Changer d'édition

Luxaviation devient numéro deux mondial
Économie 05.05.2015 Cet article est archivé
Aviation d'affaires

Luxaviation devient numéro deux mondial

Aviation d'affaires

Luxaviation devient numéro deux mondial

Économie 05.05.2015 Cet article est archivé
Aviation d'affaires

Luxaviation devient numéro deux mondial

L'opérateur luxembourgeois de jets acquiert son concurrent suisse ExecuJet pour devenir le numéro deux du marché. La transaction s'élèverait à plusieurs centaines de millions d'euros.

Le Financial Times a annoncé ce mardi l'acquisition par l'opérateur d'avions d'affaires Luxaviation de son concurrent suisse Execujet. L'opération, d'une valeur de plusieurs centaines de millions d'euros, fait de l'entité regroupée le numéro deux du marché avec une flotte de 250 avions sous gestion. Loin derrière le leader américain Netjets de Warren Buffet qui compte 700 appareils.

Mais, surfant sur la vague de consolidation caractérisant le marché depuis la crise économique, Patrick Hansen, CEO de Luxaviation, entend bien combler son retard d'ici 2019, date à laquelle il espère gérer 500 aéronefs. Pour l'instant, la société luxembourgeoise, véritable fonds d'investissement dans l'aviation d'affaires, a grandi par croissance externe. Elle a procédé depuis 2009 à l'acquisition de six opérateurs.

Lakshmi Mittal de l'aviation d'affaires

Comme Lakshmi Mittal l'a fait dans le monde de la sidérurgie, l'entrepreneur luxembourgeois gloutonne ses concurrents, petits et grands, pour se placer dans le top 3 sur ce créneau. A Fairjets (pour 20 millions d'euros) et Abelag (30 millions d'euros) sont venues s'ajouter en 2014 et 2015 Unijet, Masterjet et London Executive Aviation (LEA). Puis son concurrent de Zurich aujourd'hui.

Patrick Hansen a indiqué à Paperjam que l'acquisition d'Execujets avait été financée par leurs propres liquidités, «un peu de financement bancaire et des fonds de private equity», des véhicules investissant dans des sociétés non cotées. Toujours selon le site internet du magazine économique et financier, les Chinois de CMI (China Minsheng Investment), avec qui Luxaviation a signé un partenariat commercial la semaine passée, entreraient pour un maximum d'un tiers au capital du groupe luxembourgeois.

Le groupe d'investissement de l'Empire du Milieu permettra non seulement l'accès au prometteur marché asiatique, il offrira aussi un puissant levier financier. L'opérateur d'avions d'affaires devrait se consacrer pendant douze mois à la digestion de ses acquisitions et travailler sa croissance organique sur les marchés auxquels il a dorénavant accès. Ils sont répartis sur l'ensemble des continents. 

Pierre Sorlut


Sur le même sujet

Luxaviation a annoncé ce lundi l'acquisition de l'opérateur Masterjet. Cette société, dont le siège principal se trouve à Lisbonne, opère des avions d'affaires principalement à partir de Paris/Le Bourget.
Luxaviation vient d'acquérir l'opérateur Masterjet, dont le siège principal se trouve à Lisbonne et qui dispose d'une flotte de 8 avions d'affaires.