Changer d'édition

Luxleaks: Ce qu'en disent les réseaux sociaux
Économie 12.12.2016

Luxleaks: Ce qu'en disent les réseaux sociaux

Luxleaks: Ce qu'en disent les réseaux sociaux

Source: compte twitter de Peuples solidaires
Économie 12.12.2016

Luxleaks: Ce qu'en disent les réseaux sociaux

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Le procès en appel du Luxleaks commence ce lundi à Luxembourg. Avant même son ouverture, les réseaux étaient mobilisés pour que les trois lanceurs d'alerte voient leur rôle reconnu. Revue de tweets.

Le procès en appel du Luxleaks commence ce lundi à Luxembourg. Avant même son ouverture, les réseaux étaient mobilisés pour que les trois lanceurs d'alerte voient leur rôle reconnu. Revue de tweets.

Une pétition européenne a vu le jour en ce lundi pour que les lanceurs d'alerte soient protégés dans l'Union européenne. 





Les Fédérations européennes et internationales des journalistes ont elles aussi annoncé leur soutien aux trois lanceurs d'alerte.

 Le secrétaire général de la FEJ, Ricardo Gutiérrez, devrait demander des comptes au gouvernement luxembourgeois. "Huit mois après son engagement à établir une législation protectrice des lanceurs d'alerte, rien n'a été fait! Pourquoi ne respecte-t-il pas les engagements qu'il a pris le 13 avril 2016 en signant la recommandation du Conseil de l'Europe pour la protection du journalisme?", se demande-t-il.

"Le procès en appel qui va s’ouvrir est le procès des lanceurs d’alerte, et de la justice fiscale, du droit à l’information et de la liberté de presse. La condamnation, en juin dernier, des lanceurs d’alerte Antoine Deltour et de Raphaël Halet n’est pas acceptable, ni le retour sur le banc des accusés du journaliste Edouard Perrin, suite à l’appel général du parquet luxembourgeois », insiste le comité de soutien.  















Sur le même sujet

Presserevue: Luxleaks reloaded
Wer davon ausging, dass infolge der LuxLeaks-Enthüllungen die Steuervorbescheide ein Ende finden würden, hat sich geirrt. Einem Bericht der Organisation Eurodad zufolge steht Luxemburg erneut am Pranger.