Changer d'édition

Lidl prêt pour Differdange et Dudelange
Économie 4 min. 10.06.2020

Lidl prêt pour Differdange et Dudelange

Selon Julien Wathieu, Lidl entend augmenter de 10% par an ses ventes de références luxembourgeoises.

Lidl prêt pour Differdange et Dudelange

Selon Julien Wathieu, Lidl entend augmenter de 10% par an ses ventes de références luxembourgeoises.
Photo : DR
Économie 4 min. 10.06.2020

Lidl prêt pour Differdange et Dudelange

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'enseigne qui lance son 11e magasin à Huldange, ce 10 juin, compte investir 37 millions d'euros au Grand-Duché et créer 60 emplois. Un an avant de fêter son 20ème anniversaire au Luxembourg, Lidl réaffirme son ancrage.

Et voilà 1.400 m2 de surfaces commerciales supplémentaires pour Lidl au Luxembourg. Même si le confinement a retardé de trois mois le lancement du magasin d'Huldange, à la frontière nord avec la Belgique, l'enseigne de smart-discount poursuit son implantation dans le pays. Et son porte-parole Belux, Julien Wathieu, de déjà prévenir la concurrence : la capitale, sa périphérie et le sud du Grand-Duché sont dans le viseur de l'enseigne pour le futur.

315 collaborateurs désormais, un 11ème magasin : Lidl commence à peser dans le milieu de la grande distribution luxembourgeoise?

Julien Wathieu : « Surtout, l'intention n'est pas de s'arrêter là. Déjà à Differdange, les travaux de rénovation de notre magasin ont débuté. D'ici l'automne, nous aurons doublé la surface de vente pour atteindre les 1.486 m2, avec un parking de 130 places. Il y a aussi un permis de construire déposé cet été pour construire un nouveau magasin à Differdange pour ouverture en 2022 (1.249 m2). Avec du stationnement en extérieur et souterrain. Donc, oui l'enseigne veut clairement continuer à se développer au Grand-Duché. L'an dernier, nous avions ouvert à Foetz, cette fois à Huldange. Voilà qui marque bien la volonté d'être présent sur l'ensemble du territoire, et nous sommes en capacité de grandir encore.

Qu'est-ce qui vous distingue de la concurrence?

«Localement, nous sommes encore un jeune acteur de la distribution. Tout juste 19 ans. Nos nouveaux magasins sont donc plus proches de l'esprit du consommateur et de la société. Prenons le dernier, à Huldange, il dispose de bornes de rechargement électrique pour voitures et vélos (en accès gratuit), de 130 panneaux photovoltaïques, d'un système de récupération de la chaleur et des eaux via un bassin de rétention. Nous sommes dans l'air du temps.

Et puis, le positionnement de la marque (du hard-discount au smart-discount) correspond mieux aux attentes de la clientèle résidente et frontalière du Luxembourg. Nous ne sommes plus seulement reconnus pour nos petits prix mais aussi pour nos produits frais (légumes, fruits, viennoiseries) et toujours le choix de produits essentiellement limité à nos marques distributeur. 

Il n'y a donc pas de "Lëtz'touch"?

«Si. Dans nos onze magasins, il est possible de retrouver une cinquantaine de références de produits luxembourgeois. Et clairement, la volonté est de développer encore plus la vente de produits locaux. Je parle d'une augmentation de 10% par an dans les années à venir .   

Comment Lidl-Luxembourg a vécu ces derniers mois?

«En tant qu'acteur lié à l'alimentaire, un besoin primaire et un secteur de la distribution essentiel, nous avons dû nous plier à toutes les nouvelles réglementations sanitaires pour rester ouverts. Et cela ne concerne pas que les ports de masques pour les personnels. Un exemple, ces viennoiseries qui étaient jusqu'à présent à l'air libre et en libre-service qu'il a fallu conditionner pièce par pièce. Un détail mais qui, dans une organisation d'un magasin compte. 


Alineair manager Pierre Nicoletti passes trhough the novel coronavirus Vocid-19's disinfection tunnel he manufactures in his factory in Tourcoing and offers to public spaces and supermarkets, on May 15, 2020, as France eases lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 (the novel coronavirus). (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?
Une société basée dans le Nord de la France, spécialisée dans le mobilier urbain, s'est lancée dans la fabrication de passages amovibles dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus.

Mais surtout il a fallu faire preuve d'une grande réactivité pour suivre la demande des clients qui nous faisaient confiance. Du jour au lendemain, ils ont changé d'attentes. La seconde moitié de mars a clairement été marquée par des réflexes d'achat de rationnement. Nos ventes ont bondi de 300% sur les levures, de 40% pour tout ce qui est riz, pâtes ou conserves ou de + 20% pour les surgelés. Ensuite, avril a été plus "raisonnable" mais marqué par un retour significatif vers les produits frais. Clairement, les gens étaient confinés et préféraient faire leur cuisine eux-mêmes plutôt que de piocher au rayon plats préparés. 

Le projet de construction à Dudelange, prévu pour 2022, sortira de l'ordinaire Lidl.

«Oui car ce sera la première fois que Lidl construira, en parallèle de son magasin, un espace de bureaux, à l'étage. Nous assurerons la location d'une partie de ces 2.110m² de ces surfaces ouvertes aux professionnels privés. Une solution, qui dans cette ville frontalière, peut avoir du sens pour les sociétés qui souhaiteraient limiter les déplacements de leurs collaborateurs.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Letzshop tire pleinement profit du confinement
La plateforme d'e-commerce made in Luxembourg a connu, pendant les semaines de limitation des déplacements, des records de fréquentation, indique lundi le ministre des Classes moyennes. Une centaine d'entreprises ont d'ailleurs rejoint l'initiative du ministère, au cours de cette période.
La baisse des prix se prolonge
Au mois de mai, le passage en caisse a été moins douloureux pour les ménages. En effet, l'indice des prix à la consommation a reculé de 0,2 % selon le Statec qui avance la poursuite du recul des prix des produits pétroliers et des produits alimentaires comme explication.
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
L'ULC met en garde contre les hausses de prix
Le secteur du commerce de détail ainsi que celui des services devraient «modérer» toute augmentation de prix voire, si possible, en faire carrément abstraction. C'est en tout cas la recommandation faite mercredi par l'Union luxembourgeoise des consommateurs.
Télécran, ULC, Nico Hoffmann, Guy Goedert, Konsumentenschutz,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort