Changer d'édition

"Marque" Luxembourg: Nation Branding: la consultation lancée
Une marque "Luxembourg" cherche à redorer l'image du pays à l'étranger.

"Marque" Luxembourg: Nation Branding: la consultation lancée

Guy Wolff
Une marque "Luxembourg" cherche à redorer l'image du pays à l'étranger.
Économie 2 min. 23.01.2015

"Marque" Luxembourg: Nation Branding: la consultation lancée

Une large consultation publique a été lancée hier sur la mise en oeuvre de la future «marque» Luxembourg. Un site en ligne et des workshops doivent permettre au grand public de participer activement au processus.

(ndp).-  Exit "Luxleaks", place au "nation branding". Pour redorer l'image du pays à l'étranger, le gouvernement a lancé une mission de réflexion autour de la création d'une «marque» Luxembourg. Confiée à un comité de coordination interministériel et interinstitutionnel, cette mission a pour objectif de doter le pays d'une marque apte à valoriser non plus uniquement un imaginaire basé sur la place financière mais sur l'ensemble des forces et atouts du pays. "Nous cherchons à définir une marque qui soit authentique, différenciatrice, cohérente et utile pour les différents acteurs qui l'utilisent", a déclaré Francine Closener, secrétaire d'Etat à l'Economie.

Lors de la première étape de ce processus, le gouvernement a cherché à recenser les forces ressenties du pays à travers un sondage réalisé auprès des résidents et des frontaliers. Les Luxembourgeois seraient "multilingues, favorables à la famille, plutôt conservateurs". Les forces principales du pays: la taille, le multilinguisme, la qualité de vie. Mais le pays est aussi perçu comme un allié, un partenaire stratégique et loyal, qui a vocation à jouer un rôle de médiateur. "C'est une piste très intéressante que nous pouvons exploiter pour l'élaboration de notre image de marque", a déclaré Francine Closener.

Acte II: la consultation

Après cette première phase d'étude, place à la consultation publique. Un site en ligne (www.nationbranding.lu) a été mis en place pour récolter les réactions, les expériences et les propositions du grand public comme des professionnels. Cette phase créative et participative de la stratégie «nation branding» doit permettre aux particuliers de participer activement au processus et de partager en ligne ses idées, avis et perceptions», a indiqué la secrétaire d'Etat.

Outre la plate-forme Internet, le gouvernement a aussi annoncé l'organisation d'une série de workshops avec les différents acteurs représentatifs de la société luxembourgeoise. La synthèse des contributions et les premières conclusions de cette période de consultation sont attendues pour le mois de mars.

La stratégie connaîtra ensuite une nouvelle phase dite «de réflexion», visant plus particulièrement à définir les différents éléments de la «marque» Luxembourg. Les premières applications du nation branding devraient voir le jour lors de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE au deuxième semestre 2015. Mais la campagne de communication concrète autour de l'image du Luxembourg n'interviendra pas avant 2016.

Et pour cause: une stratégie de "nation branding" ne se met pas en place en quelques mois. «Cela a duré entre quatre ans en Suède. En Suisse le processus a même duré plusieurs décennies», a rappelé Francine Closener.


Sur le même sujet