaré, mercredi matin, sur la radio 100,7. Même si le respect de ce plafond est inscrit dans l'accord de coalition, il ne faut pas négliger les circonstances particulières liées à la pandémie et à la guerre en Ukraine.

Junkies de l'énergie

Il ne peut d'ailleurs pas imaginer que Xavier Bettel (DP) ne soit pas conciliant sur ce point. Lors des discussions tripartites, il n'y a pas eu de place ni de temps pour la réforme fiscale réclamée par de nombreuses personnes. On a essayé d'apporter rapidement l'aide nécessaire aux gens.

Mais pour le vice-Premier ministre, la dépendance à l'énergie fossile apparaît comme une épine dans le pied: «Nous sommes comme des junkies», a-t-il déclaré, faisant ainsi allusion à la dépendance totale du pays à l'énergie fossile. Raison pour laquelle l'accord contient - même si cela n'est pas visible au premier abord - une série de mesures pour la transition écologique, précise-t-il. Les détails seront présentés dans un avenir proche.

Pour François Bausch, il existe en effet suffisamment d'alternatives renouvelables. Mais pour l'heure, il s'agit de passer l'hiver. L'accord n'a pas trahi la cause des Verts. «Si nous ignorons la cause sociale, nous ne sauverons pas le climat».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si la rumeur le dit sur la sellette, le patron de Luxair voit l'arrivée d'un médiateur comme une «chose positive». Le CEO se considère en effet comme faisant partie de l'avenir de la compagnie aérienne.
Gilles Feith : «2020 aura été une année catastrophique. Mais je suis satisfait que la compagnie ait assumé 30% de son réseau. Et il faut le dire haut et fort "Oui, nous volons toujours"».
Lundi matin, dès la première réunion de la tripartite «aviation», les différentes parties ont annoncé la fin du gel des salaires à partir du 1er janvier. Encourageante, cette avancée va-t-elle se poursuivre au moment d'aborder l'épineuse question des conditions de travail?
IPO , Manif Luxair , Demo vom Glacis bis zum Hochhaus , LCGB , OGB-L , NGL-SNEP , Foto.Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les salariés de la compagnie aérienne se sont donné rendez-vous dans la rue ce lundi matin, au Kirchberg, en vue de la tripartite aviation, qui doit se tenir au ministère des Transports durant la matinée.