Changer d'édition

Louer un appartement devient toujours plus cher
Économie 28.06.2019

Louer un appartement devient toujours plus cher

En 2018, louer un appartement au Luxembourg revenait, en moyenne, à 1.611 euros mensuels, selon l'Observatoire de l'habitat.

Louer un appartement devient toujours plus cher

En 2018, louer un appartement au Luxembourg revenait, en moyenne, à 1.611 euros mensuels, selon l'Observatoire de l'habitat.
Photo: Shutterstock
Économie 28.06.2019

Louer un appartement devient toujours plus cher

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Avec une moyenne nationale de 1.611 euros en 2018, le montant des loyers poursuit sa progression, selon les dernières données de l'Observatoire de l'habitat, publiées ce vendredi. En 2010, les locataires déboursaient, en moyenne, 1.116 euros. Soit une hausse de 44% en huit ans.

La flambée des prix de l'immobilier se poursuit. En 2018, louer un appartement revenait, en moyenne, à 1.611 euros, selon les données publiées vendredi par l'Observatoire de l'habitat. Un chiffre en constante progression depuis le début des années 2000, bien qu'une réelle accélération émerge depuis 2015. Entre 2005 et 2018, le montant moyen des loyers a donc progressé de 59% et de 44% entre 2010 et 2018.

Si 2018 apparaît comme une année record pour les loyers des appartements, de fortes disparités existent encore et toujours, la capitale restant le principal pôle d'attraction du marché immobilier. Le loyer moyen s'y affichait ainsi à 1.858 euros. Bien loin des 973 euros recensés à Clervaux ou des 944 euros demandés à Wiltz. Sans surprise, la périphérie directe de Luxembourg-Ville bénéficie également de la hausse générale des prix, puisque louer un appartement à Strassen ou à Hesperange dépasse en moyenne la barre des 1.600 euros.

Conséquence directe, le prix au m2 suit la même courbe. Avec un prix moyen au m2 de 24,49 euros pour une location, le Luxembourg rivalise avec les prix en cours en Europe. Si cette moyenne reste inférieure à celle en vigueur à Londres (40 euros/m2) ou Paris intra muros (35 euros/m2), elle reste largement supérieure à celle en vigueur à Berlin (15 euros/m2), Rome (14 euros/m2) ou Madrid (16 euros/m2). Là encore, de fortes disparités géographiques existent, le poids de la capitale étant là encore primordial sur le marché de la location d'appartement.

Principale zone de concentration de l'emploi, notamment en raison de la concentration des acteurs du secteur financier, Luxembourg-Ville concentre donc la majorité de l'offre locative du pays. 56% des appartements à louer (7.245) se situent en effet au sein des 24 quartiers de la capitale, selon les données relevées par l'Observation de l'habitat. L'attrait du site de Belval comme deuxième bassin d'emploi peine encore à contrebalancer l'attrait de la capitale, les communes de Sanem et d'Esch-sur-Alzette concentrant, en 2018, sur l'ensemble de leur territoire 772 annonces. 



Sur le même sujet

10.000 logements fleuriront au Kirchberg d'ici 2040
Peuplé à l'heure actuelle de quelque 3.800 résidents, le quartier d'affaires devrait prendre un tout autre visage dans les décennies à venir avec la construction d'habitations «à prix abordable», selon le Fonds Kirchberg.
Lokales,Neue Wohnungen Quartier Réimerwee, Kirchberg.Wohnungsbau.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La flambée de l'immobilier touche aussi la Belgique
Avec un prix médian pour une maison franchissant pour la première fois en 2018 la barre des 200.000 euros, le royaume connaît lui aussi une hausse des prix des logements. Ces derniers se sont accrus de 25% entre 2010 et 2018, selon les données publiées en fin de semaine par Statbel.