Changer d'édition

Les prix ont baissé de 0,6% en janvier sur un an
Économie 2 min. 24.02.2015 Cet article est archivé
Selon Eurostat

Les prix ont baissé de 0,6% en janvier sur un an

Il s'agit du recul des prix le plus important depuis juillet 2009.
Selon Eurostat

Les prix ont baissé de 0,6% en janvier sur un an

Il s'agit du recul des prix le plus important depuis juillet 2009.
Marc Wilwert
Économie 2 min. 24.02.2015 Cet article est archivé
Selon Eurostat

Les prix ont baissé de 0,6% en janvier sur un an

Si la baisse des prix est à court terme une bonne nouvelle pour le consommateur, elle l'est moins sur le long terme. La chute brutale des tarifs de l'énergie participe pour beaucoup à cette tendance baissière.

La menace de déflation continue de se préciser en zone euro, où les prix ont reculé en janvier sur un an pour le deuxième mois consécutif, a confirmé mardi l'office européen des statistiques Eurostat dans un communiqué.

Les prix ont diminué de 0,6% sur un an en janvier dans la zone euro, après une baisse de 0,2% en décembre, selon une seconde estimation publiée par Eurostat. Il s'agit du recul le plus important depuis juillet 2009. Il y a tout juste un an, en janvier 2014, l'inflation s'élevait à 0,8% au sein de la zone euro.

Luxembourg -1,1% sur un an

Ces chiffres rendent de plus en plus concrets la menace de déflation, caractérisée par une baisse des prix sur une période prolongée qui entraîne à son tour une baisse des salaires et de la consommation.

Plusieurs pays de la zone euro ont enregistré en janvier des taux annuels d'inflation négative, comme la Grèce (-2,8%) et l'Espagne (-1,5%) qui sont depuis de nombreux mois dans des spirales déflationnistes. Au Luxembourg , les prix ont reculé de 1,1% en janvier sur un an, en France de 0,4% et en Allemagne de 0,5%. En revanche, des taux annuels positifs ont été enregistrés à Malte (+0,8%) et en Autriche (+0,5%).

-9,3 pour l'énergie

La forte baisse des prix observée en janvier est attribuable à la chute brutale de ceux de l'énergie, qui ont baissé de 9,3% (chiffre révisé) après -6,3% en décembre.

Mais les prix se sont également tassés dans le secteur alimentation, boissons alcoolisées et tabac (-0,1%), ainsi que dans celui des biens industriels hors énergie (-0,1%). La seule hausse concerne les services, même si elle ralentit: +1,0% contre +1,2% un mois plus tôt.

Dans le détail, les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants et cafés ainsi que des loyers (+0,14 point de pourcentage chacun) et du tabac (+0,07 point de pourcentage), tandis que les carburants pour le transport (-0,77 point de pourcentage), les combustibles liquides (-0,24 point de pourcentage) et les télécommunications (-0,05 point de pourcentage) ont eu les plus forts impacts à la baisse, poursuit Eurostat.

(AFP/pso)


Sur le même sujet