Changer d'édition

Médias: M6 va racheter les radios RTL en France
Économie 13.12.2016 Cet article est archivé

Médias: M6 va racheter les radios RTL en France

M6 rachète RTL radio pour 216 millions d'euros.

Médias: M6 va racheter les radios RTL en France

M6 rachète RTL radio pour 216 millions d'euros.
Marc Wilwert
Économie 13.12.2016 Cet article est archivé

Médias: M6 va racheter les radios RTL en France

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Le groupe de télévision M6 a annoncé mardi être entré en négociations exclusives avec RTL Group pour l'acquisition de son pôle français de radios pour un montant de 216 millions d'euros.

(las/pso avec AFP) - Le groupe de télévision M6 a annoncé mardi être entré en négociations exclusives avec RTL Group pour l'acquisition de son pôle français de radios pour un montant de 216 millions d'euros.

M6 voudrait acquérir «100% des titres du pôle radio de RTL Group en France, qui comprend les radios RTL, RTL2 et Fun radio, ainsi que leur régie publicitaire et leurs activités internet», précise-t-il dans un communiqué.

Une "réorganisation" pour la maison mère RTL

Du côté du groupe RTL, actionnaire de contrôle de M6 avec 48,26 % du capital, on parle de "regroupement des activités de diffusion françaises".

"Dans le cadre de cette réorganisation interne, le groupe M6 deviendrait l'unique propriétaire de la famille de radios françaises, leader sur le marché (RTL, RTL2, Fun Radio et la régie publicitaire IP France), pour la somme de 216 millions d'euros hors endettement et hors trésorerie", lit-on dans le communiqué envoyé depuis le siège luxembourgeois.

L'entreprise répond à une logique de rationalisation par, notamment, "un rapprochement des équipes commerciales (...) et la mise en commun des compétences (...) pour une plus grande efficacité opérationnelle". 

Le gouvernement luxembourgeois informé

La marque RTL devrait elle perdurer pour les radios en vertu de la signature d'un accord de licence.

Le communiqué de RTL indique enfin que le groupe "fera le lien" avec le gouvernement luxembourgeois dans le cadre du projet de transaction. Contacté par le "Luxemburger Wort", le porte-parole du groupe média du Kirchberg explique que le contrat de concession impose la nécessité d'informer les autorités luxembourgeoises dans le cadre de transactions.  La fréquence d'ondes longues resterait à Luxembourg, mais la fréquence FM devrait être transférée dans la nouvelle société. Elle relèvera ainsi de l'autorité du CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel) français.


Sur le même sujet

Bettel persiste et signe dans le dossier RTL Group
Face aux inquiétudes d'un départ du siège social du leader européen des médias, le ministre de la Communication et des Médias réaffirme ce jeudi que le groupe conservera une activité de gestion au Grand-Duché «jusqu'en 2030». Ce qui n'empêcherait toutefois pas d'autres restructurations.
Bettel plaide pour «des solutions en dialogue» chez RTL
Au lendemain de l'annonce d'une restructuration au sein du siège luxembourgeois du leader européen de l'audiovisuel, le ministre des Communications et des Médias indique mercredi être en contact régulier avec les dirigeants pour que le groupe «continue à évoluer de manière positive au Luxembourg».
15.2. Kirchberg/ RTL Group / Medien /  foto: Guy Jallay
Restructuration annoncée au sein de RTL Group
En raison de «la nécessité de redistribuer les ressources et de réduire les coûts», le conseil d'administration du leader européen de l'audiovisuel a annoncé mardi soir sa volonté de réduire d'un tiers la taille de son «Corporate center». 190 personnes y travaillent.
RTL Group,Neues RTL Gebäude,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
RTL possède-t-il encore un avenir au Luxembourg?
La démission surprise, le 1er avril dernier, du CEO du premier groupe audiovisuel européen pourrait aboutir à une remise en cause de la place du siège du Kirchberg dans la stratégie du groupe. Une hypothèse qu'évoque directement la presse allemande.
RTL Group