Changer d'édition

Local, équitable, durable, bio, voici «gringgo.lu»
Économie 3 min. 14.07.2020

Local, équitable, durable, bio, voici «gringgo.lu»

«Gringgo.lu» se distingue par un système de notation à cinq étoiles

Local, équitable, durable, bio, voici «gringgo.lu»

«Gringgo.lu» se distingue par un système de notation à cinq étoiles
Photo: Shutterstock
Économie 3 min. 14.07.2020

Local, équitable, durable, bio, voici «gringgo.lu»

Cette plateforme en ligne contrôle les fournisseurs au regard de normes écologiques et sociales très strictes. L'e-boutique basée à Beckerich se présente comme une sorte d'Oekofoire permanente, ou le pendant du géant Amazon pour le shopping équitable.

(JFC, avec Marlene Brey) - Réunir en une seule boutique en ligne tout ce que les consommateurs recherchent de plus en plus depuis la crise du covid-19, c'est le défi relevé par «gringgo.lu». Alliant production locale et normes sociales et écologiques, cette nouvelle plateforme va plus loin que «Letzshop», chantre de l'e-commerce luxembourgeois, en y adjoignant le facteur durabilité. Seuls les fournisseurs qui répondent à des exigences strictes y ont leur entrée.

L'«e-boutique» présente pour l'essentiel des entreprises luxembourgeoises. Toutefois, si certains produits ou services ne sont pas disponibles au niveau régional, le site propose également des alternatives provenant de l'étranger, mais qui répondent toujours à des normes élevées. C'est pourquoi «gringgo.lu» s'érige en un «pare-feu» des offres durables.


Bio-Lieferdienste in Luxemburg, Co-labor Société coopérative, Grevelsbarrière, le 13 Mars 2017. Photo: Chris Karaba
Une supérette en ligne pour les plus vulnérables
Lancée par le ministère des Classes moyennes et le ministère de la Famille, la plateforme de vente Corona.letzshop.lu est destinée à soutenir «les personnes qui ne sont pas en mesure de faire leurs achats elles-mêmes». Le site qui offre une sélection de produits de première nécessité est déjà opérationnel.

Par rapport aux nombreuses approches déjà existantes pour rendre la consommation plus durable, «gringgo.lu» se distingue par un système de notation à cinq étoiles permettant aux acheteurs de se faire un aperçu de la jungle des labels. Car il est primordial pour les créateurs de la plateforme que les entreprises partenaires partagent leur vision.

Ainsi, chaque offre apparaissant dans le magasin doit répondre à au moins deux des cinq critères, qui sont: engagement social, offre écologique et éthique, gestion respectueuse de l'environnement, renforcement de la région et appartenance à la monnaie régionale BEKI. Ces critères sont continuellement adaptés aux normes actuelles les plus élevées. Pour ce faire, la nouvelle plateforme travaille en étroite collaboration avec son partenaire, la «SuperDrecksKëscht».

Coopérative fondée en 2017

Par exemple, la gestion écologique tient compte de la question de savoir si le fournisseur s'approvisionne en énergie renouvelable, s'il utilise une mobilité respectueuse de l'environnement et pousse même jusqu'à l'emploi de matériel de bureau et de produits de nettoyage écologiques. Dans le cadre d'un processus participatif, les entreprises sont donc soumises à un audit. Et si elles remplissent les conditions requises, elles trouvent alors en «gringgo.lu» un partenaire qui peut faire connaître leurs produits durables au niveau national.

En réalité, cette plateforme épouse si parfaitement les développements actuels de la consommation qu'elle semble être le fruit naturel de la crise sanitaire et du confinement. Or, il n'en est rien, puisque la coopérative a été fondée en 2017 à Redange. Purement locale au départ, elle entend désormais opérer à l'échelle nationale. Paul Kauten, membre du conseil d'administration cite comme référence le géant américain du commerce en ligne Amazon pour la facilité d'y faire des achats en un seul petit clic. «Gringgo.lu» aimerait se présenter comme le pendant d'Amazon, mais pour le shopping équitable.

Paul Kauten se réfère à deux modèles: le géant américain Amazon et l'Oekofoire
Paul Kauten se réfère à deux modèles: le géant américain Amazon et l'Oekofoire
Photo: Guy Jallay

L'autre modèle dans la tête de Paul Kauten est l'Oekofoire. Depuis 29 ans, des centaines d'exposants et d'initiatives y ont présenté leurs produits, leurs projets et leurs idées. Les consommateurs intéressés par les produits durables y ont trouvé un cadre idéal, avec non seulement des biens, mais aussi des idées et des conseils sociaux. En outre, l'Oekofoire a établi des normes sur le marché luxembourgeois avec des critères clairs et vérifiables pour tous les produits.

Désireux de combler ce vide en ligne, «gringgo.lu» entend représenter une sorte d'Oekofoire permanente. C'est pourquoi les concepteurs du projet ne considèrent pas tant leur présence en ligne comme une boutique que comme un réseau, où des produits, mais aussi des services, des offres culturelles et touristiques y sont présentés. A l'avenir, leur ambition est de devenir le premier élément d'un réseau national durable orienté vers les valeurs de l'économie de bien commun.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Letzshop tire pleinement profit du confinement
La plateforme d'e-commerce made in Luxembourg a connu, pendant les semaines de limitation des déplacements, des records de fréquentation, indique lundi le ministre des Classes moyennes. Une centaine d'entreprises ont d'ailleurs rejoint l'initiative du ministère, au cours de cette période.
«Certains commerces doivent retrouver une clientèle»
Nicolas Henckes a accueilli avec une certaine satisfaction la réouverture des magasins pour le 11 mai. Mais le directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC), attend davantage de l'Etat pour soutenir le secteur.
People walk in the shopping street 'Getreidegasse' in the old town in Salzburg, Austria on May 2, 2020. - Austrian citizens are allowed to leave the house for non-essential trips as it eases coronavirus lockdown measures, but said limits on gatherings and social distancing rules would remain in place. From May 2, 2020, shopping centres, hairdressers and all shops with more than 400 square metres of sales area are allowed to reopen, including the major electrical retailers, fashion chains, furniture stores and sports equipment retailers. (Photo by BARBARA GINDL / APA / AFP) / Austria OUT
La Poste submergée par les commandes en ligne
Depuis le début des mesures de confinement imposées par le gouvernement, les consommateurs se ruent sur les sites de e-commerce. Face à la multiplication du nombre de colis, la compagnie publique doit s'adapter.
Centre de tri Bettembourg Amazon, Post, Bettembourg, le 11 Juillet 2017. Photo: Chris Karaba
Une supérette en ligne pour les plus vulnérables
Lancée par le ministère des Classes moyennes et le ministère de la Famille, la plateforme de vente Corona.letzshop.lu est destinée à soutenir «les personnes qui ne sont pas en mesure de faire leurs achats elles-mêmes». Le site qui offre une sélection de produits de première nécessité est déjà opérationnel.
Bio-Lieferdienste in Luxemburg, Co-labor Société coopérative, Grevelsbarrière, le 13 Mars 2017. Photo: Chris Karaba