Luxleaks

Le deuxième lanceur d'alerte porte plainte

Jugement Luxleaks en appel, Edouard Perrin, Antoine Deltour et Raphaël Halet, Luxembourg, le 15 Mars 2017. Photo: Chris Karaba
Jugement Luxleaks en appel, Edouard Perrin, Antoine Deltour et Raphaël Halet, Luxembourg, le 15 Mars 2017. Photo: Chris Karaba
Chris Karaba

(pso) - La deuxième source de Luxleaks, Raphaël Halet, annonce ce jeudi par voie de communiqué porter plainte contre son ancien employeur PwC Luxembourg "trois ans jour pour jour après la perquisition à son domicile à l'origine de son parcours judiciaire".

Le cabinet d'audit de Gasperich avait demandé à la justice française d'ordonner une saisie du matériel informatique de son cadre administratif à son lieu de résidence en France. PwC Luxembourg soupçonnait alors M. Halet d'avoir sorti certains documents de la firme retrouvés parmi les exemplaires publiés par le consortium de journalistes ICIJ  le 5 novembre 2014 sur la base de données Luxleaks.

La perquisition avait permis de prouver sa relation avec le journaliste Edouard Perrin, le premier à s'être intéressé, en 2012, à l'industrie luxembourgeoise de l'optimisation fiscale. L'investigateur-en-chef d'Elise Lucet pour Cash investigation avait lui-même annoncé porter plainte contre PwC en marge du procès Luxleaks en cassation pour demander la rétractation de l'ordonnance de perquisition.

Les parties étaient entendues ce mardi pour la première fois devant le tribunal de grande instance de Metz. L'affaire sera plaidée le 9 janvier selon  "Le Quotidien" qui rapporte que M. Perrin entend s'assurer que ce genre de procédure (contraire à la protection des sources) ne soit plus utilisée "pour débusquer un journaliste".

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.