Changer d'édition

Luxexpo The Box rêve de prendre de la hauteur
Économie 3 3 min. 17.01.2020 Cet article est archivé

Luxexpo The Box rêve de prendre de la hauteur

Pour Morgan Gromy et Raymond Schadeck, directeur et président du conseil d'administration de Luxexpo The Box, l'avenir du centre de congrès et d'expositions passera par la «verticalité».

Luxexpo The Box rêve de prendre de la hauteur

Pour Morgan Gromy et Raymond Schadeck, directeur et président du conseil d'administration de Luxexpo The Box, l'avenir du centre de congrès et d'expositions passera par la «verticalité».
Photo: Alain Piron
Économie 3 3 min. 17.01.2020 Cet article est archivé

Luxexpo The Box rêve de prendre de la hauteur

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Si la question d'un éventuel déménagement du centre d'expositions et de conférences hors du Kirchberg reste ouverte, l'idée d'une refonte globale du site actuel fait son chemin. Et ce, via la création d'une tour au sein de laquelle prendraient place des espaces modulables et un hôtel.

En installant, au début des années 1970, son centre d'expositions et de conférences sur une surface totale de 100.000 m2 au sol à l’extrémité du Kirchberg, l'Etat n'avait probablement pas imaginé le casse-tête qui verrait le jour un demi-siècle plus tard. 

Implanté sur un terrain appartenant à l'Etat, Luxexpo The Box se trouve aujourd'hui au centre de nombreuses attentions, que ce soit en raison de son site stratégique dans un quartier d'affaires en pleine densification ou de la volonté du gouvernement de développer le secteur des congrès.

Présent au Kirchberg depuis les années 1970 après une vingtaine d'années passées au hall Victor Hugo, Luxexpo The Box occupe quelque 100.000 m2 au sol.
Présent au Kirchberg depuis les années 1970 après une vingtaine d'années passées au hall Victor Hugo, Luxexpo The Box occupe quelque 100.000 m2 au sol.
Photo:Alain Piron

Un double enjeu qui avait poussé le gouvernement, mais aussi les différents actionnaires de Luxexpo The Box - Chambre de commerce (56,6%), ville de Luxembourg (17,8%), BCEE (7,7%) ou BIL (4,98%) - à réfléchir à un éventuel déménagement. Sur la dizaine de sites envisagée, un terrain proche du Findel semblait avoir emporté une certaine adhésion. 

Sauf que deux ans plus tard, «aucune décision n'a été prise», confirme Lex Delles (DP), ministre du Tourisme, qui se réfère à l'accord de gouvernement. Ce dernier stipule noir sur blanc que le choix «quant à un site d'implantation pour la construction d'un nouveau centre de congrès et d'expositions à la pointe de la technologie sera arrêté en temps utile». 


Luxexpo,The Box.Spring Break.Foto:Gerry Huberty
Combien rapporte vraiment Luxexpo The Box à l'économie du pays?
Véritable vitrine de ce que les entreprises locales et nationales du Luxembourg ont de meilleur à offrir, Luxexpo The Box se trouve à un moment charnière de son existence.

Une temporisation que Raymond Schadeck, président du conseil d'administration de Luxexpo The Box, souhaite voir prendre fin dans un horizon proche. «Nous avons lancé la discussion entre tous les partenaires en 2019 et nous aimerions qu'une décision, au moins de principe sur les grandes lignes, intervienne en 2020», estime-t-il. Un timing volontairement serré, afin de permettre à Luxexpo et ses clients «une certaine prévisibilité car notre métier fonctionne sur un temps compris entre cinq et sept ans».

Favoriser «la verticalité»

Si le président du conseil d'administration assure que «le choix final reviendra au gouvernement», ses préférences vont clairement vers un site «avec une forte proximité avec la capitale» et bénéficiant «d'une grande facilité d'accès, notamment en connexion avec le tram qui a eu sur le site actuel un effet bénéfique». Quant aux fonctions du futur bâtiment, elles avaient été dévoilées lors de son discours d'inauguration du salon Home&Living 2019. 

En octobre dernier, il évoquait «un site qui ne serait pas construit de manière horizontale comme tous les autres, mais qui favoriserait la verticalité». Autrement dit, la création d'une tour sur le modèle de ce qui existe à Hong Kong ou à Seattle où les différentes parties d'un congrès se déroulent sur plusieurs étages. Différents services complémentaires au centre de congrès, comme un hôtel, y sont également intégrés.

Pour Raymond Schadeck, le futur ensemble devra comporter «des espaces verts, du logement social, des bureaux et des bars» qui serait «parfaitement connecté à la ville et à la nature», notamment via l'installation «d'une ferme urbaine qui alimenterait la restauration et le quartier». Autrement dit, «une destination à part entière, instagrammable et surtout un lieu de passage obligé pour tout événement qui se respecte».

Allant un peu plus loin, Morgan Gromy, directeur général de Luxexpo The Box, estime que cette nouvelle approche permettrait «de créer de nouvelles opportunités» destinées à répondre «aux nouvelles exigences du métier». Qu'il s'agisse du «besoin de flexibilité, d'écoresponsabilité mais aussi de la nécessité d'être créatif pour se démarquer». Si les deux responsables assurent vouloir «mettre en place un concept qui pourrait fonctionner pour les décennies à venir», ils assurent «rester ouverts aux autres idées». 

Et ce, bien que leur idée entre dans le concept inscrit dans l'accord de coalition, à savoir «positionner Luxexpo comme structure phare s'inscrivant dans la durabilité et la responsabilité écologique».


Sur le même sujet