Mind&Market

Motion-S remporte le premier concours de start-ups

Le gagnant du premier Mind&Market, Raphaël Frank, Motion-S Project Holder
Le gagnant du premier Mind&Market, Raphaël Frank, Motion-S Project Holder
Anouk Antony

"Nous surestimons l'effet d'une nouvelle technologie à court terme et nous le sous-estimons à long terme." Invité d'honneur, mardi après-midi à la Maison du Savoir encore en travaux à Esch-Belval, le "futuriste" Ben Hammersley, a donné lors de sa keynote sur l'intelligence artificielle toute sa dimension au premier forum Mind&Market, qui veut rapprocher le monde académique de celui, déjà plus traditionnel, des start-ups, entre porteurs de projets et entrepreneurs et investisseurs reconnus.

Que le vainqueur du premier prix, un week-end à Londres, mi-novembre pour une conférence sur l'innovation soit Motion-S, une spin-off du centre de recherche de l'Université de Luxembourg, est à ce titre très symbolique: cette start-up qui n'a pas trois ans compte rendre les routes plus sûres en mélangeant des outils de monitoring, de gestion des flux et des flottes de véhicules et des outils de télématiques qui permettent de dire comment un conducteur se comporte. Un projet que les compagnies d'assurance suivent évidemment avec beaucoup d'attention.

Une quarantaine de start-ups ou de projets étaient invités à se présenter en quatre catégories, allant des FinTech et du Big Data à l'industrie ou aux sciences de la vie. Des pitches de cinq minutes suivis de questions-réponses animées par de nombreuses personnalités du monde économique, comme Xavier Buck (euroDNS), David Arend (Freeport) ou Raoul Mulheims (Digicash).

L'intelligence artificielle lui fait peur. Ben Hammersley en a fait une étonnante démonstration pleine d'humour
L'intelligence artificielle lui fait peur. Ben Hammersley en a fait une étonnante démonstration pleine d'humour
Anouk Antony

Ont également été récompensés:

  • Continous PHP, une start-up bien connue qui a mis au point un nouveau langage de programmation.
  • HuMix, qui ne devrait plus tarder à devenir une autre spin-off, du Luxembourg Centre for Systems Biomedecine, dont le groupe sur les écosystèmes biologiques a développé une technologie, HuMix qui devrait modifier la manière dont le monde médical regardera les maladies dans le futur.
  • Houser, un outil intéressant qui permet d'analyser les offres immobilières, pour l'instant au Luxembourg, à partir des trois plus gros sites immobiliers, en montrant le nombre de biens dans le quartier où un acheteur veut acquérir une maison, l'évolution des prix des biens vendus.
  • LuxPay, une application mobile, sorte de portefeuille qui rassemble toutes les cartes de crédit, les chèques repas et de nombreux moyens de paiement.
  • Neveo, qui permettra aux personnes âgées loin de leurs proches de recevoir des photos ou des vidéos sur des supports dont elles sont plus familières que les smartphones, c'est-à-dire la télévision par exemple.