Changer d'édition

Les Thermes de Mondorf-les-Bains retrouvent la santé
Économie 2 min. 31.07.2019

Les Thermes de Mondorf-les-Bains retrouvent la santé

Le site emploie 324 personnes, dont 157 sont des femmes (soit 48,5% des effectifs).

Les Thermes de Mondorf-les-Bains retrouvent la santé

Le site emploie 324 personnes, dont 157 sont des femmes (soit 48,5% des effectifs).
Photo: Guy Wolff
Économie 2 min. 31.07.2019

Les Thermes de Mondorf-les-Bains retrouvent la santé

Après des années difficiles pour les bains thermaux, la situation financière sort du rouge. De quoi envisager plus sereinement les investissements de rénovation à venir. L'effort débutera en 2021 avec la construction d'un nouveau bâtiment.

(PJ avec Mara BILO) Qu'il s'agisse de la division spa, de l'hôtellerie ou de la restauration, 2018 aura été une bonne année exercice pour la station thermale de Mondorf-les-Bains. Le président de la structure, Paul Hammelmann, et le directeur Pierre Plumer l'ont expliqué lors de la présentation du bilan annuel, mercredi.

Le résultat d'exploitation - déduction faite de la participation versée aux employés des Thermes grâce à la convention collective - approche les 281.000 euros. Un an auparavant, son montant atteignait les 100.400 euros seulement. «Après les années difficiles, la station thermale s'est rétablie», pouvait donc se réjouir Paul Hammelmann. 


Des millions pour le centre thermal de Mondorf
Les installations existantes de la station thermale de Mondorf-les-Bains seront bientôt rénovées et étendues. Les travaux coûteront une centaine de millions d'euros, et seront financés par l'État.

Après avoir traversé un creux d'activité lié en partie avec la crise économique ou la hausse rapide des prix de l'énergie, l'équipement atteint un résultat positif pour la troisième année consécutive. 

Une majorité d'employés français

Au cours de l'exercice 2018, les thermes auront réalisé un chiffre d'affaires de 27,8 millions d'euros. Les frais de personnel continuent de représenter la majeure partie des dépenses (15,9 millions d'euros contre 15,4 l'année précédente). 

Rien que la partie spa compte 324 employés. Cela fait de cette structure «le plus grand employeur de la région», a tenu à rappeler le directeur Pierre Plumer. La plupart des salariés ont la nationalité française (55,2 %), suivis des Luxembourgeois (21,6 %) et des Allemands (13,3 %).

 

Pierre Plumer (à gauche), directeur des Thermes, et Paul Hammelmann (au centre), président, ont présenté un bilan annuel positif pour le troisième exercice consécutif.
Pierre Plumer (à gauche), directeur des Thermes, et Paul Hammelmann (au centre), président, ont présenté un bilan annuel positif pour le troisième exercice consécutif.
Photo: Gilles Kayser

 

Le nombre de clients du spa est demeuré plus ou moins constant, avec 5.903 entrées comptabilisées l'an passé. «Mais actuellement, cela représente notre capacité d'accueil maximale», pondère Pierre Plumer, soucieux de préserver la qualité des soins à la quantité. Sachant tout de même que le nombre record de visiteurs servis en une journée est de 1.611. 

Fort de ce bilan, les installations peuvent se lancer dans les travaux d'amélioration du site. Pour 2019, cela concernera un court de tennis et les chambres d'hôtel, principalement. Mais d'ici quelques années, c'est bien l'ensemble des Thermes qu'il reste question de rénover, modifier, améliorer. De vastes travaux qui ne sont toutefois pas attendus avant 2023. L'eau aura eu le temps de couler dans les bains.


Sur le même sujet